lnb-argent - proA logo blancproA logo blanc -  Site officiel de l'Elan Béarnais Pau - Lacq - Orthez Retrouvez nous sur : Facebook Twitter android logo bleu Appstore Dailymotion

ACTUALITE

C'est un nouveau chapitre de la saison qu'entame l'Elan Béarnais ce dimanche à l'Astroballe face à l'ASVEL (18h30, en direct sur Numéro 23 et SFR Sport 2). Il faut dire que depuis la dernière journée de Pro A qui avait vu l'Elan s'imposer à Orléans (64-53), il s'en est passé des choses en seulement 15 jours. Entre la défaite en 1/2 de Leaders Cup  justement face à l'ASVEL, l'élimination en 1/8e de finale de FIBA Europe Cup face à Ostende malgré une victoire au Palais, les blessures successives de Léo Cavalière, d'Elie Okobo puis d'Antywane Robinson et l'arrivée en renfort de l'arrière US Taqwa Pinero, on en oublierait presque que les Béarnais occupent toujours la 2ème place du classement en compagnie de Chalon/Saône (14v, 5d). Avec un effectif amoindri pour encore un bon moment, on serait tenté de dire que le retour à un rythme d'un match par semaine n'est finalement pas une si mauvaise nouvelle pour une équipe qui peut se concentrer désormais exclusivement sur la Pro A.

 
Pinero qualifié

C'est la bonne nouvelle de la semaine. Le nouvel arrière US (33 ans, 1.93m) pourra bien faire ses débuts sous le maillot palois ce dimanche. Eric Bartecheky précise néanmoins que le groupe "n'aura eu que deux séances de travail avec lui avant le départ pour Lyon. On a mis quelques systèmes de jeu en place mais la rencontre face à l'ASVEL va aussi lui permettre de s'intégrer. Sur ce qu'il nous a montré, c'est un joueur qui a de l'énergie, qui est capable de manier la balle, de tirer, d'utiliser des écrans et c'est toujours intéressant. Il semble avoir des qualités pour mettre la pression en défense mais j'espère qu'il pourra aussi apporter de la percussion et du danger sur le tir extérieur." L'intéressé s'est dit vendredi "très excité à l'idée d'entamer ce nouveau challenge. Il y a longtemps que je voulais jouer en France et je regrette que l'opportunité ne se présente que tardivement au cours de ma carrière mais je suis prêt à apporter toute mon énergie à cette équipe."

Une nouvelle identité

Le staff technique palois ne manque pas de travail en ce moment comme le rappelle Eric Bartecheky : "Nous sommes dans une optique de reconstruction d'une équipe avec une nouvelle identité, une nouvelle façon de jouer. La possibilité de jouer avec 3 arrières (DJ, Ron et Taqwa) devrait nous permettre de rééquilibrer le jeu en attaque pour ne pas que DJ ait toujours le ballon entre les mains. Il est important d'avoir du danger à ses côtés. On va voir comment on peut tirer le meilleur de tout cela sachant aussi que désormais nos "4" sont fuyants avec Jean-Michel et Antywane. Nous allons être obligés au cours des 15 jours à venir de réorganiser notre jeu d'attaque. Ce match face à Villeurbanne devrait nous permettre de voir ce que nous devons améliorer. Cela fait plusieurs semaines qu'on tire sur les joueurs, qu'on enchaîne les matches, qu'on fait peu d'entraînements et qu'on ne corrige rien alors forcément on n'est pas bien en place. On devrait pouvoir remédier à cela en passant à un match par semaine."
 


Taqwa Pinero a participé vendredi matin à sa première séance de travail avec ses nouveaux coéquipiers

Infirmerie

Après les deux matches de Leaders Cup la semaine passée, c'est vrai que DJ Cooper a encore joué 39 minutes mercredi. Depuis, il a le dos bloqué et ne pourra que rejouer dimanche sans s'être entraîné auparavant. Antywane Robinson ne sera finalement même pas du déplacement, le staff médical estimant qu'il était encore un peu juste et devrait pouvoir revenir milieu de semaine prochaine. Jean-Michel Mipoka, touché à la cheville mercredi soir, a été ménagé jusqu'à vendredi mais devrait pouvoir tenir sa place à l'Astroballe. 


