lnb-argent - proA logo blancproA logo blanc -  Site officiel de l'Elan Béarnais Pau - Lacq - Orthez Retrouvez nous sur : Facebook Twitter android logo bleu Appstore Dailymotion

ACTUALITE

Parfaitement dans le coup à la pause (39-40) les Béarnais ont craqué dès le retour des vestiaires face au PL et sa défense de fer (86-64). Après cette défaite, la plus lourde concédée depuis le début de la saison, l'Elan retrouve la 3ème place du classement général, devancé à nouveau par Chalon/Saône en raison du point-average particulier. Ce dernier, abandonné aussi face aux Parisiens, constitue l'une des mauvaises nouvelles de la soirée, comme la blessure au dos de Taqwa Pinero...

Concentrés, les Palois rentrent bien dans le match pour répondre à des Parisiens, comme on pouvait s'en douter,  très incisifs. Aux 9 lancers-francs réussis (sur 9 tentés) côté PL, l'Elan réplique à l'intérieur par le biais d' Alain Koffi, très actif, auteur de 10 des 20 points palois du 1er quart (20-20, 10e). La gestion des fautes nécessite pas mal de rotations côté béarnais et Danny Agbelese (6 pts, 3 rbds) en profite pour faire ses grands débuts. Les deux équipes proposent jusqu'à la pause un basket rythmé et spectaculaire, sans qu'aucune d'entre elle ne parvienne à se détacher. Avec un DJ Cooper plus distributeur que finisseur (5 pts, 9 passes, 6 rbds au final) l'Elan peut compter sur le talent offensif de Taqwa Pinero (8 pts à la mi-temps) dont le tir à 3 points offre une avance symbolique au moment de regagner les vestiaires (39-40).

La suite va s'avérer bien douloureuse pour l'Elan qui encaisse un 15-4 en l'espace de 5 minutes après la pause (54-44, 25e). Incapables de placer leur jeu en attaque, les  coéquipiers de Yannick Bokolo sont étouffés par l'intensité défensive des Parisiens qui se détachent progressivement, bien aidés par l'adresse longue distance de Ndoye (16 pts à 5/7 derrière l'arc). Jason Rich (21 pts) se régale aussi, lui qu'on avait peu vu alimenter le scoring jusque là. Les Palois sont impuissants et maladroits (4/20 à 3 pts) et la fatigue semble bien présente au sein d'un groupe qui a perdu à nouveau Léo Cavalière (entorse) en toute fin de semaine. A la fin de ce terrible quart, l'écart ne semble pourtant pas rédhibitoire (63-51) mais la tendance ne s'inverse pas lors des 10 dernières minutes, au point de voir l'Elan perdre même son point-average pourtant largement favorable au départ +16). Les 31 points des big men Koffi (19) - Chikoko (12) n'y pourront rien. L'Elan, victorieux jusqu'ici à deux reprises du PL, s'incline cette fois très lourdement (86-64) et voit son adversaire du soir se rapprocher du top 4.



 6 pts, 4 rbds en 15 min pour Danny Agbelese qui faisait ses débuts sous le maillot palois face au PL ©Karen Mandau



PRO A - J25
PARIS-LEVALLOIS - ELAN BEARNAIS
 86-64
(20-20, 19-20, 24-11, 23-13) 
dimanche 02 avril 2017
18h30 
Pds Marcel-Cerdan, Levallois
Yohan Rosso, Gilles Bretagne, Audrey Secci
PL - ELAN BEARNAIS 50-86

Comme on se retrouve ! 3ème rendez-vous de la saison pour l'Elan Béarnais (2ème, 18v, 6d) avec le Paris-Levallois (5ème, 15v, 9d) ce dimanche à 18h30 à Levallois. Déjà vainqueurs à deux reprises de l'équipe dirigée par Fred Fauthoux (77-61 en décembre lors du match aller puis le 17 février en 1/4 de finale de la Leaders Cup 76-65) les Palois s'attendent à affronter une équipe parisienne remontée comme un coucou et qu'un succès rapprocherait du top 4 de la Pro A. Il va falloir faire preuve d'un sacré caractère pour espérer triompher de ce combat prévu dans la salle Marcel-Cerdan la bien-nommée.  

