lnb-argent - proA logo blanc -  Site officiel de l'Elan Béarnais Pau - Lacq - Orthez Retrouvez nous sur : Facebook Twitter android logo bleu Appstore Dailymotion

ACTUALITE

PRO A (J.33) Retour sur la courte défaite de l'Elan face à Nanterre (71-73) avec les réactions d'après-match recueillies lors de la conférence de presse.

Heiko Schaffartzik : ‘’ Je pense qu’on n’a pas défendu comme on le voulait en première mi-temps, spécialement face à DJ Cooper qui pouvait faire ce qu'il voulait. On a changé notre défense face à lui en deuxième mi-temps. Si la défense marche, l’attaque devient plus facile. Nous nous sommes battus en y mettant un gros coeur. Notre victoire est méritée. En première mi-temps on ne pouvait pas scorer,  les Palois étaient en confiance mais tout s'est inversé après la pause. C’est une bonne nouvelle d’être troisième, c’était notre objectif avant le match et on a réussi à le faire. ‘’

Pascal Donnadieu (coach Nanterre): ‘’On gagne en traînards. Notre départ et notre première mi-temps ont manqué d’intensité, on a longtemps été en difficulté et dominés pendant 30 minutes. On a su tant bien que mal rester au contact. A 4 minutes de la fin, quand je prends un temps mort, je ne leur demande pas forcément d’aller chercher la victoire car je me dis que ça peut être compliqué. Je leur demande de préserver le goal-average, qui était de 11 points et je leur explique que, si à 2 minutes de la fin on est à égalité, il est temps de se lâcher et de prendre des risques. C’est ce qu’on a fait et on a réussi à revenir au contact. Après on sait comment cela se passe : le ballon qui bascule d’un coté, un peu de réussite et beaucoup d’efforts défensifs. Autant j’étais furieux sur la première mi-temps car on subissait complètement, autant on a fait un 4ème quart-temps défensif plein d’investissement que ce soit dans le rebond ou dans l’activité. Je crois que la clé de la victoire, c’est notre faculté à défendre plus que correctement dans le dernier quart-temps.’’


 

Belle performance d'Alain Koffi (20 pts, 9 rbds) ©Eric Traversié

Alain Koffi : "On a commencé le match comme on voulait le faire, c’est-à-dire en rentrant dur et en défendant. Malheureusement pour nous, dans le dernier quart-temps, on a manqué de fraîcheur et de lucidité parce qu’on a commencé à jouer un peu individuellement et à chaque fois qu’on a fait ça, on n’a pas réussi. C’est frustrant parce qu’on avait quasiment fait le travail et il n'y avait plus qu’à continuer pour espérer obtenir cette 4ème ou 3ème place. Malheureusement, on n’a pas su finir le travail.’’

Eric Bartecheky : ''Les 3 premiers quart-temps sont plutôt bons, même si la fin du troisième l'est moins parce qu’on avait 14 points d’avance et qu' ils reviennent à 10. Dans le dernier quart,  eux ont fait leur match et c’est nous qui avons été mauvais. Quand on a joué à peu près correctement, qu’on s’est procuré des situations de contre-attaque ou de shoots ouverts sur les attaques placées, on ne les a pas mis. Le reste du temps on a été contraints de prendre des shoots dans la difficulté sur des 1 contre 1, on a manqué de discipline en attaque et du coup on a vraiment eu du mal pour marquer des points. Derrière ça, nous nous sommes relâchés défensivement et c’est là qu’ils sont revenus. On sait que si on leur laisse un petit peu d’espace ils peuvent mettre des shoots de partout. C’est ce qui s’est passé et on a cumulé cela avec des erreurs défensives sur les rebonds, sur les écrans. Si nous ne sommes pas capables physiquement de tenir 40 minutes et d'être plus disciplinés...c’est là le gros problème ! "

Pro A (J33) L'Elan s'est incliné sur le fil face à Nanterre (71-73) dimanche en fin d'après-midi au Palais des Sports après avoir pourtant mené tout au long de la rencontre et compté même jusqu'à 16 longueurs d'avance au cours du 3ème quart-temps. Avec seulement 8 points inscrits au cours des 10 dernières minutes de jeu, les Béarnais ont calé avant la ligne d'arrivée et perdu tout espoir d'accrocher le top 4 en fin de saison régulière. Assurés de finir à la 5ème place du classement général, avant même le dernier match restant à disputer mardi (20h30) à Dijon, les Palois affronteront Strasbourg en 1/4 de finale des playoffs avec avantage du terrain aux Alsaciens, comme la saison dernière.