Mission impossible ?

L'ASVEL, simplement battue en finale de la Leaders Cup par le tenant du titre monégasque a fait forte impression et semble en mesure aujourd'hui de lorgner sur le top 4 : "On va tout donner pour prendre le match mais on a bien conscience que cela sera très compliqué sachant que vu le niveau de jeu affiché en ce moment par les Villeurbannais, cela l'aurait déjà été même au complet." prévient coach Eric. " On a revu en vidéo les erreurs commises face à cette équipe lors du match en Leaders Cup et on va essayer de ne pas les reproduire.  Il a été plaisant de constater mercredi soir face à Ostende que malgré les circonstances, les joueurs ont été généreux dans l'effort. Bien sûr cela génère beaucoup de fatigue mais il va falloir garder cet état d'esprit. Après, comme on est un peu désorganisés en ce moment, il va falloir retrouver de l'efficacité aussi bien en attaque qu'en défense. L'ASVEL est difficile à stopper. Ils ont une confiance et un taux de réussite importants. Ils ont les gabarits dans la raquette avec Watkins, Uter ou Dragovic et leurs "petits" qui peuvent shooter de partout et qui vont très vite (Hodge, Nelson et Meacham). Pour Yannick Bokolo, ce match "s'inscrit dans le cadre d'une autre compétition que la Leaders Cup. Pourquoi aller disputer le match si on n'y croit pas ? Nous sommes carrément affaiblis mais il faut se battre jusqu'au bout. L'ASVEL joue très dur et montre aujourd'hui son vrai niveau. Nous, on les a toujours situés en haut de la hiérarchie et nous ne sommes pas plus surpris que cela de les voir évoluer ainsi."



PRO A - J20
ASVEL - ELAN BEARNAIS                      
Dimanche 26 février 2017
18:30 
 Astroballe, Villeurbanne
 J.Jeanneau, M.Bayot, T.Kerisit
  A suivre en direct sur 

Au vu de la cascade de blessures qui a frappé l'équipe au cours de la récente Leaders Cup, les dirigeants palois se devaient d'agir vite et les affaires n'ont pas traînées du côté du Palais des Sports. Ainsi, l'arrière US Taqwa Pinero (1.93cm, 33 ans) est arrivé ce jeudi en début d'après-midi à Pau afin de renforcer un groupe amputé en quelques jours à peine de plusieurs éléments : JK Edwards (lire par ailleurs), Léo Cavalière, Elie Okobo et Antywane Robinson. Arrière d'expérience, Taqwa Pinero (plus connu sous le nom de Taquan Dean mais qui a changé de nom l'an passé) évoluait il y a quelques jours encore sous les couleurs de Iberostar Tenerife.

Pour Eric Bartecheky, "il était important de se renforcer dans le secteur extérieur après la blessure d'Elie (Okobo) et le décalage de Jean-Michel (Mipoka) en poste 4. Taqwa Pinero est un arrière d'expérience qui devrait pouvoir nous aider notamment en matière de scoring comme il a pu le démontrer par le passé." Ayant entamé sa carrière européenne il y a déjà 11 ans, Taqwa Pinero a fréquenté de nombreux championnats (voir parcours ci-dessous) et s'est taillé une solide réputation notamment au sein de la liga Endesa (Murcie, Malaga, Saint-Sébastien et donc Tenerife). En pige au sein du club de Tenerife il y a peu, Taqwa Pinero a effectué 6 matches de BCL (4.5 pts en 15 min/m) et devrait vite être en rythme pour la Pro A. C'est d'ailleurs comme souvent une véritable course contre la montre que les dirigeants palois ont entamé pour tenter de qualifier le joueur face à l'ASVEL dimanche prochain. Il découvrira ses nouveaux coéquipiers vendredi matin à l'entraînement, l'équipe ayant droit ce jeudi à une journée de repos après la rencontre de FIBA Europe Cup face à Ostende disputée mercredi soir.

