lnb-argent - proA logo blancproA logo blanc -  Site officiel de l'Elan Béarnais Pau - Lacq - Orthez Retrouvez nous sur : Facebook Twitter android logo bleu Appstore Dailymotion

ACTUALITE

Bien qu'encore une fois très diminué, l'Elan Béarnais a enchaîné un 7ème succès consécutif, cette fois signé face au HTV (85-70). Les Palois s'emparent provisoirement de la 2ème place du classement général (16v, 5d) en attendant le résultat du match entre l'Elan Chalon et Monaco ce dimanche. Bousculés en début de match (22-24 après 10 minutes), les coéquipiers de Yannick Bokolo ont su faire la différence lors des 2ème et 3ème QT en étant plus agressifs en défense et en s'appuyant sur un collectif sacrément bien huilé (31 passes décisives dont 8 pour Yannick Bokolo). Taqwa Pinero a brillé pour sa 1ère au Palais (21 points) tout comme Alain Koffi qui a régné dans la peinture (19 pts, 7 rbds).

Le 18-0 entamé en toute fin de 1er quart sur un triplé signé....Alain Koffi (sa 1ère tentative de la saison !) et poursuivi dans le deuxième, aura fait basculer la rencontre car jamais les Varois ne parviendront à revenir au score. Il faudra attendre plus de 5 minutes pour voir l'américain Carter, le nouveau venu du HTV, inscrire les premiers points des visiteurs au cours du second quart-temps (37-23, 15e). Pourtant, relégués ainsi à 14 longueurs (42-28, 17e) les hommes de Kyle Milling vont mieux finir la mi-temps pour un rapproché avant les vestiaires (44-36). La suite de la rencontre sera sereine pour un Elan encore dominateur dans le 3ème QT puis gestionnaire en fin de match. Cette rencontre bien menée par des Palois très sérieux et appliqués va donner la possibilité à Eric Bartecheky de non seulement faire souffler DJ Cooper (23 min de jeu) mais aussi d'offrir des minutes à Corentin Carne (10) et une entrée en toute fin de match pour Franck Seguela et Guillaume Valayer.

Pour son 1er match au Palais, Taqwa Pinero a brillé : 21 pts (dont 5/9 à 3 pts) 5 passes pour 22 d'éval.
©Eric Traversié




 

PRO A - J21
ELAN BEARNAIS - HYERES TOULON 85-70
(22-24, 22-12, 27-20, 14-14) 

Samedi 04 mars 2017
20:00 
 Palais des sports, Pau
F. CANET, H. THEPENIER, P. CRETON
ELAN BEARNAIS - HTV 88-55

Les Béarnais n'ont pas oublié. En novembre dernier, eux qui arrivaient forts d'une série de 5 victoires de rang, avaient coulé à pic dans la rade (85-70) pour un match aller qui rappelle bien des mauvais souvenirs. A l'heure de la revanche, ce samedi au Palais des Sports (20h), les Palois arrivent encore en confiance (six victoires consécutives) mais restent prudents face à un promu au budget limité mais qui séduit depuis le début de saison (10e, 9v, 11d). Léo Cavalière, Elie Okobo toujours en soins, Antywane Robinson encore trop juste, c'est l'équipe victorieuse à Villeurbanne la semaine passée qui tentera de défendre l'invincibilité en cours au Palais (10 victoires de rang en Pro A).

Eric Bartecheky : "pas dans une situation à notre avantage"