Les Béarnais avaient pourtant parfaitement préparé ce choc et étaient rentrés de façon idéale dans la partie. Le 1er quart-temps était d'ailleurs à sens unique, remporté 25-17, dans le sillage d'un Alain Koffi rayonnant (14 pts à 7/8 aux tirs). L'axe 1-5, plus que jamais axe fort cette saison en Béarn avec la connexion parfaite entre Dj Cooper et Alain Koffi, fonctionnait à merveille. Même si le rythme de la rencontre, effréné jusque-là, diminuait un peu au cours du second quart-temps, les Palois géraient plutôt sereinement leur avance et creusaient même un peu plus l'écart avant la pause (jusqu'à +12) suite à des réussites à longue distance de Léo Cavalière et de Jean-Michel Mipoka (3/4 derrière l'arc). Avec un avantage de 10 longueurs à la mi-temps, les coéquipiers de Yannick Bokolo avaient plus que jamais leur destin en mains au cours d'un match tout autant passionnant que décisif (43-33).


Frustrant ! les Palois ont fait la course en tête tout le match avant de se faire coiffer au poteau par les hommes de Pascal Donnadieu 

Malgré un bon passage de Warren (14 pts, 5 passes), les Palois gardaient le cap au retour des vestiaires. Mieux, toujours adroits derrière l'arc, ils creusaient l'écart après un triplé d'Antoine Robinson imité en suivant par John Cox (59-43, 27e). Le Palais des Sports avait pourtant à peine le temps d'exulter qu'Heiko Schaffartzik, par deux fois à 3 points, venaient rappeler à tout le monde que Nanterre n'était pas du genre à abdiquer (59-49, 28e). C'est encore lui, toujours à longue distance et en fin de quart, qui permettait aux visiteurs de repasser sous la barre des 10 points avant la dernière ligne droite (63-54, 30e). Malgré cette réaction, les Palois étaient toujours dans les clous après le 1/2 aux lancers de Danny Agbelese (67-57, 33e) et personne n'imaginait le renversement de tendance qui allait s'opérer. Soudainement muets, les Palois multipliaient les mauvais choix offensifs, optant pour des solutions individuelles sans faire circuler le ballon et payaient cash le manque de réussite de sa doublette Pinero - Cox (4/18 aux tirs au total). Frustrés en attaque, ils relâchaient leurs efforts défensifs et encaissaient un rédhibitoire 13-0 en 6 minutes (67-70, 39e). Symboliquement, c'est le MVP du match Heiko Schaffartzik (20 pts, 6 rbds, 6 passes) qui donnait l'avantage aux siens sur un triplé à moins de 2 minutes du terme. Malgré une égalisation à longue distance d'Antoine Robinson, le momentum restait francilien et Warren finissait le travail (71-73). En 7 minutes, les Palois pourtant guidés par un très bon DJ Cooper qui frôlait une fois encore le triple-double (9 pts, 11 rbds, 11 passes) perdaient tout espoir d'intégrer le top 4. La dernière rencontre de championnat, disputée ce mardi à Dijon, se disputera sans enjeu et n'aura pour intérêt côté palois que de préparer au mieux les prochaines joutes en playoffs face à la SIG.





PRO A - J33
EBPLO - NANTERRE 71-73
(25-17, 18-16, 20-21, 8-19)               

Dimanche 14 Mai
17:00
Palais des sports, Pau
 M.DIFALLAH, P.CRETON, M.ROUX
EBPLO - NANTERRE 81-63


Pro A (J33) C'est par le choc Elan - Nanterre 92, disputé dimanche à 17h, que va se boucler une 33e journée déjà riche en enseignements. Après les matches joués vendredi et samedi, on connaît officiellement les noms des 8 qualifiés pour les playoffs (Monaco, Chalon/Saône, Nanterre, Strasbourg, Paris-Levallois, Le Portel, l'ASVEL et l'Elan) ainsi que les deux équipes reléguées en Pro B à l'issue de la saison (Orléans, Nancy). Déjà assurés de terminer au minimum 5èmes après la défaite du PL à domicile face à Chalon/Saône (83-85), les coéquipiers de Yannick Bokolo peuvent encore espérer accrocher la 4ème voire même la 3ème place du classement général mardi soir à l'issue de l'ultime journée. 