Le Directeur Exécutif Didier Gadou en compagnie de Taqwa Pinero à son arrivée à Pau



Taqwa Pinero sous les couleurs de Tenerife ©Fiba 



Taqwa PINERO

Né à Red Bank, New Jersey (USA) le 06 août 1983 (33 ans)
1.93m - Poste 2

Parcours 

2002-2003 : Louisville (NCAA) - 32 matches : 8.8 points, 3.4 rbds/m, 1.6 passes
2003-2004 : Louisville (NCAA) - 28 matches : 10.8 points, 3.6 rbds/m, 1.9 passes
2004-2005 : Louisville (NCAA) - 37 matches : 14.4 points, 4.0 rbds/m, 1.9 passes
2005: Jersey Shore Summer League (Sterns Trailer)
2005-2006 : Louisville (NCAA) - 31 matches : 17.1 points, 5.6 rbds/m, 3.5 passes, 
2006 (jui) : Rocky Mountain Revue, Salt Lake City (San Antonio Spurs)
2006-2007 : Angelico Biella (Italie) - 18 matches : 12.1 points, 2.9 rbds/m et 1.7 passes, En Fev: Dynamo Moscow (Russie, Superleague) Euroleague: 8 matches : 9.5 points, 3.1 rbds/m et 1.0 passes.
Russian League: 15 matches : 6.4 points, 3.1 rbds/m et 1.0 passes
2007-2008 : FCasale Monferrato (Italie), blessé en mars 08 : 26 matches : 19.3 points, 3.0 rbds/m et 1.7 passes
2007 (jui) : NBA Summer League à Las Vegas (Phoenix Suns)
2008-2009 : Polaris World Murcia (Espagne): 31 matches : 16.7 points, 2.8 rbds/m, 1.6 passes.
2009 : Hoops Kentucky Pro Am Tournament (Team Stone)
2009-2010: Unicaja Malaga (Espagne) - 15 matches : 9.3 points, 1.4 rbds/m
Euroleague: 9 matches : 11.7 points, 2.3 rbds/m, 1.1 passes. En jan 10: contrat d'un mois avec Caja Laboral Vitoria (Espagne): Euroleague: 3 matches : 0.7 points, 1.3 rbds/m. En avril: Kavala Panorama (Grèce): 4 matches : 10.8 points, 3.3 rbds/m, 1.8 passes.
2010-2011 : Air Avellino (Italie) - 24 matches : 14.4 points, 3.2 rbds/m, 1.2 passes
2011-2012 : Sidigas Avellino (Italie) - 22 matches : 16.0 points, 3.8 rbds/m, 1.7 passes. En mai 12: Valencia Basket (Espagne): 7 matches, 2.4 points.
2012-2013 : Aliaga Petkim (Turquie) - 1 match : 9 points, 7 rbds/m, 2 passes. EuroChallenge Qualifying Round: 2 matches : 12.5 points, 2.0 rbds/m, 3.5 passes. En nov 12: Sidigas Avellino (Italie): 18 matches : 11.6 points, 3.8 rbds/m, 1.3 passes
2013-2014 : Sidigas Avellino (Italie) - 14 matches, 10.1 points, 2.9 rbds/m, 1.6 passes
2014-2015 : Gipuzkoa BC San Sebastian (Espagne) - 26 matches, 12.7 points, 2.7 rbds/m, 1.6 passes
2015 : Mahram Tehran (Iran Superleague) - 11 matches, 20.2 points, 4.6 rbds/m, 2.1 passes
2015-2016 : Socar Pertkimspor (Turquie) - 4 matches, 16.0 points, 5.3 rbds/m, 2.0 passes. En Fev 16 : Petrochimi Bandar Imam Harbour (Iran Superleague) - 6 matches, 12.8 points, 3.3 rbds/m. (Avr 16) Gipuzkoa BC San Sebastian (Espagne) - 2 matches, 12.5 points, 3.0 rbds/m, 2.0 passes.
2016 : Hoops Club (Lebanon Pepsi LBL)
2016-2017 : Iberostar Tenerife CB Canarias (Espagne)



