lnb-argent - proA logo blancproA logo blanc -  Site officiel de l'Elan Béarnais Pau - Lacq - Orthez Retrouvez nous sur : Facebook Twitter android logo bleu Appstore Dailymotion

ACTUALITE

Retour sur la dernière affiche de cette 22ème journée de Pro A avec les déclarations recueillies lors de la conférence de presse d'après match : 

Ron Lewis : "On a vécu un match compliqué face à une équipe de Strasbourg bien en place. Nous avons perdu trop de ballons, manqué d'adresse même si nous avons été meilleurs en deuxième mi-temps. On est parvenu à revenir tout près à plusieurs reprises mais on a fait trop d'erreurs ce soir pour espérer poursuivre notre série de victoires. Restons concentrés, travaillons sérieusement pour bien préparer notre prochain match à domicile. La confiance est toujours là alors continuons de jouer ensemble pour renouer au plus vite avec la victoire."

Yannick Bokolo : "C'est sûr que les Strasbourgeois ont été agressifs mais ce n'est pas une excuse pour ne pas avoir déroulé notre jeu. Nous avons été confus sur nos propres systèmes et on a manqué de rythme en défense. A chaque fois que nous revenons à 2 points, on joue trop rapidement au lieu de prendre le temps de travailler et de chercher des paniers sûrs. Ils ont du mérite mais quand même, on les a aidés avec le style d' attaques qu'on a proposé. Ils ont pu bénéficier de contre-attaques et nous beaucoup moins. On savait qu'on ne gagnerait pas tous les matches mais perdre de cette façon, c'est un peu plus difficile. A nous de rebondir, une saison, c'est long. Le plus important est d'être en haut à la fin. Il faudra qu'on aborde différemment le match face au Mans, face à une équipe qui aura à coeur de se rattraper comme nous."

match très compliqué pour Taqwa Pinero (4 pts à 1/9, 2 rbds, 2 passes) et les Palois face à la SIG 
 

Eric Bartecheky (coach EBPLO) : "Au niveau du score, on n'était pas si loin que ça dans l'ensemble de la partie même si cela fut compliqué pour nous en attaque et qu'on n'a pas été en mesure d'installer notre jeu. La SIG a développé une grosse agressivité défensive et on a perdu beaucoup trop de ballons, manqué trop de nos shoots ouverts. Je ne critique pas souvent les arbitres mais là ce soir, je suis désolé. Même si Strasbourg a été bon dans son organisation collective et son agressivité, il y a plein de fautes ! ça pousse, ça tire les maillots et ce n'est jamais sifflé. Déjà que c'est compliqué pour nous face à, je le répète, la très bonne organisation de la SIG, mais si en plus les fautes ne sont pas sifflées, alors cela devient injouable. A un moment donné, Jaiteh fait un flopping, il n'est même pas prévenu, rien ! Je me méfie des réactions à chaud mais vous ne m'entendez jamais dire quelque chose à propos des arbitres, alors si je ressens cela ce soir, c'est qu'il doit y avoir quelque chose. Attention, au-delà de ce coup de gueule, on ne va pa tout mettre sur le dos des arbitres car on n'a pas été bons dans plein de secteurs de jeu. (..) On n'a pas à rougir après une défaite ici mais il faut vite se projeter sur le prochain match qui ne sera pas simple non plus car le MSB est une équipe athlétique. Il va falloir tirer les enseignements de cette défaite pour préparer au mieux ce prochain rendez-vous."

Chalon/Saône, en s'imposant à Villeurbanne (77-68) et Nanterre en faisant chuter le leader Monaco (99-88) ont mis la pression sur les épaules des Palois qui jouent ce dimanche à Strasbourg (18h30) en clôture de la 22ème journée de Pro A. Seuls deuxièmes du classement général depuis la dernière journée (16v, 5d) les hommes d'Eric Bartecheky seraient ainsi rattrapés par ce duo de poursuivants en cas d'échec en Alsace. La mission s'annonce périlleuse face à cette SIG en plein renouveau qui vient d'enchaîner 9 succès de rang dans son antre du Rhénus et ce, même pour un Elan qui surfe sur une série de 7 victoires consécutives et qui enregistre pour ce match le retour aux affaires d'Antywane Robinson.

