lnb-argent - proA logo blancproA logo blanc -  Site officiel de l'Elan Béarnais Pau - Lacq - Orthez Retrouvez nous sur : Facebook Twitter android logo bleu Appstore Dailymotion

ACTUALITE

Retour sur la conférence de presse d'après-match à l'issue de la nouvelle victoire paloise (12/12 à domicile en Pro A pour les Béarnais) signée cette fois face au Mans (85-71). 

Will Yeguete : "On n'arrive pas à faire des stops importants et eux mettent des gros shoots, ça les a mis en confiance et le Palais a été derrière eux. Offensivement, on n'a pas réussi à proposer quelque chose de clair ni à concrétiser quand on pouvait le faire. Ils ont mérité cette victoire. Je pensais qu'on pourrait au moins physiquement les dominer car il n'avait pas beaucoup de joueurs mais ils sont parvenus à ralentir le rythme quand il le fallait. De notre côté, on ne parvient pas à réaliser des matches complets."

Alexandre Menard : "Pour moi, on perd le match en 1ère mi-temps car on aurait mérité de mener à la pause. On voulait les fatiguer car on savait qu'ils avaient des blessés. On voulait insister sur le fait de faire tourner la machine de plus en plus vite mais je pense qu'on ne l'a pas suffisamment fait en 1ère mi-temps et on n'a pas su exploiter au mieux leurs "faiblesses" du moment. On aurait pu les faire douter plus que cela. Il faut aussi reconnaître la qualité de cette équipe paloise et la qualité de son organisation aussi. Ils ont été capables de mettre des gros tirs mais on aurait pu éviter d'autres choses si nous n'avions pas commis autant d'erreurs. On a autant pêché dans l'organisation que dans le repli défensif. Ce qui m'embête, c'est qu'on lâche sur le 4ème QT. Il ne faut pas tout jeter à la poubelle non plus mais bon, à la fin, il n'y a pas la victoire."

Eric Bartecheky : "Par rapport au dispositif de départ qu'on a construit on a aujourd'hui 4 joueurs en moins et même si on a fait venir un élément en plus, cela fait beaucoup. C'est un ensemble compliqué à gérer en ce moment car ce soir on joue à 7. Les garçons ont été exceptionnels dans le comportement, dans l'engagement et ont su faire les efforts les uns pour les autres. C'est fabuleux à voir et c'est tout à leur honneur. Tout n'a pas été parfait mais on ne perd que 10 ballons, c'est vraiment très bien. On a joué juste, on a mis dedans avec nos shooteurs. Nous avons été sérieux et on a su retenir des enseignements de la défaite de Strasbourg. Face à un MSB à 9 joueurs qui ont su mettre de l'intensité, ce n'était pas simple à déjouer. Pour l'heure, on est à un seul match par semaine mais quand on va rentrer dans des successions de rencontres cela va devenir encore plus compliqué si on est dans cette situation là. Je ne suis pas inquiet mais la situation reste préoccupante. On va retrouver Léo (Cavalière) d'ici peu, on va avoir un groupe plus étoffé mais vraiment il le faut."




Ron Lewis : "On a joué ensemble, en sachant être d'entrée agressifs et concentrés. Les blessures qui affectent le groupe font partie des aléas d'une saison, il faut faire avec. Cela ne va pas nous empêcher de nous battre. Je me suis senti à l'aise ce soir. Le coach m'a parlé et m'a demandé de me reprendre. J'étais concentré et je devais faire ce qu'on attend de moi. (concernant l'arrivée de Taqwa Pinero) c'est un "vétéran" il connait parfaitement le basket et son rôle, c'est vraiment un joueur qui nous aide beaucoup."

Alain Koffi : "On n'est pas épargnés par les blessures en ce moment (Elie, Léo et Antywane étaient absents ce soir) et cela devient de plus en plus compliqué car physiquement on le ressent. Le Mans, c'est une équipe qui envoie du bois. On a su résister mais cela ne va pas durer. Nos adversaires commencent à cibler le fait qu'on tourne avec 7 joueurs. En ce sens, le retour de Léo la semaine prochaine va nous faire du bien. A domicile, on se sent bien, le public nous aide aussi et on joue notre jeu. On sait que si on fait tourner la balle, qu'on fait un maximum de passes, on est dur à arrêter et c'est ce qu'on a fait ce soir.  Le fait d'avoir de l'adresse nous a bien aidés car "en bas" c'était quand même costaud. Défendre sur Yarou ou Yeguete tout le match, ce n'est pas évident alors quand l'adresse à 3 points est au rendez-vous, cela te permet de souffler. (à propos de DJ Cooper) c'est le maître à jouer et on sait que c'est compliqué pour nos adversaires quand il a ce niveau là."