FIBA Europe Cup - L'Elan Béarnais s'est imposé face au BC Ostende (72-70) mais cette victoire de 2 unités n'est pas suffisante pour passer le cap des 1/8èmes de finale, les Belges ayant signé au match aller une victoire de 9 points. Ces derniers affronteront la formation de Sibérie du BC Enisey au prochain tour. Les Béarnais ont cependant mis un point d'honneur à rester invaincus en leur Palais et ont donné bien du fil à retordre aux Belges malgré un effectif sérieusement amoindri. La série noire paloise n'est peut-être pas terminée puisque Jean-Michel Mipoka, auteur d'une belle prestation (15 points à 3/4 à 3 points) a dû sortir après avoir été victime à son tour d'une entorse de la cheville. Le match s'est joué dans la dernière minute de jeu lorsque les arbitres ont décidé de sanctionner Yannick Bokolo pour flopping alors que l'Elan menait de 7 points..de quoi provoquer colère et frustration côté palois comme en témoignent les déclarations d'après-match (lire par ailleurs). 

Cruelle fin de parcours européen pour Yannick Bokolo et les Palois 
 

Superbement mis sur orbite par le tandem DJ Cooper - Alain Koffi (6 points chacun) les Palois prenaient le match par le bon bout (12-2, 3e). L'activité de Katic (26 pts, 9 rbds) permettait aux Belges de revenir immédiatement dans la partie suite à un 0-9. Plus puissants, dominateurs sous les cercles, les visiteurs contrôlaient le tempo de la rencontre (17-22, 10e) pour un léger avantage toujours en leur faveur à la pause (31-36, 20e). Décidant de ne pas ou peu ouvrir son très jeune banc (Carne, Valayer, Seguela), Eric Bartecheky s'appuyait sur ses hommes d'expérience parmi lesquels Yannick Bokolo, un temps incertain, et finalement bien présent (35 minutes de jeu). Les Palois faisaient le yo-yo au cours du 3ème quart-temps : ils revenaient une 1ère fois à une longueur (44-45, 26e) avant de céder à nouveau du terrain face à l'adresse de Djordjevic (15 pts, 9 passes). Sans jamais lâcher, les Béarnais repartaient au combat et ce malgré la sortie en début de 4ème QT de Jean-Michel Mipoka sur blessure, lequel rejoignait Antywane Robinson sur le banc. Plein d'envie, l' Elan reprenait malgré tout les commandes sur un triplé de Ron Lewis (57-56, 33e) et l'exploit semblait se dessiner. Un nouveau triplé de ce même Lewis faisait grimper l'écart à + 5 puis DJ Cooper (omniprésent avec 22 pts et 14 rbds) sur la ligne de réparation rajoutait 2 points (72-65) à 46 secondes de la fin de la rencontre. Malheureusement c'est le moment que choisissaient les arbitres pour sanctionner Yannick Bokolo pour simulation (flopping). Djordjevic ne tremblait pas sur la ligne des lancers et se chargeait de faciliter la vie des siens au cours des dernières secondes du match (72-70). 


le live de la rencontre est à revivre ici :

FIBA Europe Cup - 1/8e (Retour)       
ELAN BEARNAIS - BC OSTENDE 72-70
(17-22, 14-14, 21-18, 20-16)
Mercredi 22 février 2017
20:00 
Palais des sports, Pau
S. Lanzarini (ITA), B. Krejic (SLO), O. Perea (ESP)
A suivre en direct ici et sur 

Victoire paloise (72-70) mais victoire insuffisante ce mercredi au Palais des Sports pour espérer poursuivre l'aventure puisque les hommes d'Eric Bartecheky devaient s'imposer de + de 9 points pour tenter d'aller défier le BC Enisey en Sibérie (!) le 08 mars prochain en 1/4 de finale. Pour ces Béarnais autant diminués (Léo Cavalière, Elie Okobo, Antywane Robinson et JK Edwards absents) que courageux, les décisions arbitrales avaient du mal à passer à l'issue de la rencontre.