Malgré les résultats actuels très satisfaisants, pas question de tomber dans l'euphorie pour l'entraîneur Eric Bartecheky : " Vu le contexte actuel entre les blessés, les bobos des uns et des autres ainsi que l'enchaînement des derniers matches, nous avons donné au groupe deux jours de repos en début de semaine alors c'était un peu gênant pour l'intégration de notre nouveau joueur (Taqwa Pinero) mais il faut pianoter avec tout cela. Il ne faut pas que la victoire à l'ASVEL masque le fait que nous sommes aujourd'hui dans une situation compliquée. Par rapport à notre composition d'équipe de départ, nous avons perdu nos deux postes 4 (JK Edwards, A. Robinson) ce qui nous conduit à faire évoluer Jean-Michel (Mipoka) et Alain (Koffi) à ce poste. C'est assez nouveau et perturbant. Nous ne disposons que de 7 joueurs pros + Coco (Corentin Carne) que je considère aussi dans l'effectif ayant eu un rôle important à Villeurbanne mais qui reste un jeune joueur. Nous ne sommes pas dans une situation à notre avantage car que cela soit en match ou même à l'entraînement, nous ne sommes plus du tout au niveau de l'opposition en matière d'expérience ou de physique, même si les jeunes apportent leur écot et c'est bien."

Un adversaire à surveiller

Concernant ce nouveau visiteur au Palais qui arrive sûrement motivé après son lourd échec du week-end dernier (71-90 face au CCRB), Eric Bartecheky estime qu'il s'agit  d'une "très bonne équipe qui défend dur, qui met beaucoup de pression sur la balle. En attaque, ils pratiquent un basket collectif, propre. A l'aller, nous n'avions pas du tout eu la bonne attitude alors que nos adversaires nous attendaient de pied ferme. Ce n'était pas faute d'avoir prévenu que Toulon était un bon adversaire. On ne parle pas plus que cela de notre invincibilité à domicile mais les joueurs en ont conscience. Notre objectif reste toujours de vouloir gagner le prochain match." Alain Koffi se souvient du match Aller à Toulon : "Le HTV avait été très adroit  mais de notre côté, nous avions été amorphes, sans énergie, c'est flagrant en vidéo. Il va vraiment falloir qu'on corrige le tir cette fois car nous avions été ridicules. Autant DJ (Cooper) que moi ou les autres, nous n'avions pas été dans le match."


Pour l'expérimenté Yannick Bokolo, l'équipe " vient d'accumuler une certaine confiance alors on ne va pas se cacher derrière les excuses des blessures pour dire que nous ne sommes pas prêts à affronter le HTV. On est diminués c'est vrai alors il faut avoir conscience de nos forces et faiblesses du moment. Ceci dit, si nous sommes favoris c'est plus par rapport au fait qu'on joue à domicile où nous sommes pour l'heure invaincus plutôt qu'en raison de notre classement.  Le HTV est une équipe certes prenable chez nous mais que l'on se doit de respecter. Il faut qu'on poursuive sur notre lancée au Palais sans oublier notre petite revanche par rapport au match aller." 

PRO A - J21
ELAN BEARNAIS - HYERES TOULON  
Samedi 04 mars 2017
20:00 
 Palais des sports, Pau
F. CANET, H. THEPENIER, P. CRETON
ELAN BEARNAIS - HTV à 17h

Les espoirs palois affrontent samedi en lever de rideau des pros (17h) leurs homologues de Hyères-Toulon (3e, 15v, 6d). Les champions de France en titre, actuellement 5èmes du classement général (13v, 7d) présentent un solide parcours jusqu'ici mais débutent une série de matches décisifs afin de verrouiller leur place au sein du top 8 et de pouvoir ainsi disputer la prochaine édition du trophée du futur. L'entraîneur Arnold Bouazza fait le point en cette veille de match.

"Arnold, les espoirs restent à l'instar des pros sur une belle performance signée à Villeurbanne. Que retiens-tu de ce nouveau succès ?"

"On a joué à se faire peur alors que nous avions le match bien en main. Nous ne pouvons pas nous permettre de nous relâcher et notre groupe est trop limité en talent pour être suffisant. On se retrouve en difficulté dès lors qu'on ne joue plus ensemble. Seul notre jeu collectif peut nous permettre d' espérer finir dans les 8. Côté positif, j'observe qu'on a fait preuve une fois encore de caractère car c'est la deuxième fois qu'on s'impose à l'extérieur après prolongation. Attention quand même car si nous sommes encore parvenus à nous ressaisir, cela ne passera pas toujours comme ce fut le cas, là encore après prolongation, au HTV..."