Après la défaite concédée à Strasbourg lors de la précédente journée, c'est un Elan en quête de rebond qui accueille Le Mans dimanche (18h30) en son Palais des Sports. Les hommes d'Eric Bartecheky n'ont en réalité pas trop le choix s'ils veulent conserver une petite marge de sécurité au sein du top 4 sachant que Paris-Levallois, Strasbourg, Gravelines-Dunkerque et l'ASVEL l'ont emporté au cours de cette 23ème journée.

Que l'on ne s'y trompe pas : Le Mans vaut beaucoup mieux que son actuelle 11ème place (10v, 12d) et le visage affiché lors de la victoire parisienne à Antarès (68-44) le week-end dernier ne reflète pas du tout la qualité de l'effectif manceau. Malgré les difficultés rencontrées depuis le début de la saison, le MSB ne perd pas de vue son objectif d'accrocher une 21ème participation consécutive aux playoffs LNB. La mission reste jouable, l'ASVEL, pour l'heure 8ème, ne pointant qu'à 2 victoires de plus. La semaine écoulée a aussi eu de quoi regonfler à bloc le groupe d'Alexandre Ménard - qui a succédé à Erman Kunter en tant que coach - avec une qualification pour la finale de la Coupe de France (Le Mans est le tenant du titre) et l'arrivée d'un nouveau joueur.



Retour au Palais pour l'ancien V&B Will Yeguete ©MSB

Très gênée par l'intensité défensive proposée par la SIG le week-end dernier (défaite 67-58), l'Elan peut s'attendre au même traitement de faveur de la part de Manceaux athlétiques plus à l'aise en défense (73.4 pts encaissés/match, comme l'Elan) qu'en attaque (seulement 70.8 pts marqués/m contre 77.7/m pour l'Elan). C'est bien ce qu'Eric Bartecheky redoute : "le MSB a les joueurs et l'organisation d'équipe pour être très intense défensivement, très oppressant en sortant sur les écrans notamment et c'est une formation qui est vraiment difficile à contourner. Quand DJ est coupé de la balle, il faut que cette dernière soit montée par quelqu'un d'autre. Yannick (Bokolo) peut le faire mais c'est plus difficile pour Taqwa (Pinero) ou Ron (Lewis). A Strasbourg, on a eu aucun respect des systèmes, du rythme...du coup, c'était difficile de mettre des shoots, même ouverts. Je ne vais pas dire que c'était de la bouillie de basket mais ce n'était pas beau à voir et tout cela fait partie des problématiques que nous allons avoir à gérer maintenant. On essaye de travailler dessus même si le contexte reste compliqué avec toujours un groupe diminué (Elie Okobo et Léo Cavalière demeurent à l'infirmerie)On a beaucoup de jeunes à l'entraînement. Tous les joueurs sont très concentrés, donnent le maximum mais le niveau d'opposition n'est pas le même. Tout est difficile pour nous en ce moment,  c'est comme cela et il va falloir trouver des solutions. Malgré tout, dans notre configuration actuelle, on est plutôt bien car on a réussi à signer 2 victoires lors des 3 derniers matches (ASVEL, HTV).

Regonflés par le succès signé cette semaine en Coupe de France face à Chalon/Saône (81-72), les visiteurs vont également se présenter avec un atout, une arme offensive supplémentaire, leur dernière recrue Shannon Shorter (1.93m, 27 ans) qui sera qualifiée pour ce match. Le joueur US présente de sacrées garanties en tant que shooteur, lui qui était cette saison le meilleur marqueur de la BSL (Turquie) : 20.1 pts/m à 43.9% aux tirs, 6.3 rebonds, 4.0 passe décisive en 38 min/m (21 matches) sous les couleurs du club de TED Kolej Ankara. Ce réajustement fait dire à Eric Bartecheky " que le MSB conserve toutes ses chances d'accession aux playoffs et je ne serai pas surpris de les voir revenir dans le top 8 d'ici la fin de la phase régulière."




PRO A - J23
ELAN BEARNAIS - LE MANS  
Dimanche 19 mars 2017
18:30 
 Palais des sports, Pau
D. Mortz, S. Gueu, M. Roux 
ELAN BEARNAIS - HTV à 15h30
 





Voici les infos à savoir concernant la rencontre face au Mans de ce week-end. Plus de 5 000 billets ont déjà été réservés pour cette rencontre.

  (J.23)  EBPLO - LE MANS dimanche 19 mars à 18h30 au Palais des Sports


Comment réserver votre place ?