Eric Bartecheky (coach EBPLO) : "Nous sommes vraiment déçus de ne pas avoir pu disputer la possibilité que le jeu nous offrait de reprendre le goal-average sur la possession où nous sommes à + 7 en fin de match.  Si on ne prend pas le panier, il suffit juste de marquer derrière mais les arbitres ont décidé de siffler pour du flopping à ce moment-là de la partie. On en a parlé mais les arbitres font ce qu'ils veulent, comme d'habitude.  C'est dommage. L'équipe s'est bien battue. On démarre bien mais on laisse revenir Ostende beaucoup trop vite. 10 balles perdues à la mi-temps, c'est aussi beaucoup trop. C'est vrai qu'on n'a pas trop ouvert le banc avec les jeunes, on tire un peu sur les mêmes joueurs et encore une fois on s'expose aux blessures comme ce soir avec Jean-Michel Mipoka. Bon j'espère que ce n'est pas trop grave. Antywane (Robinson) pourra peut-être revenir pour le match à Villeurbanne."

Eric Bartecheky (EBPLO)

Alain Koffi : "Comme au match aller, on a le sentiment de s'être fait voler par l'arbitrage. Sur la faute de Yannick (accusé de flopping) on a revu cela à la vidéo et il n'y a rien. C'est dommage que l'arbitrage décide du sort d'un match, c'est rageant. Bien revenus, nous étions proches de l'exploit. Depuis le début de la saison, nous jouons tous nos matches à fond. On aurait seulement été deux joueurs, on aurait quand même joué à fond. Quand on est sportif, on veut aller au bout des compétitions. On ne doit pas se cacher derrière les blessures. On abordera le match à Villeurbanne dimanche de la même façon, sans calculer car sinon on va lâcher des matches bêtement. On a envie de montrer un meilleur visage face à l'ASVEL qui vient de nous infliger une véritable correction à la Leaders Cup."

Dario Gjergja (BC Ostende) 


Dario Gjergja (coach BC Ostende) : "On a fait une bonne première mi-temps, on avait le contrôle de cette rencontre mais on a fait des fautes, perdu quelques ballons et pris plusieurs mauvaises décisions en attaque au cours de la deuxième mi-temps.  On a aussi manqué de concentration en défense sur quelques séquences avec des tirs ouverts à 3 points pour notre adversaire qui a pu revenir dans la partie. Pau reste une équipe de qualité même avec un effectif réduit comme ce soir. Je pense que le public a apprécié les performances de Cooper (22 pts, 14 passes) et Djordjevic (15 points, 9 passes, 8 rbds), avec deux meneurs qui savent jouer avec leur tête. Je suis heureux qu'on passe mais maintenant, on va devoir aller en Sibérie ! J'ai travaillé en Russie pendant un an et je sais ce que cela signifie. Avant le match, j'avais évoqué cette possibilité avec mon staff, mais quoi faire ? nous sommes des sportifs professionnels et il faut gagner ! "

Pierre-Antoine Gillet  : "On a eu beaucoup de hauts et de bas pendant la rencontre et je pense qu'on aurait pu tuer cette partie un peu avant, surtout face à une équipe avec beaucoup de blessés et moins de rotations disponibles. On aurait pu imposer plus notre rythme mais on ne l'a pas fait, du moins pas assez longtemps. Nous sommes forcément contents car on passe mais un peu déçus d'avoir perdu. On a dominé au rebond, ce qui nous laisse dans le match en fin de rencontre et il valait mieux d'ailleurs que nous soyons dominants dans ce secteur, surtout quand je vois nos pourcentages de réussite. On a peut-être sous-estimé cet Elan diminué en pensant qu'on serait plus fort physiquement. Cela nous a presque coûté la qualification. Ils auront fait un gros boulot mais on aura réussi quand même à gérer en fin de rencontre pour pouvoir passer."



Dès leur retour de la LeadersCup dimanche et en dépit de la véritable hécatombe qui frappe actuellement l'effectif (lire par ailleurs), l'Elan Béarnais a entamé sa préparation du 1/8ème de finale retour de FIBA Europe Cup programmé mercredi à 20h au Palais des Sports face au club belge du BC Ostende. C'est un Elan forcément très rajeuni qui va disputer ce 12ème et décisif match européen de la saison, en vue d'une éventuelle qualification pour les quarts de finale. Pour poursuivre leur parcours, les hommes d'Eric Bartecheky ont pour mission de s'imposer de plus de 9 points, le débours du match aller perdu 95-86 le 08 février dernier. Il s'agirait, au vu des circonstances, d'un authentique exploit réalisé par les coéquipiers de Yannick Bokolo.