Beaucoup d'incertitudes

Alors que l'Elan reste sur 9 succès lors des 10 dernières journées, on ne peut pourtant pas dire qu'il flotte un parfum d'euphorie au coeur du Palais et le contexte de cette rencontre ne s'avère guère favorable. Il faut dire qu'une série de pépins est venue émailler une semaine compliquée quand on sait qu' Elie Okobo et Antywane Robinson occupent déjà l'infirmerie. "Nous n'avons pas été dans les meilleures conditions pour nous préparer" a d'ailleurs souligné le coach Eric Bartecheky. " Il a fallu attendre jeudi pour effectuer une première séance à 5 contre 5 en ayant eu plusieurs joueurs sur le banc avant cela." Si DJ Cooper, victime d'une entorse en 1ère mi-temps à Cholet, avait pu disputer l'intégralité du 2ème acte de ce match, il a été néanmoins mis au repos cette semaine par le staff médical. C'est une entorse également qui a contraint dès mardi matin Vitalis Chikoko au repos forcé. Comme Jean-Michel Mipoka a été aussi arrêté en cours de semaine (dents de sagesse) cela fait beaucoup en quelques jours. Si les joueurs cités seront du voyage à Paris, dans quel état physique seront-ils à l'heure de ce choc face à des Parisiens qui eux sont en grande forme ?

Cette situation ne facilite pas le travail du staff technique, ce que confirme l'entraîneur palois : "Cela nous limite car on n'est pas dans une continuité, on perd du temps. On bricole, on y va par étape et cela lors d'une semaine d'intégration du nouveau venu, Danny Agbelese (lire par ailleurs). Avec une semaine devant nous, on a quand même eu le temps de lui expliquer nos principes défensifs et quelques systèmes de jeu. Cela se fait progressivement. On attend de lui d'être dans nos règles, d'apporter de l'intensité défensive. On ne lui demandera pas de prendre des initiatives à tout va."

Retrouvailles entre Palois et Parisiens ce week-end après la Leaders Cup  

Le PL reste sur 3 succès consécutifs et a fait preuve d'un gros mental lundi soir à Beaublanc pour renverser le CSP sur ses terres alors que la situation était mal embarquée et a pu s'appuyer sur un duo Poirier-Labeyrie en grande forme dans la peinture. "Paris est une équipe avec des joueurs athlétiques à tous les postes, qui va beaucoup au rebond offensif et qui défend très dur (70.2 pts encaissés/m, la meilleure défense de Pro A).  Ils sont beaucoup plus réguliers qu'auparavant. Offensivement, il y a une belle force de frappe avec Jason Rich (17.25 pts/m, 3ème réalisateur du championnat). Il peut tirer à 3 points et aussi créer du jeu. C'est une arme offensive de très haut niveau." 

Yannick Bokolo : "un match type playoffs"

Le capitaine palois Yannick Bokolo s'attend à une sacrée réception de la part des Parisiens : "Ils ont forcément une revanche à prendre contre nous alors en matière d'intensité on s'attend à un match de type playoffs" prévient le capitaine Yannick Bokolo. "On les connait, les deux fois qu'on a joué face à eux, c'était très dur du début à la fin. C'est costaud autant à l'intérieur qu'à l'extérieur. Toutes les blessures qui affectent notre effectif nous poussent à la plus grande prudence avant ce rendez-vous, même si cela fait partie du basket. Même sans tous ces pépins, nous aurions quand même abordé ce match en étant très concentrés mais là encore plus. On est 2e mais si on se relâche on peut très vite reculer au classement alors il n'y a pas de matches à choisir, il faut être à fond à chaque journée."

Malgré ces conditions peu favorables, Eric Bartecheky ne s'avoue pas vaincu pour autant : "On sait que cela ne va pas être simple. Il risque d'y avoir de la provocation pour essayer de faire craquer nos joueurs mais on s'y attend alors à nous d'être sous contrôle. On ne s'interdit pas d'être opérationnels et mobilisés le jour J malgré une préparation délicate."




