lnb-argent - proA logo blancproA logo blanc -  Site officiel de l'Elan Béarnais Pau - Lacq - Orthez Retrouvez nous sur : Facebook Twitter android logo bleu Appstore Dailymotion

ACTUALITE

Playoffs (1/4, retour) L'Elan Béarnais n'a rien pu faire face à la SIG mercredi soir au Palais des Sports et s'est incliné logiquement (68-83). Avec 10 longueurs d'avance à la pause (31-41) les visiteurs, dos au mur à l'heure d'aborder ce match 2 de la série, avaient fait le plus dur. Il faut dire que l'équipe de Vincent Collet avait su mettre rapidement sa grosse patte sur le match : une intensité de tous les instants, une détermination sans faille qui se traduisait par une forte domination au rebond (42 à 22 au final) et un collectif parfaitement huilé, illustré par l'absence de balle perdue pendant les 20 premières minutes (!). A l'efficacité défensive, les SIGmen ajoutaient un atout offensif choc avec AJ Slaughter à peine moins chaud que lundi soir (19 pts à 5/8 à 3 pts). Au sein d'un roster aussi épais que celui de la SIG, le danger peut venir de partout. Les Palois en ont fait les frais quand Mam Jaiteh, très peu utilisé lundi soir (5 min de temps de jeu) est sorti de sa boite au Palais : 15 pts, 10 rbds, 21 d'éval.

Et les V&B dans tout cela ? dans la touffeur d'un Palais où la température dépassait les 30 degrés, ils se sont battus à l'image d'un Alain Koffi encore à gros rendement (13 pts, 7 rbds) ou d'un DJ Cooper en mode double-double (12 pts, 12 rbds). Ils ont essayé de revenir tout au long du match après une dernière égalité à 16 partout (9e) mais tout cela avait un fort goût d'impuissance. L'écart ne s'est jamais réduit en deçà des 10 unités et à aucun moment le public palois, qu'on sentait pourtant bouillant, n'a eu l'opportunité de pouvoir vraiment y croire. Pouvait-on mettre plus d'intensité ? c'est la question à l'adresse de ses joueurs que se posait coach Bartecheky en conférence de presse sitôt le match terminé. Avec moins de rotations, des joueurs plus âgés, le technicien palois avait dit dès lundi que sa formation avait forcément laissé des plumes  au cours des 50 minutes de combat intenses disputées au Rhenus lundi. Pourtant, c'est bien dans ce même Rhénus que les Palois vont devoir disputer une belle décisive dont le vainqueur sera propulsé en 1/2 finale. Peu de monde voyait l'Elan s'imposer lundi soir alors on imagine qu'il y en aura encore moins pour miser sur un succès palois vendredi (20h30). Pour le coup, c'est fatigués mais sans la moindre pression sur les épaules que les coéquipiers de Yannick Bokolo repartent en Alsace.



malgré la belle adresse d'Antywane Robinson en début de match, jamais les Palois n'ont paru en mesure de rivaliser ©Eric Traversié






(1/4, retour)
 ELAN BEARNAIS - STRASBOURG 68-83
(16-20, 15-21, 11-19, 26-24)
mercredi 24 mai 2017
20:30
Palais des sports, Pau
 Y.Rosso, P.Creton, A.Deman 

Sacrée performance que celle réalisée ce lundi au Rhénus par l'Elan Béarnais qui s'est imposé  au bout de la nuit  face à Strasbourg à l'issue de deux prolongations (102-92). Voilà 13 ans que l'Elan cherchait à s' imposer au Rhénus et ce succès tombe au meilleur des moments. Il permet à l'Elan de prendre la main au cours de cette série mais seule la première moitié du chemin est accomplie. Le plus dur reste à venir : confirmer cette victoire au Palais des Sports mercredi soir (20h30) 48h après un combat qui aura forcément laissé des traces.

La fin de saison régulière un peu tronquée  et les deux défaites concédées face à Nanterre et Dijon sont déjà aux oubliettes ! en un match, mais quel match, les Palois ont prouvé à tous que leur place en playoffs n'était pas usurpée. Devant au score tout au long de la rencontre, ils ont su faire preuve de ressources mentales exceptionnelles pour s'imposer malgré le retour des SIGmen au bout du temps réglementaire et renverser à nouveau la vapeur pendant la deuxième prolongation malgré la pression d'un Rhénus chaud bouillant.