L'expérimenté Alain Koffi jette un regard lucide sur la situation à la veille de cette 3ème rencontre en moins d'une semaine : "ce dernier week-end nous a vraiment coûté cher. Nous sommes partis avec de belles intentions et nous revenons décimés. On va faire avec, tout donner mercredi et on verra bien ce qui va se passer. Il parait compliqué de reprendre nos points de retard vu la situation alors qu'on avait bon espoir d'y parvenir en étant au complet. Ostende est une très bonne équipe et un peu comme Villeurbanne, c'est un adversaire qui peut s'appuyer avant tout sur un excellent collectif. Nous ne pouvons pas calculer, si on commence à le faire, c'est là que les blessures interviennent. Cela va être très difficile mais on va se battre. Les nouveaux dans le groupe sont des petits jeunes de talent et là-dessus je ne suis pas trop inquiet. Des qualités ils en ont, mais ils peuvent juste être inhibés par l'environnement. J'espère qu'ils pourront nous apporter sur le terrain."

"C'est énormément d'un coup"
souligne pour sa part Eric Bartecheky. "JK d'abord puis la cascade de blessures en Leaders Cup ensuite, c'est impressionnant. Elie, Léo, Yannick et maintenant Antywane...On essaye de prendre le plus de recul possible et voir comment vont évoluer les blessures des uns et des autres. Autant on a la possibilité de faire passer Jean-Michel (Mipoka) sur le poste 4 avec Antywane mais autant sur l'extérieur sans Elie, cela complique les choses. Si on dispose d'un groupe de 7 joueurs pros, avec Coco (Carne) et les deux jeunes en plus (Guillaume Valayer et Franck Seguela), nous pouvons être compétitifs mais si ni Yannick ni Antywane ne sont présents face à Ostende, alors cela devient injouable." Malgré tout, le sage Eric Bartecheky se refuse à céder à la panique : "Je ne veux pas qu'on se précipite non plus. Je préfère optimiser le groupe dans sa configuration actuelle pendant un match ou deux, plutôt que prendre un joueur qui ne fasse pas l'affaire. L'objectif sera de relever un nouveau challenge avec un renfort en Pro A pour les 15 matches qui restent en phase régulière pour être le plus compétitif possible."

Pour compliquer un peu plus la tâche des Béarnais, c'est une équipe belge au top de sa forme qui se présente en Béarn. La formation dirigée par Dario Gjergja, champion en titre et actuellement en tête du championnat, a remporté pour la 18ème fois (5ème fois consécutive) la coupe de Belgique, la "Bpost Cup" ce dimanche contre Limburg United (76-60). Cela ne décourage pas pour autant le technicien palois : "Tout est encore jouable et sur un match, le défi reste possible à relever. C'est quand même frustrant de ne pas avoir tous nos atouts à disposition. (concernant le renfort des deux jeunes éléments du centre de formation, à savoir Franck Seguela et Guillaume Valayer ) "On  sait qu'il y aura de l'envie et de l'énergie chez eux mais entre le rythme, l'expérience et le gabarit des joueurs en face, il demeure un écart important avec le championnat espoir. Pour eux, cela ne peut être qu'une expérience positive. C'est l'effectif dont on disposera au départ du match et le déroulé de celui-ci qui guideront nos choix quant à leur utilisation."

le live de la rencontre est à suivre ici

FIBA Europe Cup - 1/8e (Retour)       
ELAN BEARNAIS - BC OSTENDE 
Mercredi 22 février 2017
20:00 
Palais des sports, Pau
A suivre en direct ici et sur 

BILLETTERIE

PUBLICITE

Animation-renault-Pau

BOUTIQUE

LE BASKET EN CLAIR

logo villePau logo cclacq logo PA logo-nouvelle-aquitaine logo peak
logo tigf logo fld logo tempo logo casinoPau logo dpd  logo-hotelina