"Justement, Hyères-Toulon débarque au Palais. Le premier affrontement dans le Var est-il encore dans les têtes à l'heure du match retour ?"

"C'est certain car cette rencontre nous a laissé un goût amer. Elle nous échappe alors que nous étions largement devant. Cette fois, je m'attends à un match serré face à une formation du haut de tableau mais qui est un peu moins bien en ce moment car diminuée (l'ancien palois Emryss Mormin est blessé). C'est malheureusement aussi notre cas avec la grave blessure d'Hugo Blanc (fracture du péroné) qui nous prive d'une rotation. Comme je le disais, la clé du match sera notre capacité à jouer ensemble pendant 40 minutes ainsi que notre capacité à ne pas perdre de ballons."

"Quel est l'objectf principal d'ici la fin de saison régulière ?"

"Il reste encore 14 rencontres à disputer et nous ne possédons à ce jour que deux succès d'avance sur le 9ème (le Mans et ses 11 victoires au compteur). Notre volonté est de s'installer plus confortablement au sein du top 8 et en ce sens, les prochaines rencontres (HTV, SIG, Le Mans..) sont autant de rendez-vous importants."

Malgré l'absence de 4 joueurs (Elie Okobo, Léo Cavalière, Antywane Robinson et JK Edwards) les Béarnais sont parvenus à s'imposer à l'Astroballe face à l'ASVEL (72-63), finaliste récent de la Leaders Cup qui avait le vent en poupe. C'est une performance XXL qu'ont signé les coéquipiers de Vitalis Chikoko (MVP du match) qui décrochent là un 6ème succès de rang, le 15ème de la saison, qui leur permet de rester au contact de Chalon/Saône à la deuxième place du classement.

Une semaine après la défaite enregistrée dans le cadre de la Leaders Cup, les Palois ont pris une revanche éclatante face à l'ASVEL. Parfaitement bien organisés sur le plan défensif, les coéquipiers de Yannick Bokolo se sont rapidement détachés au score (2-12, 4e). Nullement perturbés par les sorties prématurées de Jean-Michel Mipoka et de Taqwa Pinero (qui figurait dans le 5 de départ) vite sanctionnés par les arbitres, les Palois creusaient l'écart au cours d'un 1er acte à sens unique. La réussite insolente de DJ Cooper très loin derrière l'arc (12 pts) contrastait avec le 0/10 à 3 pts affiché par les locaux à l'heure de rejoindre les vestiaires (21-37, 20e). La réaction attendue des hommes de JD Jackson ne tardait pas et les Palois, sous pression, ne trouvaient plus la moindre solution en attaque. Les balles perdues se succédaient (18 au total) pour un come-back express de la Green team (32-40, 24e). Nelson permettait même un retour à -1 (40-41) à la 28ème minute. On voyait l'Elan bien mal embarqué au moment où DJ Cooper, pourtant surveillé de près, ajustait une passe au millimètre dans la peinture à destination de Vitalis Chikoko qui ne manquait pas de dunker suite à l'offrande. Assurément, le tournant de la rencontre, l'Elan parvenant enfin à repartir de l'avant pour virer en tête avant la dernière ligne droite (43-46, 30e). Vitalis Chikoko (22 pts, 11 rbds) enchaînait les 2+1 face à des Villeurbannais retombés dans leurs travers (47-54, 34e). 3 lancers de Tawqa Pinero, revenu sur le parquet, faisaient même grimper à nouveau l'écart à + 10 (49-59, 36e) . Très propres sur la ligne de réparation, les Béarnais géraient sereinement leur fin de match (63-72) et pouvaient savourer ce succès ô combien important. Prochain rendez-vous samedi prochain au Palais des Sports face au HTV (20h).