Avant cela, les Palois étaient parfaitement rentrés dans ce quart de finale et avaient été portés par une adresse diabolique en 1ère mi-temps. Avec 11 points inscrits en 10 minutes, Taqwa Pinero avait montré le chemin dès le 1er QT  (17-24) à des Béarnais qui se doutaient bien que les Strasbourgeois mettraient tout en oeuvre pour neutraliser le MVP DJ Cooper. C'était bien le cas, malgré 4 points consécutifs dont un triplé (extra) longue distance du Chicagoan à la 12e minute de jeu (19-28, 12e). Intenses, concentrés en défense comme l'exigent les phases finales et toujours portés par une très belle adresse derrière l'arc (9/16), les Palois creusaient l'écart après le triplé de Léo Cavalière et les deux du capitaine Yannick Bokolo (27-40, 16e). Le double pas réussi d'un Taqwa Pinero intenable (18 pts à la pause) offrait même un +15 aux visiteurs. Malgré une réaction des hommes de Vincent Collet, John Cox plein de sang-froid rajoutait deux derniers points pour garantir un matelas confortable à la pause (41-53). Confortable certes mais loin d'être suffisant face à des Sigmen dont les Palois redoutaient forcément la réaction au retour des vestiaires. 


en dépit des 31 pts d'AJ Slaughter, l'Elan s'impose à Strasbourg et mène 1-0 dans cette série


L'Elan tenait 5 minutes au cours du second acte, John Cox (12 pts) venant au relais de Taqwa Pinero pour alimenter la marque (47-60, 25e). Jusque là irréprochables sur le plan défensif, les Palois voyaient alors les Alsaciens se mettre en ordre de marche dans le sillage d'un AJ Slaughter de plus en plus chaud. En signant un 11-4, les hommes de Vincent Collet venaient de relancer la partie (58-64, 30e). Arme fatale de la SIG, les rebonds offensifs (19 offensifs dont 9 pour le spécialiste Matt Howard) offraient autant de secondes chances à des locaux poussés par un Rhénus en fusion (60-64, 31e). Parfaits ou presque sur la ligne de réparation (24/28 au final, contrairement aux Strasbourgeois maladroits sur la ligne :  les Palois s'arc-boutaient et repoussaient l'échéance.....jusqu'à la 38e minute de jeu, moment où ce diable de Slaughter égalisait (73-73). Menés tout au long du match, les SIGmen obtenaient la prolongation (75-75) en ayant même manqué le triplé de la gagne par Slaughter puis Walker. Limités à 22 unités en deuxième période, les Palois avaient vu leur adresse extérieure fondre comme neige au soleil et le 0/12 derrière l'arc compilé par le tandem Robinson-Mipoka ne laissait rien présager de bon pour la suite.

Mais ces Palois avaient décidément de la ressource ! En 1ère prolongation et dans une ambiance irrespirable, un temps à -3 (81-78), ils rendaient pourtant coup pour coup aux locaux par le biais de tandem Cox - Koffi. Le premier nommé manquait à son tour le triplé de la victoire à 85-85 et il fallait repartir pour 5 minutes supplémentaire. Epuisés, privés de Taqwa Pinero, de Yannick Bokolo puis d'Antywane Robinson, tous sortis pour 5 fautes, les Palois parvenaient néanmoins à se détacher au cours des deux dernières minutes de jeu : encore à égalité à 89-89 à la 48e, Alain Koffi inscrivait 6 points consécutifs (22 pts, 10 rbds) contre un seul lancer converti par Leloup (90-95, 49e). Le trou était fait et après les échecs à longue distance de Slaughter et Leloup,  DJ Cooper ne laissait pas passer l'occasion d'enfoncer le clou avec 4 lancers supplémentaires (90-99). il revenait finalement au grand artisan du succès palois, John Cox (33 pts à 11/20 aux tirs) de sceller la victoire paloise au bout du suspense (92-102). Avec le trident Cooper - Cox - Koffi au-delà des 40 minutes de temps de jeu, il est évident que ce match va laisser des traces. Pourtant le match 2 de la série est programmé dès mercredi soir au Palais. Il va falloir une mobilisation générale des supporters palois pour permettre aux hommes d'Eric Bartecheky de se sublimer et de décrocher un second succès synonyme de qualification en 1/2 finale ! 