Pas d'euphorie loin de là dans les couloirs du Palais cette semaine. Depuis mardi, les Béarnais ont préparé avec le plus grand sérieux ce choc face à la SIG sous les yeux des deux derniers pensionnaires de l'infirmerie, à savoir Léo Cavalière et Elie Okobo, toujours en soins. Les déclarations lors du point presse de vendredi ont révélé toute la prudence qui règne dans le camp palois, comme le reflètent les propos de Vitalis Chikoko : "On s'attend à un rendez-vous compliqué bien sûr car la SIG a beaucoup progressé depuis le match aller. On ne s'occupe pas de la forme de notre adversaire car on se déplace à chaque fois avec la volonté de s'imposer mais c'est vrai qu'aujourd'hui les Strasbourgeois jouent plus collectivement en attaque et défendent de façon plus agressive. On peut imaginer qu'ils vont mettre un maximum d'énergie pour tenter de prendre leur revanche alors il va falloir rester calme et jouer en équipe. En ce sens, c'est vraiment bien de pouvoir enregistrer le retour d'Antywane Robinson dans la raquette car on va avoir besoin de lui." 



A l'aller, les Palois s'étaient imposés (82-74) mais depuis, la SIG a retrouvé des couleurs 
 

Les progrès de la SIG n'ont pas échappé non plus au nouveau capitaine palois Yannick Bokolo : "On se doutait bien que cette équipe allait remonter la pente. Ils ont maintenant trouvé leur identité". L'entraîneur Eric Bartecheky insiste de son côté sur " le jeu développé en attaque par Vincent Collet : c'est intelligent, ça se passe la balle. Je ne veux pas trop m'avancer, mais il me semble qu'ils ont un peu moins de dureté défensive que la saison passée, surtout quand Howard n'est pas là. Ils sont néanmoins très bien organisés et demeurent difficiles à jouer."   

Les difficultés rencontrées sous l'ère Dettmann en début de saison semblent oubliées aujourd'hui pour une SIG (6ème, 12v, 9d) qui remonte pas à pas au classement, à un rang plus conforme à la qualité de son roster. "C'est quelque part un exploit que nous allons tenter de réaliser au Rhénus car il ne faut pas oublier qu'on est en train de se reconstruire. Personnellement je ne sais même plus quand j'ai gagné là-bas, cela reste une forteresse" reprend Yannick Bokolo. Si les Palois sont si prudents à l'aube de ce rendez-vous face à la "SIG Army" c'est bien en raison des mouvements récents qui ont concerné l'effectif.

"On a réussi à trouver un certain équilibre avec le passage de Jean-Michel (Mipoka) en 4 tout comme Alain (Koffi) mais le retour d'Antywane (Robinson) va nous permettre de retrouver une situation plus conforme avec deux postes 4 et deux postes 5" souligne Eric Bartecheky. "Attention, Antywane a quand même manqué trois semaines, on va voir comment il se comporte mais on ne s'interdit pas de revenir par moment au schéma utilisé lors des deux derniers matches si c'est nécessaire. Depuis l'arrivée de Taqwa (Pinero) on dispose quand même de trois joueurs extérieurs (avec DJ Cooper et Ron Lewis) qui peuvent apporter du danger sur le tir avec une certaine aisance balle en main. Jouer avec trois "petits" et un 4 qui peut s'écarter nous permet d' ouvrir le jeu et c'est intéressant. Cela peut constituer un atout mais on peut aussi se retrouver en difficulté dans cettte configuration. Comme on vient de gagner deux matches, on a l'impression qu'il n'y a pas de souci mais il va falloir encore tester ce système. Face à un adversaire de la qualité de Strasbourg, on va passer au révélateur. Jusqu'à présent, chapeau à l'équipe qui a démontré une belle force de caractère. On dispose de compétiteurs mais ce n'est pas une surprise. Cela, on le savait déjà depuis le début de saison. En revanche, comment cette équipe va se comporter dans sa nouvelle configuration d'ici la fin du championnat ? je n'en sais rien. Je ne suis pas plus inquiet que cela mais je me pose néanmoins des questions."  