PRO A - J25
PARIS LEVALLOIS - ELAN BEARNAIS
 
dimanche 02 avril 2017
18h30 
Pds Marcel-Cerdan, Levallois
Yohan Rosso, Gilles Bretagne, Audrey Secci
PL - ELAN BEARNAIS 50-86

Danny Agbelese (2.05m, 27 ans), pivot americano-nigérian, est devenu cette semaine le 5ème joueur à intégrer l'effectif professionnel palois en cours de saison après Sek Henry, Ron Howard, Anthony Goods et dernièrement Taqwa Pinero. Il faut dire que l'équipe n'a pas été épargnée par les pépins physiques depuis octobre dernier et cela ne fait que magnifier l'actuelle 2ème place au classement général des hommes d'Eric Bartecheky. Danny Agbelese (cliquez ici pour plus d'infos) est arrivé en renfort en provenance de Brindisi (Italie) pour compenser la perte pour 6 semaines d'Antywane Robinson (mollet) même si le profil des deux joueurs n'a rien de comparable. Avant qu'il ne débute sous le maillot palois dimanche face au Paris-Levallois (18h30 en direct sur Numéro 23 et SFR Sport 2) nous sommes allés à la rencontre de Danny Agbelese lors de sa semaine d'intégration. 

"Danny, comment s'est déroulée ton arrivée à l'Elan ?"

"C'était une décision vraiment rapide à prendre et tout s'est passé en quelques heures à peine. Je suis d'ailleurs arrivé directement d'Italie dimanche. Je n'ai pas hésité car c'est une belle opportunité que de pouvoir porter les couleurs d'un club français historique et qui en plus joue les premiers rôles cette saison. Je connaissais l'Elan Béarnais de réputation sans toutefois savoir qu'il possédait 9 titres de Pro A à son palmarès."

"Dans quel état d'esprit abordes-tu ce nouveau challenge ?"

"J'avais vraiment envie de découvrir le championnat français. Je sais que le niveau est bon, c'est un championnat très athlétique et qui pour moi est sous-coté. On parle plus de la Turquie, de la Grèce, de l'Espagne mais la plupart des joueurs qui ont évolué dans ce championnat en ont gardé de très bons souvenirs. De mes expériences passées, je retiens que les championnats européens sont vraiment différents les uns des autres. Jusqu'ici c'est au sein de la liga Endesa que j'ai le plus appris (il a joué à Saint-Sébastien lors de la saison 2015-16) : une vraie expérience enrichissante que d'affronter des équipes du niveau du Real ou de Vitoria pour ne citer qu'elles."

Danny Agbelese à l'entraînement au Palais des Sports

"Quels sont tes objectifs ?"

"Pour l'équipe, ils sont forcément élevés quand tu arrives dans une équipe classée 2ème à 10 journées de la fin de la phase régulière. C'est faire en sorte d'aller le plus loin possible, tout simplement. Personnellement, je vais faire en sorte de m'adapter du mieux possible au sein d'un groupe qui affiche une sacrée force de caractère depuis le début de saison. L'équipe est forcément très soudée pour pouvoir poursuivre sa progression malgré toutes ces blessures et j'ai d'ailleurs tout de suite ressenti une belle alchimie entre les gars. A titre personnel, je suis là pour faire ce qu'on va me demander de faire en essayant avant tout d'apporter toute mon énergie, mon dynamisme et mes qualités défensives."

"Certains visages au sein de l'équipe te sont familiers..."

"Je ne connais pas personnellement DJ Cooper mais je l'ai déjà vu jouer à plusieurs reprises et surtout je connais très bien Taqwa (Pinero) avec qui j'évoluais à Saint-Sébastien la saison dernière. C'est vraiment un gars intelligent et un sacré shooteur aussi ! C'est toujours un plus que de connaître un élément au sein d'un groupe que tu découvres. Il devrait me permettre de m'intégrer plus facilement en "brisant la glace" comme on dit et en faisant passer plus vite les informations dont je vais avoir besoin lors des premières séances de travail." 

"On te sent déjà très impatient d'en découdre dimanche face au PL. C'est le cas ?"

"Je suis excité comme un enfant un jour de rentrée scolaire car les premières impressions sont toujours très importantes. J'ai hâte aussi d'être au prochain match à domicile. Il me tarde de découvrir les fans palois car j'aime cet échange permanent avec le public. C'est vrai que dès c'est possible j'aime faire le show mais je ne me force pas, c'est mon tempérament. Cela fait juste partie de moi, c'est tout !"