(1/4, aller)
STRASBOURG - EBPLO 92-102 
(17-24, 24-29, 17-11, 17-11, 10-10, 7-17)
lundi 22 mai 2017
20:30
Rhenus, Strasbourg
 D. Chambon, T. Kerisit, B. Peyridieu

L'Elan Béarnais attaque ce lundi soir en Alsace (20h30, au Rhénus de Strasbourg) sa deuxième campagne consécutive de playoffs. Comme la saison passée, la SIG se dresse face aux hommes d'Eric Bartecheky en 1/4 de finale et comme la saison passée aussi, la formation de Vincent Collet bénéficie de l'avantage du terrain (match au Rhenus vendredi en cas de belle). Eliminés sèchement il y a un an (2-0) les Palois peuvent-ils espérer faire mieux cette saison ? C'est la grande question à l'heure où débute une nouvelle compétition qui vient valider une saison régulière réussie.

Si l'Elan a gagné deux places par rapport au précédent exercice (5ème contre 7ème avec un succès de plus au compteur, 22 contre 21) la SIG en a perdu 2 de son côté (4ème contre 2ème) ce qui laisserait à penser que l'écart entre les deux formations s'est sensiblement réduit par rapport à la dernière confrontation en phase finale des deux clubs. Gare au leurre, car si on observe les trajectoires et la forme du moment des deux équipes, on se dit que le scénario de la saison dernière pourrait bien se reproduire encore une fois.

La SIG, après un début de saison manqué, a parfaitement redressé la barre dès la fin 2016 pour finir sur une série de 8 succès lors des 10 dernières journées de Pro A, tandis que l'Elan n'en gagnait que la moitié sur la même période, la faute à une série de blessures qui aura fini par éjecter les Palois du top 4. Pire, les coéquipiers de Yannick Bokolo n'auront pas vraiment engrangé de la confiance à la suite des deux revers concédés face à Nanterre et à Dijon, juste avant d'attaquer ce 1er tour de playoffs. Autre ombre au tableau côté palois : l'effectif. Un temps espéré, le retour de Vitalis Chikoko n'est plus à l'ordre du jour. Le pivot, auteur d'une 1ère saison en Pro A remarquable mais écarté des parquets depuis sa blessure contractée à Antibes (le 10 avril dernier) aurait pu apporter une dimension physique supplémentaire à la raquette paloise. Pas sûr non plus qu'Elie Okobo, forcément en manque de compétition car arrêté depuis la Leaders Cup, puisse apporter beaucoup durant la série, ce dernier devant reprendre seulement cette semaine l'entraînement collectif.

Alain Koffi (photo) et Danny Agbelese seront les 2 postes 5 dont disposera Eric Bartecheky en playoffs, Vitalis Chikoko étant encore indisponible


Comment faire alors ne serait-ce que pour bousculer une équipe au roster plus dense,  plus rompue aux joutes des phases finales (5 quarts remportés lors des 5 dernières saisons) et qui dispose de l'avantage du terrain ? "le mental" répond sans hésiter le MVP de la saison DJ Cooper dont la mise à l'honneur individuelle n'a pas atténué la motivation. "Aucun de nous n'a envie de partir en vacances. On sait tous qu'à ce stade de la compétition, tout devient plus compliqué. C'est une nouvelle compétition qui nécessite plus d'intensité, plus de rage. On sait très bien que cela va être difficile face à une équipe qui a su se hisser 4 fois en finale, qui a un coach bourré d'expérience qui va bien préparer ses joueurs mais nous avons aussi nos atouts. Cela devrait être une belle bataille et on est tous prêts à se battre. C'est excitant car il faut bien se dire que tous les efforts que nous avons fournis jusqu'ici ont été faits justement pour pouvoir disputer ces matches."


"On est tous prêts à se battre" annonce DJ Cooper ©Sébastien Arnouts


(1/4, aller)
STRASBOURG - ELAN BEARNAIS 

lundi 22 mai 2017
20:30
Rhenus, Strasbourg
 D. Chambon, T. Kerisit, B. Peyridieu
   

C'est fait ! longtemps pressenti pour être couronné en fin de saison, le meneur de jeu palois DJ Cooper (1.83m, 26 ans) a été désigné MVP de Pro A 2016-2017 lors de la soirée des trophées LNB organisée salle Wagram à Paris. Elie Okobo s'est classé 2ème dans la catégorie "Meilleur Jeune" derrière le Strasbourgeois Franck Ntilikina,  une nouvelle reconnaissance pour la qualité de la formation du club V&B.