PRO A - J22
STRASBOURG - ELAN BEARNAIS  
Dimanche 12 mars 2017
18:30 
Rhenus, Strasbourg
R. BARDERA, F. LEPERCQ, C. DELAUNE
STRASBOURG - ELAN BEARNAIS 62-74
  /   / 

L'Elan, désormais seul deuxième de Pro A (16v, 5d), effectue un déplacement périlleux ce dimanche à 18h30 (en direct et en clair sur Numéro 23) à Strasbourg (6e, 12v, 9d). Si l'Elan, bien que surfant sur une série de 7 victoires de rang, n'aura pas la partie facile en Alsace, il devrait en être de même pour ses poursuivants immédiats, Chalon/Saône (3e) se déplaçant à Villeurbanne (7e) et Nanterre (4e) accueillant Monaco (1er) au cours d'une 22ème journée riche en chocs. A la veille du départ de la délégation paloise (avion jusqu'à Paris puis Paris-Strasbourg en TGV) nous avons échangé avec DJ Cooper. L'actuel meilleur passeur de Pro A (10.7 /m) demeure toujours aussi ambitieux et particulièrement concentré avant ce nouveau choc au sommet.

"DJ, depuis quelques semaines l'équipe est diminuée et parvient malgré tout à poursuivre sa série de victoires. Es-tu surpris par les capacités de ce groupe ?"

"Pas vraiment. Nous démontrons aujourd'hui notre force de caractère et cela vient principalement du fait que notre équipe est composée de joueurs d'expérience qui savent réagir en pareil cas. Cela témoigne aussi du très bon travail produit par le coach Eric (Bartecheky) et le staff dans son ensemble. Il parvient à maintenir cette osmose entre nous et cela génère de la confiance. On a prouvé qu'on pouvait toujours jouer à un bon niveau malgré les absents. On n'a pas eu besoin de beaucoup parler dans les vestiaires. Notre réponse se situe sur le parquet : on se bat les uns pour les autres. Tu sais, en cas de coups durs, il y a deux possibilités : soit le groupe réagit mal, soit il se soude encore plus et je pense qu'on a su prendre la bonne direction."

"Après 4 défaites consécutives à l'extérieur, l'Elan a réussi à s'imposer à Nancy, à Orléans et récemment à Villeurbanne. Comment expliquer de tels progrès à l'extérieur ?"

"On a su progresser depuis le début du championnat, d'abord parce qu'on a appris à jouer ensemble. C'est toujours ce que parvient à faire une bonne équipe en cours de saison. Aujourd'hui, même quand on évolue à l'extérieur, on parvient à mieux contrôler le rythme des matches. Je crois tout simplement qu 'on a appris de nos erreurs."


DJ Cooper (14.1 pts, 10.7 passes et 5.6 rbds/m pour une éval. moy. de 21.6 après 21 journées)

"Au-delà des blessures (Léo Cavalière et Elie Okobo sont encore à l'infirmerie) le visage de l'équipe a récemment évolué avec un joueur en moins (JK Edwards) mais aussi un renfort (Taqwa Pinero). Est-il facile de s'adapter à une nouvelle façon de jouer ?"

"Oui tout à fait car Taqwa est tout de suite parvenu à s'intégrer. C'est une valeur ajoutée indéniable pour le groupe car lui aussi possède de l'expérience et il a aussitôt compris son rôle. Je trouve que cela apporte du crédit au management de ce club car on a eu besoin de 3 ou 4 renforts en cours de saison (4 exactement avec Sek Henry, Ron Howard, Anthony Goods et Taqwa Pinero) et le recrutement a été bien fait. Les choix ont été judicieux, les gars ont montré de réelles qualités et ont su apporter quelque chose à notre équipe sans jouer les égoïstes."

"Comment appréhendes-tu ce match face à Strasbourg dimanche ?"

"Je m'attends à une rencontre bien plus difficile qu'à l'aller (victoire 82-74). Bon, il faut bien avouer que jusqu'à présent, vu notre niveau de jeu au Palais, toutes les équipes visiteuses cette saison ont éprouvé des difficultés face à nous mais là, le contexte sera différent. Comme je disais, les bonnes formations progressent toujours en cours de saison et c'est le cas de Strasbourg. Depuis le changement de coach (retour de Vincent Collet) la SIG développe un basket de qualité et cela va être un beau rendez-vous entre une équipe qui cherche à bien se placer en vue des payoffs et une autre qui veut rester au top de la Ligue."

"On te sent toujours aussi ambitieux..."

"C'est le cas. Comme je dis depuis que je suis ici, notre objectif principal reste de finir le plus haut possible en fin de saison régulière puis de faire le plus long parcours en playoffs, c'est à dire jusqu'au titre. Bon, les playoffs c'est une autre compétition et on a le temps de parler de tout cela plus tard. On ne veut pas brûler les étapes et simplement rester concentrés sur le match à venir." 