Danny AGBELESE (USA-Nigerian)



Né à Washington, DC (USA) le 14 mars 1990 (27 ans)
2.05 m - Poste 5

Parcours 

2010-2012 : Hampton (NCAA) 
2012-2013 : Esteghlal Qeshm (Iran-Superleague) 
2013-2014 : Janvier 2014 : Union Atletica Montevideo (Uruguay-LUB) - 2 matchs : 14,5 pts, 11,5 rbds/m. Puis, Wanderers Paysandu (Uruguay-LUB)
2014-2015: Ceba Guadalajara (Spain-LEB Silver) - 37 matchs : 9.8 pts, 8.4 rbds/matchs.
2015-2016 : A.G.O Rethymno Aegean (Greece-A1), puis en octobre 2015 : Ourense Termal (Spain-LEB Gold) - 11 matchs : 9.3 pts, 6,4 rbds/matchs puis en décembre 15 : Gipuzkoa BC San Sebastian (Liga Endesa) - 23 matches : 4.2 pts, 4.1 rbds  
2016-2017 : Enel Basket Brindisi (Italy-Serie A) 

Après avoir écarté le MSB grâce à l'adresse de ses extérieurs lors de la précédente journée, l'Elan Béarnais s'est appuyé cette fois sur sa force de frappe intérieure pour venir à bout de Cholet (76-69) et équilibrer ainsi son bilan loin du Palais (6v - 6d). En attendant le résultat de la rencontre Strasbourg - Chalon/Saône (ce dimanche à 18h30), les Béarnais grimpent à nouveau à la deuxième place du classement avec ce 18e succès de la saison (9 au cours des 10 dernières journées). 

Vainqueurs des 4 quart-temps de la rencontre, les hommes d'Eric Bartecheky ont globalement bien maîtrisé leur sujet dans les Mauges en étant concentrés et très sérieux en défense et ce malgré quelques trous d'air vécus notamment avant la mi-temps et en fin de match. Les Palois, bien en place, ont compté jusqu'à 14 longueurs d'avance dès le 1er acte (16-30, 14e) avant que DJ Cooper se blesse à la cheville et soit contraint de regagner le banc. 2 tirs primés de Bell permettaient aux locaux de se rapprocher juste avant de rejoindre les vestiaires (33-36).

Avec des extérieurs peu en réussite (8 pts à 3/13 en cumul final pour le tandem Pinero - Lewis) le staff palois enregistrait avec plaisir le retour après la pause de DJ Cooper, bien qu'un peu diminué et au rendement plus limité que d'habitude (6 pts, 7 passes) . Jean-Michel Mipoka, particulièrement adroit, plaçait les siens sur orbite en fin de 3ème quart-temps en inscrivant 11 points consécutifs (55-61, 30e). Le travail de sape des intérieurs palois payait tout au long du 4e et dernier quart avec une nouvelle superbe copie rendue par Alain Koffi (15 pts, 9 rbds) ainsi que par Vitalis Chikoko (15 pts, 7 rdbs, 21 d'éval). Malgré la forme étincelante de Jonathan Rousselle (18 pts, 8 passes) et l'abnégation de Jerry Boutsiele (12 pts, 12 passes) les locaux ne parvenaient pas à contenir les Palois qui portaient l'écart à +16 (58-74, 37e). Ces derniers se relâchaient un peu trop au cours des 3 dernières minutes et Cholet en profitait pour revenir à la faveur d'un 9-0 (67-74). Ce run était néanmoins trop tardif pour stopper Yannick Bokolo, le capitaine en mode couteau suisse (9 pts, 6 rbds, 5 passes, 15 d'éval) et ses coéquipiers. 


23 pts à 8/11 aux tirs, 6 rbds pour JM Mipoka (26 d'éval), un des grands artisans
de ce 18e succès palois de la saison 



PRO A - J24
CHOLET - ELAN BEARNAIS 69-76
(16-18, 17-18, 22-25, 14-15) 
Samedi 25 mars 2017
20:00 
La Meilleraie, Cholet
R. Bardera, M. Bayot, D. Amrani
CB - ELAN BEARNAIS, le 29.03 (15h30)

L'Elan a su garder le rythme ce samedi à la Meilleraie en s'imposant face au Cholet Basket (76-69) après avoir compté jusqu'à 16 longueurs d'avance à moins de 3 minutes de la fin de la rencontre. Ce 18ème succès de la saison permet à l'Elan d'occuper seul la 2ème place du classement en attendant l'issue de la rencontre entre Strasbourg et Chalon/Saône. 