DJ en toute logique

Voilà une juste récompense pour DJ Cooper tant le meneur US aura éclaboussé de toute sa classe le championnat et fait chavirer de bonheur le Palais des Sports tout au long de la saison. Lui qui avait découvert la Pro A avec Monaco s'est totalement épanoui en Béarn depuis l'été dernier avec des statistiques vertigineuses : 13.3 pts, 5.8 rbds et surtout 11.1 passes /m (N°1) pour 21.3 d'évaluation/m (N°1) avec 3 triple-double à la clé pour le Chicagoan. 

C'est la deuxième année consécutive que l'Elan est à l'honneur lors de la grande cérémonie des "awards" de Pro A, l'ancien meneur de jeu Juice Thompson ayant reçu la saison dernière le trophée de meilleur scoreur de Pro A.  Au palmarès des MVP béarnais, DJ Cooper rejoint lui une liste prestigieuse où figurent Antoine Rigaudeau, l'Espagnol Roger Esteller, Boris Diaw et Laurent Foirest (2 fois).

Le meneur pourra présenter son trophée au public palois à l'occasion du 1/4 de finale retour des playoffs face à Strasbourg, programmé mercredi 24 mai à 20h30 au Palais des Sports.


Crédit : H. Bellenger/IS/LNB


l'info en + : le mode scrutin 

Le quotidien "L'Équipe" a rassemblé les suffrages de 32 médias et journalistes qui ont été ajoutés aux votes de 44 joueurs de Pro A (via le Syndicat national des basketteurs (SNB) soit 76 votes au total.



Les lauréats des Trophées LNB 2017



MVP PRO A - CINQ MAJEUR (Trophée remis par Richard Dacoury)
1. D.J. COOPER - Elan Béarnais Pau-Lacq-Orthez
2. Moustapha FALL - Elan Chalon 
3. Cameron CLARK - Elan Chalon 
4. Jason RICH - Paris-Levallois
5. John ROBERSON - Elan Chalon 

MEILLEUR MARQUEUR PRO A (Trophée remis par François Pesanti / SFR)
Cameron CLARK - Elan Chalon

MEILLEUR JEUNE PRO A (Trophée remis par Yann Bonato)
1. Frank NTILIKINA - SIG Strasbourg
2. Elie OKOBO - Elan Béarnais Pau-Lacq-Orthez
3. Amine NOUA - ASVEL Lyon-Villeurbanne

MEILLEUR DEFENSEUR PRO A (Trophée remis par Keith Jennings)
1. Moustapha FALL - Elan Chalon 
2. Bangaly FOFANA - AS Monaco Basket
3. Jeremy NZEULIE - Elan Chalon 

SNB MEILLEURE PROGRESSION PRO A (Trophée remis par Ricardo Greer)
1. Paul LACOMBE - SIG Strasbourg
2. Moustapha FALL - Elan Chalon 
3. Mathias LESSORT - Nanterre 92

MEILLEUR CONTREUR PRO A (Trophée remis par Stéphane Ostrowski)
Moustapha FALL - Elan Chalon 

MEILLEUR ARBITRE PRO A (Trophée remis par Philippe Malhabiau)
1. Eddie VIATOR
2. Jean-Charles COLLIN
3. Abdel HAMZAOUI

MEILLEUR DLSIXIEME HOMME (Trophée remis par Grégoire Fernandez - DLSI)
Louis LABEYRIE - Paris-Levallois

MVP PRO B - CINQ MAJEUR (Trophée remis par Laurent Sciarra)
1. Zachery PEACOCK - JL Bourg Basket
2. Martin HERMANSSON - Etoile Charleville-Mézières
3. Joe BURTON - Chorale de Roanne
4. Aaron BROUSSARD - Fos Provence Basket
5. Jean-Victor TRAORE - Lille Métropole Basket

SNB MEILLEURE PROGRESSION PRO B (Trophée remis par Cyril Julian)
1. Arthur ROZENFELD - Chorale de Roanne
2. Thomas CECI-DIOP - Lille Métropole Basket
3. Jean-Baptiste MAILLE - Fos Provence Basket

MVP CHAMPIONNAT ESPOIR (Trophée remis par Mickael Gelabale)
1. Williams NARACE - SLUC Nancy
2. Olivier CORTALE - SIG Strasbourg
3. Adam MOKOKA - BCM Gravelines-Dunkerque