DJ Cooper n'a pas son pareil pour enflammer le Palais des Sports avec ses tirs à 3 points venus d'ailleurs,
comme ici en fin de match face à Chalon/Saône début février






"Le Club de l'Elan Béarnais Pau Lacq Orthez a mis fin, ce jour, au contrat de travail le liant à son joueur JK EDWARDS.

Cette décision, mûrement réfléchie, est exclusivement liée aux fautes commises et reconnues par le joueur, tant au regard des règles de la FIBA, qu’à celles du contrat le liant au club ainsi qu’au règlement intérieur de l’E.B.P.L.O.

Pour autant le club ne peut que regretter ce triste épisode et son épilogue, et n'oublie pas l'impact qu’aura eu son Capitaine JK EDWARDS sur l’équipe durant presque deux saisons."
 


 

Ont participé à la conférence de presse après la victoire paloise ce samedi soir au Palais face à Hyères-Toulon (85-70) : Alexandre Chassang et le coach Kyle Milling pour le HTV ainsi que Taqwa Pinero et Eric Bartecheky côté béarnais.

Alexandre Chassang : "On était bien en attaque mais pas super en défense car sinon je pense qu'on pouvait prendre rapidement 10 points d'avance. On s'est fait dominer au rebond offensif, on n'a pas pu faire le trou et on a aussi manqué 2/3 contre-attaques. On a ensuite commencé à prendre l'eau. On a une défense très organisée et malheureusement William Howard n'a pas pu jouer ce soir. Paul (Carter) a dû s'y mettre vite et c'était compliqué pour les rotations. Ce n'est quand même pas sur ça qu'on perd car on s'est fait dominer dans chaque compartiment du jeu." 

Kyle Milling (entraîneur HTV) : "On n'a pas mal débuté mais ils ont récupéré 4/5 rebonds qui leur ont permis de rester dans le match. C'est dommage de ne pas avoir fait un petit break dans ce 1er QT mais après on a subi pendant 30 minutes. Ils ont donné une leçon de basket avec 31 passes décisives. On les a laissés jouer leur jeu. On était toujours en retard sur le 1er dribble. Je pense que physiquement nous ne sommes pas très en forme. Ce n'est pas une excuse. (concernant l'absence d'Howard) il avait un peu mal à la tête."





Taqwa Pinero
: "Nous étions tous concentrés et prêts à se mettre au service du collectif.  Je  n'ai pas pu dormir la nuit dernière, je suis arrivé 4 heures plus tôt à la salle aujourd'hui (samedi) et j'avais vraiment envie de bien faire. Quand tu es basketteur professionnel, tu travailles dur justement pour pouvoir connaître des ambiances comme ce soir et tu dois éprouver de la fierté chaque fois que tu rentres sur le parquet. Il y a 6 mois lorsque je me suis blessé, je ne pensais pas pouvoir jouer à nouveau d'où mon excitation avant ce match. Un nouveau départ ? oui bien sûr, tout est nouveau pour moi, y compris mon nom ! "

 taqwapinero

Eric Bartecheky (entraîneur EBPLO) :  Il est important de rappeler que nous sommes toujours diminués même si Taqwa Pinero est arrivé en renfort. On parvient néanmoins à trouver des ressources, à s'adapter avec Alain (Koffi) au poste 4 tandis qu'on a des solutions à l'extérieur. On fait une prestation intéressante ce soir avec 31 passes décisives. On perd 14 ballons, on aurait pu en perdre moins mais cela reste satisfaisant et on n'encaisse que 70 points. Tout le monde a été performant ce soir. On a eu du mal à rentrer dans le rythme du match en prenant 24 points dans le 1er quart-temps, on était en retard sur tout mais on a trouvé des solutions par la suite. Cela a été mieux dans le 2ème quart, sauf durant les trois minutes avant la pause lorsqu'on les laisse revenir. Taqwa (Pinero) a du tir, fait des bons choix et défend en plus !  c'est vraiment une arme intéressante dans le secteur extérieur."

BILLETTERIE

PUBLICITE

Animation-renault-Pau

BOUTIQUE

LE BASKET EN CLAIR

logo villePau logo cclacq logo PA logo-nouvelle-aquitaine logo peak
logo tigf logo fld logo tempo logo casinoPau logo dpd  logo-hotelina