13 pts, 7 passes pour DJ Cooper ©Eric Traversié




PRO A - J20
ASVEL - ELAN BEARNAIS 63-72
(13-21, 8-16, 22-9, 20-26)                   

Dimanche 26 février 2017
18:30 
 Astroballe, Villeurbanne
 J.Jeanneau, M.Bayot, T.Kerisit
ASVEL - ELAN BEARNAIS 66-72
stories/news8/heroiques2.jpg

Vitalis Chikoko, le MVP de la rencontre, Corentin Carne et bien sûr Eric Bartecheky ont réagi à l'issue de la fantastique victoire signée à l'Astroballe face à l'ASVEL (63-72)

Vitalis Chikoko : "C'était un match vraiment très important pour nous, surtout après celui perdu face à cette même équipe il y a quelques jours à Paris lors de la Leaders Cup. Peut-être qu'en raison de toutes les blessures qui ont touché notre groupe, nos adversaires ont pensé que cela serait plus facile pour eux et ont débuté la rencontre avec moins d'intensité que la semaine passée. Ils sont revenus avec plus d'agressivité après la pause mais nous avons su garder notre calme malgré leur retour. Je suis forcément content après ma prestation ce soir. J'ai essayé d'apporter un maximum d'énergie et d'aider l'équipe le plus possible. Il va falloir maintenant conserver cet état d'esprit au cours des prochaines journées."

Corentin Carne : " On peut affirmer que nous n'étions pas favoris ici au vu du niveau de l'ASVEL affiché lors de la Leaders Cup et en raison des nombreuses absences de notre côté. Ceci dit, nous étions ici pour défendre nos chances et jouer le coup à fond. Contrairement à la semaine passée, l'ASVEL n'a pas franchement réussi son début de rencontre et cela nous a permis de nous détacher. Ils sont revenus mais au prix d'une grosse débauche d'énergie et ont peut-être un peu manqué de lucidité dans le dernier quart. On n'a pas sauté de joie tout de suite car comme ils étaient revenus assez vite après la pause, on se disait qu'ils pouvaient le refaire en fin de match. Gagner à l'Astroballe n'est pas chose aisée alors dans les circonstances actuelles, c'est un sacré gros coup qu'on réalise. Personnellement, j'avais déjà beaucoup joué dans l'après-midi avec les espoirs et ce n'est jamais facile de rentrer au cours d'un tel match. J'ai été timide en attaque mais j'ai tout donné en défense et je pense que le coach n'était pas si mécontent de mon apport pour m'avoir laissé aussi longtemps sur le parquet !"

carne01

Eric Bartecheky : "Comme je l'avais dit avant le match, nous ne voulions pas reproduire les mêmes erreurs que celles commises lors de la demi-finale de Leaders Cup même si nous nous sommes présentés ici très amoindris. L'ASVEL était sur un nuage en ce moment  mais n'a pas montré le même visage en première mi-temps que lors de ses dernières prestations. Il a néanmoins fallu gérer au mieux les fautes de notre côté, en faisant sortir rapidement Jean-Michel (Mipoka) pour placer Alain Koffi en 4 et Vitalis (Chikoko) en 5. Taqwa (Pinero) a aussi vite été pénalisé et on a décidé de le préserver pour la suite de la rencontre. Malheureusement au retour des vestiaires, nous avons reculé, joué sans rythme et pas pu développer notre jeu. C'était une situation assez pénible à vivre depuis le banc. L'ASVEL est revenu très vite au score et franchement, au vu des circonstances, le match pouvait basculer du mauvais coté. Malgré tout, l'équipe n'a pas paniqué et les joueurs sont restés sereins. Le moment clé se situe en fin de troisième quart-temps où on a réussi à recréer un petit écart. Vitalis (Chikoko) a vraiment été dominateur, bon en défense et efficace au bon moment en attaque. Quand on prend en compte nos problèmes d'effectif, l'intégration d'un nouveau joueur, la fatigue liée à notre rencontre de mercredi soir face à Ostende, on réalise qu'on a fait une grosse performance. On va avoir une semaine pour souffler et bien préparer la venue du HTV au Palais des Sports."

BILLETTERIE

PUBLICITE

Animation-renault-Pau

BOUTIQUE

LE BASKET EN CLAIR

logo villePau logo cclacq logo PA logo-nouvelle-aquitaine logo peak
logo tigf logo fld logo tempo logo casinoPau logo dpd  logo-hotelina