- à la billetterie du club (Palais des Sports) qui sera ouverte le samedi 18 mars de 10h à 12h et de 14h à 18h ainsi que dimanche, jour de match, de 10h à 12h et de 14h à 16h

- aux guichets extérieurs du Palais des Sport, le jour du match à partir de 16h

- sur notre billetterie en ligne 24h/24


Les infos en +

Près de 12 000 personnes sont attendues ce dimanche entre le match au Palais face au MSB et le concert de Soprano qui débutera à 18h au Zénith. Nous vous conseillons vivement de prendre vos dispositions. A noter que la rencontre des espoirs débutera à 15h30 : une bonne raison pour arriver en avance !



 

Actuel 11ème de Pro A (10v, 12d) Le Mans est à la lutte pour intégrer le top 8 avec l'objectif d'accrocher une 21ème participation consécutive aux playoffs. En grande difficulté face au PL le week-end dernier (44-68), le MSB s'est parfaitement repris cette semaine avec une belle qualification pour la finale de la Coupe de France signée aux dépens de Chalon/Saône (81-72). A 3 jours du match au Palais face à l'Elan (dimanche à 18h30) comptant pour la 23ème journée de Pro A, l'occasion était belle d'échanger avec l'ancien Palois Will Yeguete, plus motivé que jamais.

"Will, la victoire face à Chalon/Saône est-elle de nature à relancer votre saison ?"

" Elle nous fait un bien fou au moral d'autant qu'on sortait d'une piètre prestation face au Paris-Levallois, avec un jeu proposé vraiment pauvre. On avait vraiment besoin de gagner et le scénario démontre qu'on a rien lâché. On revient alors qu'on bascule avec 12 points de retard à la pause. On va pouvoir travailler à partir de ce succès et il peut, c'est vrai, s'agir d'un match référence."

"Qu'avez-vous changé pour inverser la tendance en quelques jours ?"

"Il y avait au bout de ce match un ticket pour une finale à Paris et on se devait de rebondir. On croit en nous et on sait qu'on peut réagir même si on a grillé déjà pas mal de jokers en Pro A."

"Justement, on imagine que les playoffs restent l'objectif N°1  à 12 journées de la fin de la saison régulière..."

"Pour le club, pour les supporters, c'est vraiment essentiel. Cette série (20 playoffs consécutifs) est historique  et personne ne veut qu'elle s'arrête cette saison."

"Quel regard portes-tu sur le parcours de l'Elan ?"

"Honnêtement je ne suis pas plus étonné que cela même si l'équipe a été reconstruite et que le staff a pris son temps durant l'été. Justement, les bonnes pièces ont été ajoutées les unes aux autres pour bâtir un groupe très cohérent. Il y a un mix parfait entre les joueurs d'expérience et les jeunes plein de talent comme Léo (Cavalière) et Elie (Okobo). Je trouve aussi que le banc est plus dense que la saison dernière. ils ont eu des coups durs mais Eric (Bartecheky) a toujours su trouver les bonnes solutions. Après, il faut aussi avouer qu'ils disposent du joueur avec DJ Cooper qui dicte le jeu et c'est capital."



Will Yeguete (8.1 pts, 7.1 rbds/m avec le MSB cette saison) était un des chouchous du Palais la saison passée


"Est-ce le bon moment selon toi pour affronter un Elan toujours amoindri ?"

C'est un rendez-vous très important pour les deux équipes. De notre côté, on va essayer de confirmer ce succès récent en Coupe et même si on sait que cela va être très difficile chez une formation qui est toujours invaincue à domicile. J'ai le sentiment qu'on a pourtant les moyens de faire un coup. Pour y parvenir, il faut qu'on reste au contact le plus longtemps possible. Si on part à -10 ou -15, avec leur confiance engrangée, cela sera très compliqué. On va jouer le coup à fond. On est toujours en vie et il faut qu'on parvienne à enclencher une série, comme on avait su le faire avec l'Elan l'an passé. Il nous faut un déclic."

"Tu disais à Pau n'avoir évolué que dans des équipes en confiance, qui gagnent souvent. Comment vis-tu ton premier exercice manceau ?"

"C'est vrai que cette situation est nouvelle pour moi et que ce n'est pas toujours facile. Je me dis que cela fait partie de toute carrière professionnelle avec des supers moments et des périodes plus délicates. On apprend de tout et j'essaye de m'en servir pour progresser, pour avancer encore."

"Tu as laissé une très bonne image à l'issue de ta saison paloise..heureux de revenir au Palais ?"

"Ahhh mais bien sûr ! j'en parlais encore cette semaine avec Lance Harris. Cela va forcément me faire bizarre de revenir au Palais et d'aller sur le banc adverse. On a vraiment vécu une super saison avec le groupe palois l'an passé et je n'ai que de très bons souvenirs. Je me suis éclaté avec cette équipe et cela va me faire plaisir de revenir."