Didier Rey (Président) : "Il était important de venir gagner ici face à Cholet qui joue sa survie en Pro A. Nous avons su rester relativement sereins tout au long de la partie et on ne peut pas dire que nous ayons eu peur en fin de match malgré le retour choletais car notre avance était suffisante pour voir venir. On a vu ce soir un très grand Jean-Michel Mipoka mais c'est encore une fois une victoire collective et toute l'équipe est ravie par ce 18ème succès de la saison. On va accueillir Danny Agbelese demain (dimanche) et on va faire en sorte de le qualifier en début de semaine pour qu'il soit du voyage à Paris le week-end prochain. On ira défier le PL dans le même état d'esprit que pour n'importe quel autre match avec l'ambition de gagner."

Jean-Michel Mipoka (23 pts à 8/11 aux tirs, 6 rbds, 26 d'éval.) : "On a vu lors de la sortie sur blessure de DJ Cooper que nous étions tous capables d'élever notre niveau de jeu. C'est notre force actuelle, le danger peut venir de partout. Ce soir, en l'absence de Brown, on a appuyé à l'intérieur car on savait que même en étant très performant, Boutsiele ne pourrait pas contenir à la fois Alain (Koffi) et Vitalis (Chikoko). Après mon altercation avec Evtimov, je savais que nous allions devoir être encore plus soudés. Le vent a tourné à ce moment là en notre faveur. J'étais bien ce soir, j'ai senti que je pouvais poser des problèmes à notre adversaire. Je suis content d'avoir été en réussite et d'avoir fourni un bon match. Depuis la Leaders Cup, malgré les blessures on a réussi à garder le cap et on a laissé passer l'orage. Rien n'est encore fait cependant et il va falloir repartir de plus belle face au Paris-Levallois."

Yannick Bokolo (9 pts, 6 rbds, 5 passes, 15 d'éval) :"Ce soir encore on a mis en lumière un de nos points forts, à savoir le fait de ne jamais paniquer. On a joué intelligemment en affichant une belle solidité défensive et en attaque, on a su faire la différence progressivement, j'ai envie de dire à l'usure. Ce soir, je n'ai pas envie de parler du classement car on est à 10 journées de la fin de la phase régulière. C'est encore très long et par expérience, pour avoir vécu cela avec le MSB, je sais qu'on peut très vite dégringoler au classement en quelques journées. Restons concentrés et préparons le prochain match face au PL qui sera forcément un rendez-vous spécial. Je me doute qu'on va être très attendus par une équipe qu'on a éliminée lors de la dernière Leaders Cup." 

Eric Bartecheky (entraîneur) :  "Je suis vraiment content à l'issue de cette victoire car il était important de gagner. On a dans l'ensemble plutôt bien maîtrisé cette rencontre même si on a connu deux relâchements, à la fin de chaque mi-temps. Nous sommes restés concentrés en fin de 3ème quart-temps à la suite de l'altercation entre Mipoka et Evtimov. La salle était chaude et c'est vrai qu'on ne sait jamais comment cela va tourner en pareil cas. On a trouvé un système pour Jean-Michel (Mipoka) qui a su les gêner et comme ce dernier a été en réussite..On savait qu'en l'absence de Brown, on aurait des opportunités pour nos intérieurs mais cela s'est fait sans qu'on insiste particulièrement dessus. Au final, nos principaux pourvoyeurs de points auront été Jean-Michel, Alain et Vitalis. On va suivre la rencontre à venir entre Strasbourg et Chalon/Saône bien sûr mais bon, il restera quoiqu'il arrive encore 10 journées à disputer. On ne peut que se satisfaire d'avoir une semaine complète devant nous pour préparer le prochain déplacement face au Paris-Levallois. On va donner deux jours complets de repos à l'équipe, cela va permettre de soigner nos joueurs touchés (DJ Cooper s'est tordu la cheville en début de deuxième quart-temps) et de reposer ceux qui ont beaucoup joué. On aura ensuite le temps de travailler pour intégrer le nouveau venu (Danny Agbelese) et de permettre à Léo (Cavalière) de retrouver ses sensations."

logo villePau logo cclacq logo PA logo-nouvelle-aquitaine logo peak
logo tigf logo fld logo tempo logo casinoPau logo dpd  logo-hotelina