MEILLEUR ENTRAINEUR PRO A (Trophée remis par Michael Young)
1. Zvezdan MITROVIC - AS Monaco Basket
2. Pascal DONNADIEU - Nanterre 92
3. Eric GIRARD - ESSM Le Portel

MEILLEUR ENTRAINEUR PRO B (Trophée remis par Vincent Collet)
1. Cédric HEITZ - Etoile Charleville-Mézières
2. Remi GIUITTA - Fos Provence Basket
3. Mickaël HAY - ADA Blois 41

MEILLEUR ENTRAINEUR DE CENTRE DE FORMATION (Trophée remis par Gregor Beugnot)
1. Pierre VERDIERE - SLUC Nancy
2. Mickaël PIVAUD - Hyères-Toulon Var Basket
3. Romain CHENAUD - Elan Chalon

Pro A (J34) L'Elan Béarnais s'est incliné à Dijon mardi soir (85-82) lors de la dernière journée de la phase régulière. L'Elan et la JDA disputaient là une rencontre sans enjeu avec simplement l'objectif de préparer au mieux les playoffs pour les uns et de bien finir devant leur public une saison éprouvante pour les autres. Au final, à l'instar du scénario vécu 48 heures plus tôt au Palais face à Nanterre, les Palois privés de DJ Cooper (légèrement touché à la main) ont laissé filer un succès qui leur tendait les bras, surtout après avoir compté jusqu'à 22 points d'avance ! les hommes d'Eric Bartecheky bouclent ainsi le championnat avec un très bon bilan (22v, 12d) mais sur deux défaites rageantes. Place à la préparation des playoffs qui vont débuter dès lundi prochain au Rhénus face à la SIG (1/4 de finale).

Parfaitement rentrés dans le match (0-8, 3e) à l'image d'un Danny Agbelese lancé dans le 5 et au four et au moulin (8 pts, 6 rebonds dans le 1er QT) ainsi que d'un John Cox très efficace (15 pts, 8 rbds, 6 passes au final) les Palois parvenaient à se détacher rapidement (12-25, 10e). Sérieux et appliqués, les coéquipiers de Yannick Bokolo ne perdaient pas un seul ballon au cours de ces 10 premières minutes. Malgré l'activité de Passave-Ducteil (9 pts) pour la JDA, les V&B très adroits se détachaient progressivement pour compter jusqu'à 22 unités d'avance (26-48, 19e). Malheureusement en l'espace d' une minute à peine et de deux ballons perdus, l'Elan encaissait un 9-1 dont 4 points consécutifs d'Holston (35-49) pour une JDA encore dans le coup à mi-parcours.


12 pts, 10 rbds et 19 d'évaluation pour Antywane Robinson ©JDA Dijon

L'Elan dirigeait sereinement les affaires jusqu'à la 25e minute de jeu (44-64) en laissant même Alain Koffi souffler sur le banc (3 pts en 16 min de jeu). C'est le moment que choisissaient les hommes de Laurent Legname pour entamer un pressing qui allait s'avérer fatal aux Palois. Ces derniers n'inscrivaient plus le moindre point jusqu'à la fin du quart face à des Dijonnais survoltés qui signaient un incroyable 18-0 (62-64). Alain Koffi avait beau stopper la série en début de 4ème quart-temps (62-66, 31e), la physionomie du match avait changée avec des Palois devenus très fébriles et c'est plutôt logiquement que Julien, à 3 points, faisait passer la JDA devant pour la 1ère fois du match (71-70, 35e). La fin de rencontre se jouait sur des détails mais un 2/2 aux lancers-francs d'Holston succédait à un 0/2 de John Cox. Tout un symbole pour des Palois qui craquaient en fin de match (85-82) et qui manquaient l'égalisation sur triplé à deux reprises. 




PRO A - J34
DIJON - ELAN BEARNAIS 85-82
(12-25,23-24,27-15,23-18)             

mardi 16 mai 2017
20:30
Palais des sports, Dijon
 N.Maestre, H.Thepenier, T.Bissuel
DIJON - ELAN BEARNAIS 58-71
logo villePau logo cclacq logo PA logo-nouvelle-aquitaine logo peak
logo tigf logo fld logo tempo logo casinoPau logo dpd  logo-hotelina