lnb-argent - proA logo blancproA logo blanc -  Site officiel de l'Elan Béarnais Pau - Lacq - Orthez Retrouvez nous sur : Facebook Twitter android logo bleu Appstore Dailymotion

Palmarès

Les joueurs : Christian Ortéga, Howard Carter, Franck Butter, Freddy Hufnagel, Didier Gadou, Ben Kaba, Alain Gadou, Kirk Richards, Paul Henderson, Mathieu Bisséni, Philippe Laperche, Entr. G. Fisher


Pour en arriver là : 1ère phase : 2°) derrière l'ASVEL

Play-off à huit : 11 victoires contre Antibes (76-75), Tours (70-68 et 97-71), St Etienne (122-94 et 98-84), Challans (90-82 et 92-87), Monaco (80-78 et 84-73), Villeurbanne (90-79), Limoges (90-75) et 3 défaites à Limoges (96-107), Antibes (71-82) et Villeurbanne (95-109).
 

C'est à Monaco que l'Elan a besoin de vaincre pour être sacré Champion de France. La retenue qui s'impose, c'est que l'équipe de la principauté ne joue rien du tout, sinon le rôle d'arbitre... Il fait une chaleur aoutienne sous le marché couvert, ce 10 mai 1986 et Bill Sweek, le coach monégasque, va d'emblée placer la rencontre sous le signe du rythme en procédant à 11 changements de joueurs pour la seule première période. De quoi donner le tournis à la table de marque. Autant que la moiteur torride de la salle, Fisher redoute lui la pression qui enveloppe l'évènement : "je crains que les joueurs ne jouent trois matches : un dans les jambes et deux dans les têtes". Effectivement la montée en régime est laborieuse. Il faut franchir le cap du premier quart d'heure pour voir Hufnagel rendre le score moins étouffant (33-23). Mais Monaco s'accroche et la pause est atteinte sur un score de 49-45 pour les verts et blancs. Puis égalisation à 55-55... Un panier de Kirk Richards réveille alors la moutète (57-55)... On est pourtant loin de la délivrance. A moins que cette bonne Moutète suant de tous ses pores n'ait deviné le scénario qui va désormais conduire l'Elan au bohneur suprême. La quatrième faute de Garnier, la nervosité qui gagne le meneur Robert Smith, et Bill Sweek est obligé d'abandonner l'option du rythme à tout va pour une défense de zone. Surgit alors Howard Carter qui s'amuse comme un fou : 5 fois sur 5, Howard enquille trois points. 19 points d'avance à 2 minutes de la fin... Les enfants du Pyrée devenus, depuis la Coubertin et la Korac, l'hymne à la joie de l'Elan fusent des quatre coins de la Moutète. Eric Beugnot s'approche alors de son vieux compère Mathieu Bisséni pour lui demander de ne pas dribbler à genoux comme il le fit à Paris face à l'Etoile Rouge... Bon Prince, Mathieu se contente de déclarer : "On a conquis la France après l'Europe".

BILLETTERIE

PUBLICITE

Animation-renault-Pau

BOUTIQUE

LE BASKET EN CLAIR

logo villePau logo cclacq logo PA logo-nouvelle-aquitaine logo peak
logo tigf logo fld logo tempo logo casinoPau logo dpd  logo-hotelina