lnb-argent - proA logo blanc -  Site officiel de l'Elan Béarnais Pau - Lacq - Orthez Retrouvez nous sur : Facebook Twitter android logo bleu Appstore Dailymotion

Cette nuit, tous les regards seront braqués vers New York et plus précisément le Barclays Center, l'antre des Brooklyn Nets et théâtre de la draft 2017. Chacune des 30 franchises que comporte la NBA va pouvoir désigner 2 joueurs, lesquels auront, en fonction de leur position au sein de cette draft, plus ou moins de chance de décrocher un contrat. Si on parle beaucoup du strasbourgeois Franck Ntilikina, on n'oublie pas qu'un ancien pensionnaire du centre de formation palois, Alpha Kaba, figure parmi les prétendants. Cela aurait pu être aussi le cas d'Elie Okobo, qu'Alpha a pu croiser à Atlanta, mais l'arrière palois a préféré retirer son nom cette saison malgré des workout réussis.

Alors que sa fin de saison paloise a été tronquée par une fracture au pied contractée lors de la Leaders Cup en février dernier (lors de la demie perdue face à l'ASVEL), Elie a abordé avec beaucoup d'envie son expérience américaine même s'il avait forcément "un peu d'appréhension" comme il le concède lui-même : "J'ai passé des radios de contrôle sur place qui se sont révélées très rassurantes. Je n'ai d'ailleurs pas souffert physiquement durant les 15 jours passés outre-atlantique."

A 19 ans, Elie Okobo (4.8 pts, 2.2 rbds pour 6.1 d'éval en 14 min/m,  19 m)
a encore une grosse marge de progression


Après un premier rassemblement à Las Vegas pour se mettre dans le bain, Elie avait 4 étapes programmées lors de son road-trip US avec par ordre chronologique : Utah, Philadelphie, Brooklyn et Atlanta. Au menu : beaucoup de tests physiques, du shoot, de nombreux exercices de dribble et du 3 contre 3. Les franchises profitent aussi de l'occasion pour découvrir au mieux le profil de ces potentiels candidats à la draft au travers de longs entretiens individuels. "On t'interroge sur ta famille, ton environnement, ta personnalité, tes motivations, tes attentes, beaucoup de choses en dehors du basket. Les franchises veulent savoir si, en cas d'éventuels contrats avec une équipe NBA, tu comptes venir seul ou accompagné, ce type de questions. Dès le petit-dej, j'avais l'occasion d'échanger avec les autres participants. Avec moi, il y avait beaucoup de basketteurs sortis des universités US alors forcément les gars t'attendent au tournant pour voir ton niveau mais c'est motivant pour leur prouver que les jeunes français savent jouer ! 
Le 1er workout a été plus difficile mais m'a permis d'appréhender ce nouvel univers et de savoir surtout ce qu'on attendait de moi. A chacune des étapes suivantes je me suis senti plus à l'aise et je pense avoir progressé tout au long de ces divers tests. Au final et malgré les bons retours récoltés, j'ai beaucoup discuté avec mon agent et comme je n'avais aucune garantie, j'ai préféré retirer mon nom pour cette saison.
Il me reste encore deux ans pour m'y inscrire et ces workout n'ont fait que confirmer mes convictions quant au fait d'évoluer un jour en NBA. Je ressors de cette expérience plus motivé que jamais. Je connais mes qualités mais je sais aussi tout le chemin qui me reste à parcourir. Je me suis fait connaître, charge à moi maintenant de poursuivre ma progression. Je sais que cela passe déjà par un bel été en Bleu avec les U20 (ceux-ci vont disputer le championnat d'Europe en Crète à partir du 15 juillet prochain) et puis bien sûr par une grosse saison avec l'Elan Béarnais dès le mois d'août." 

logo villePau logo cclacq logo PA logo-nouvelle-aquitaine logo peak
logo tigf logo fld logo tempo logo casinoPau logo dpd  logo-hotelina