 








La série de victoires de l'Elan Béarnais s'est interrompue à 7 ce dimanche en Alsace, la SIG s'imposant en clôture de la 22ème journée de Pro A (67-58) : un succès somme toute logique au vu d'un match maîtrisé par les hommes de Vincent Collet même si les Béarnais n'ont abdiqué que dans les derniers instants de la partie. Face à l'agressivité défensive affichée par les SIGmen, les coéquipiers de Yannick Bokolo ont souffert en attaque, perdant trop de ballons (18) et manquant cruellement d'adresse : 20/51 aux tirs (39%)  dont 8/25 à 3 pts. DJ Cooper (18 pts, 10 passes mais aussi 8 balles perdues) n'a pu empêcher ce 6ème revers de la saison qui occasionne un retour de Chalon/Saône et de Nanterre 92 à hauteur des Béarnais à la deuxième place du général. Autre mauvaise nouvelle de la soirée : pour un petit point (+9 contre -8 à l'aller), la SIG s'empare du point-average particulier, un détail qui n'en serait plus un en cas d'égalité entre les deux clubs en fin de saison régulière. 

Après une belle entame de la SIG (6-0, 2e), les Palois signaient à leur tour un run pour reprendre les commandes du match (6-8, 6e). Malgré cela, les hommes d'Eric Bartecheky se montraient bien gênés par la pression défensive des locaux qui terminaient ce 1er quart sur deux triplés signés Murphy (14-11, 10e). Le chassé-croisé se poursuivait suite à un nouveau bon passage des Béarnais qui, par Yannick Bokolo et DJ Cooper, scoraient (enfin) de loin. Alain Koffi au contre, Yannick Bokolo en contre-attaque, les Béarnais bien présents s'installaient peu à peu dans un match toujours très défensif (16-21, 14e). Paul Lacombe, très en vue au cours de ce 1er acte (10 pts, 15 d'éval) ne laissait pas filer pour autant les Palois et le coude à coude se poursuivait jusqu'au tir à 3 points égalisateur de Ron Lewis (26-26, 17e). Les 3 dernières minutes étaient pour la "SIG Army" qui infligeait un terrible 9-0 juste avant le repos sous l'impulsion de Lacombe, toujours lui, mais aussi Leloup derrière l'arc et Slaughter pour un ultime coup de griffe (35-26, 20e). Dominés au rebond et maladroits (1/12 pour le tandem Pinero - Lewis), les Palois ne s'en tiraient pourtant pas si mal à la pause.



AJ Slaughter (9 pts, 4 passes) déborde Ron Lewis et la SIG signe
un 10ème succès consécutif en son Rhénus 

Engagés dans un parfait match de "traînards", les Palois, un temps repoussés à 9 longueurs (39-30) profitaient pleinement d'une antisportive sifflée contre AJ Slaughter (41-39, 26e). Taqwa Pinero, après 7 échecs successifs, ouvrait enfin son compteur (43-41) mais une fois encore c'est Slaughter qui permettait à la SIG de mieux finir (51-46, 30e). Sur un nouveau shoot venu d'ailleurs signé DJ Cooper, les Béarnais revenaient une fois encore sur les talons de la SIG (53-51, 33e) mais une faute antisportive bien sévère sifflée contre Vitalis Chikoko permettait à Paul Lacombe (18 pts, 25 d'éval) et aux siens de respirer un peu mieux (58-51, 36e). Les Béarnais confondaient un peu vitesse et précipitation en cette fin de rencontre et plusieurs mauvais choix en attaque étaient sanctionnés par des paniers faciles comme ce dunk en contre-attaque signé Murphy (67-55, 39e).Malgré un dernier triplé de DJ Cooper balancé presque depuis le rond central au buzzer, l'écart restait supérieur (9) à celui enregistré en faveur des Palois à l'Aller (+8) et au final, la SIG récupérait le point-average (67-58)






PRO A - J22
STRASBOURG - ELAN BEARNAIS  67-58
(14-11,21-15,16-20 ,16-12)
Dimanche 12 mars 2017
18:30 
Rhenus, Strasbourg
R. BARDERA, F. LEPERCQ, C. DELAUNE
STRASBOURG - ELAN BEARNAIS 62-74

BILLETTERIE

PUBLICITE

Animation-renault-Pau

BOUTIQUE

LE BASKET EN CLAIR

logo villePau logo cclacq logo PA logo-nouvelle-aquitaine logo peak
logo tigf logo fld logo tempo logo casinoPau logo dpd  logo-hotelina