Pour ce rendez-vous que le club V&B a voulu très festif (lire par ailleurs) la mission des Palois (5èmes, 22v, 10d) sera double : s'imposer tout d'abord mais aussi tenter de récupérer le point-average vis à vis des Franciliens qui s'étaient imposés de 11 points à l'aller (85-74). Même si on ne peut pas passer sous silence ce cas de figure, l'hypothèse relève plutôt de l'utopie, surtout lorsqu'on étudie la trajectoire de l'équipe de Pascal Donnadieu. On aurait tendance à penser qu'une victoire sur la plus petite des marges serait déjà une sacrée performance. 


Victorieux de Nancy puis du CCRB, les Palois ont fait le nécessaire pour "s'offrir" une finale pour le top 4 face à Nanterre ©Eric Traversié


Actuel 3ème du général (23v, 9d) Nanterre 92 reste sur 5 victoires consécutives en Pro A sans oublier les deux titres récoltés  (vainqueur de la Coupe de France puis Champion FIBA Europe Cup) pour un groupe quasi inchangé depuis le début d'une saison marathon. Seul le pivot Talib Zanna s'est blessé mi-avril mais n'a pas été remplacé tout de suite, Pascal Donnadieu se donnant le temps avant de renforcer une formation qui marche sur l'eau. C'est chose faite à l'approche des playoffs avec l'arrivée du poste 4/5 nigérian, Suleiman Braimoh (27 ans, 2.06m) qui débarque dans les Hauts-de-Seine après une saison réussie du côté d'Enisey (10pts, 4rbds/m,  meilleur 6e homme de VTB League).

Ce qu'ils en pensent

Eric Bartecheky : "Nous avons eu le mérite mais aussi la chance d'enchaîner deux derniers matches au cours desquels on a pu creuser un écart qui nous a permis de gérer les temps de jeu. C'est bien d'avoir pu faire cela. Il reste deux matches à disputer et nous sommes dans la conquête de la meilleure place possible. On sait que cela va être très dur de stopper Nanterre mais on va tout faire pour y parvenir. Face à cette équipe, il va falloir être capable défensivement de les sortir de leur confort, en mettant beaucoup d'agressivité. Si on les laisse installer leur jeu, avec la confiance qui est la leur en ce moment, ça peut aller très vite devant, d'ailleurs même leurs grands peuvent monter la balle. Dès qu'ils ont une occasion de tirer à 3 points en transition, ils le font et avec un pourcentage de réussite énorme. Ils ont des artilleurs de partout et l'équipe affiche 37% avec des joueurs comme Invernizzi ou Butterfield au-delà des 40%...les attaques placées sont très "propres" avec une balle qui bouge bien. On a l'impression que rien ne peut les arrêter en ce moment. En défense, Nanterre possède les capacités afin de nous stopper, alors même avec deux équipes offensives sur le parquet, on n'a pas la garantie d'un gros score."

DJ Cooper : "On a fait une bonne saison jusqu'ici mais notre objectif principal est de finir dans le top 4 alors il va falloir finir le boulot comme on dit. Avec deux trophées, on peut déjà parler de saison réussie pour Nanterre. On sait que c'est une équipe redoutable mais c'est cela qui est motivant pour nous, tout comme le fait de savoir qu'on va disposer du soutien de nombreux fans pour ce rendez-vous. On va essayer de respecter notre schéma de jeu et se concentrer sur la victoire. Bien sûr que le goal average aura son importance mais on y pensera uniquement dans un second temps."


Sans présager de l'issue de la rencontre, on peut être certain qu'en matière d'intensité et d'engagement, ce choc sera une parfaite répétition avant les playoffs qui débuteront très prochainement.

 
PRO A - J33
EBPLO - NANTERRE 92                 
Dimanche 14 Mai
17:00
Palais des sports, Pau
 M.DIFALLAH, P.CRETON, M.ROUX
EBPLO - NANTERRE 92 à 14h

Pro A (J33) 9 pts, 9 rbds face à Nancy et 16 pts, 10 rebonds à Châlons face au CCRB : Danny Agbelese (6.4 pts et 5.5 rbds/m pour 9.1 d'éval/m en 15min/m après 8 rencontres) monte en puissance en cette fin de saison régulière. Récemment arrivé, le pivot se dit lui-même "de plus en plus à l'aise au sein du groupe" et son efficacité s'en ressent. A la veille du choc face à Nanterre, ses propos dénotent une motivation décuplée face au vainqueur de la FIBA Europe Cup et de la Coupe de France.

Danny Agbelese, prêt pour le combat dans la peinture dimanche à 17h ©Eric Traversié


"Danny, tout le monde parle de la forme étincelante de Nanterre mais l'Elan vient aussi de signer deux larges succès. Comment abordes-tu cette rencontre au sommet ?"

"Après la défaite à Limoges, il était important de se rassurer et c'est ce qu'on a fait même si nos deux derniers succès ont été signés face à des équipes du bas de tableau. Cela prouve quand même que nous sommes sur la bonne voie, que nous avons corrigé certaines de nos erreurs et c'est tout bon pour notre confiance. Maintenant nous ne sommes pas dupes et on sait tous que le vrai test avant les playoffs, c'est ce match face à Nanterre, une formation très offensive et, c'est vrai, euphorique en ce moment. "

"Quelles sont pour toi les clés de cette rencontre ?" 

"Pour espérer faire un coup, on se doit d'être irréprochables sur le plan défensif et collectif. Si nous sommes tous sur la même page défensivement et qu'on bouge bien la balle, on pourra prétendre à la victoire."

"Y-a-t-il beaucoup d'excitation à l'approche d'un tel événement ?" 

"C'est évident. On sait tous ce que le club a mis en place autour de ce rendez-vous mais c'est aussi le bon moment pour nous de montrer ce que nous sommes capables de faire. C'est le match qu'il nous faut pour envoyer un message à nos adversaires avant les playoffs."


PRO A - J33
ELAN BEARNAIS - NANTERRE 92              
Dimanche 14 Mai
17:00
Palais des sports, Pau
 M.DIFALLAH, P.CRETON, M.ROUX
ELAN BEARNAIS - NANTERRE à 14h


ProA (J32) Retour sur la nette victoire signée à Châlons face au CCRB (78-97) avec les réactions d'après-match recueillies en salle de presse

Eric Bartecheky (coach EBPLO) : "Nous n'avons pas été bons en défense dans le 1er QT avec 24 points encaissés et même 40 à la pause. On a fait un très bon 3ème QT avec un écart qu'on a su faire fructifier par la suite. C'est bien, après la pause, d'avoir su rectifier nos erreurs. On sait qu'on va disputer les playoffs mais en attendant on se bat pour essayer de finir le plus haut possible mais si nous ne sommes pas exigeants avec nous-mêmes sur la qualité du jeu, on ne va pas se donner la possibilité d'être compétitifs dès dimanche contre Nanterre. On va se préparer au mieux pour relever ce nouveau challenge, face à une équipe d'un autre niveau, avec tout le respect que j'ai pour le CCRB."





Léo Cavalière :
"Le CCRB a joué d'une manière plutôt libérée, bien différemment des autres équipes et il a fallu du temps pour s'adapter. On n était peut-être pas assez concentrés en début de match mais on a su corriger le tir et c'est ce que je veux retenir ce soir. Nous nous sommes aussi un peu relâchés en fin de match mais on gagne quand même avec la manière. Je pense que nous étions obligés de faire un résultat comme celui-là car il faut bien se dire que si on se met à galérer contre des équipes de bas de tableau, ça va être compliqué en playoffs. Nous sommes contents de pouvoir nous affirmer et de bien travailler en vue des playoffs. On va tout donner lors du très gros match à venir face à Nanterre. On va essayer de reprendre le goal-average même si on sait qu'ils sont très en forme en ce moment."

Alain Koffi : "On aurait du faire l'écart d'entrée de jeu mais le CCRB a bien joué jusqu'à la pause. Il a fallu attendre la deuxième mi-temps pour pouvoir faire tourner l'équipe afin d'avoir un peu de fraîcheur face à Nanterre. Avec cette victoire, on se donne une chance d'aborder ce prochain match au Palais,  avec la possibilité de récupérer la 3ème place du classement. En deuxième mi-temps, j'ai eu pas mal de réussite et j'ai surtout eu la chance d'être à la finition quand la balle s'est mise à bien circuler. Nanterre au Palais c'est une superbe affiche et on espère qu'on aura beaucoup de monde derrière nous pour impulser la marche vers la victoire."


logo villePau logo cclacq logo PA logo-nouvelle-aquitaine logo peak
logo tigf logo fld logo tempo logo casinoPau logo dpd  logo-hotelina