lnb-argent - proA logo blancproA logo blanc -  Site officiel de l'Elan Béarnais Pau - Lacq - Orthez Retrouvez nous sur : Facebook Twitter android logo bleu Appstore Dailymotion

ACTUALITE

L'Elan Béarnais n'a pas manqué ses débuts en Leaders Cup et s'est imposé en 1/4 de finale face au Paris-Levallois (76-65) après avoir mené au score tout au long de la rencontre. Les hommes d'Eric Bartecheky retrouveront demain à 18h l'ASVEL qui s'est débarrassé facilement de Chalon/Saône (80-62).

Pour cette première participation de son histoire à la Leaders Cup, l'Elan Béarnais s'était vu proposer le PL en ouverture de compétition ce vendredi. Après un premier quart équilibré au cours duquel Vitalis Chikoko s'était mis en évidence en inscrivant les 9 derniers points palois (19-18), les coéquipiers de Yannick Bokolo ont fait la différence au cours d'un deuxième quart parfaitement négocié. Les trois points successifs de Jean-Michel Mipoka puis de Ron Lewis  offraient un premier break (27-21, 13e) obligeant Fred Fauthoux, l'entraîneur parisien, à prendre un 1er temps-mort puis un 2ème à 41-25, Alain Koffi et Antywane Robinson ayant fait fructifier entre-temps l'avance paloise. 
 

Yannick Bokolo passe entre deux Parisiens et c'est l'Elan qui file en 1/2 finale ©Eric Traversié


A +15 à la pause, l'Elan pouvait voir venir mais le PL n'avait pas pourtant abdiqué loin de là. Bien plus incisifs à l'image du 3 points de Campbell, du dunk rageur signé Eliezer-Vanerot ou de la montée en température de l'atout n°1 Jason Rich, les Parisiens revenaient des vestiaires avec d'autres intentions. A la fin du 3ème quart, l'écart avait fondu de moitié (57-50) même si un ultime alley-oop, signé de l'habituelle doublette DJ Cooper – A. Koffi avait fait frémir d'admiration la Disney Events Arena ! Une fois encore, Alain Koffi (14 pts, meilleur réalisateur palois) et Jean-Michel Mipoka, diablement à l'aise au poste 4, se montraient efficaces et rassurants (62-52, 33e). Finalement, jamais le PL ne parviendra à venir plus titiller les Béarnais portés comme toujours par l'altruiste DJ Cooper, auteur de 10 des 21 passes décisives de la rencontre côté Elan. A noter également la belle perf' d'Antywane Robinson (12 pts, 7 rbds) un des 5 joueurs palois à 11 points et plus. Place maintenant à la récupération avant la ½ finale face à l'ASVEL programmée dès demain à 18h.


 





Leaders Cup  - 1/4 de finale
ELAN BEARNAIS - PARIS-LEVALLOIS  76-65
(19-18, 24-10, 14-22, 19-15)
vendredi 17 février 2017
13:00 
Disney® Events Arena, Disneyland® Paris
  

(mise à jour) Grande première pour l'Elan Béarnais qui s'apprête à prendre part pour la 1ère fois de son histoire à la Leaders Cup dont ce sera la 5ème édition. Cette participation à la fête du basket à Disneyland Paris, qui rassemble les 8 premières équipes du classement de la Pro A au soir de la 17ème journée, les hommes d'Eric Bartecheky la doivent à une phase aller remarquable jalonnée de 12 succès. 3èmes du classement, ils figuraient au sein du chapeau 1 (équipes classées de 1 à 4) à l'heure du tirage au sort de la compétition effectué par Jérôme Rothen qui leur a offert le Paris-Levallois (8èmes, 8v, 9d) comme adversaire en 1/4 de finale. Monaco, dernier vainqueur en date, est le favori à sa propre succession.


Elie Okobo, DJ Cooper et les Palois ont découvert la Disney Events Arena lors d'une séance de travail jeudi en début d'après-midi ©Eric Traversié

La formation dirigée par Fred Fauthoux rappelle jusqu'ici des bons souvenirs aux Palois : un Palais plein et surtout un beau succès (77-61) signé en dépit des 22 points de Jason Rich, le meilleur marqueur du match. Cette rencontre est aussi le point de départ d'une série en cours de 5 succès qui permettent à l'Elan d'arriver lancé à Disney.


les Palois ont immortalisé leur passage à Disneyland Paris ©Eric Traversié

Sur ce point, les Parisiens ne sont pas mal non plus avec 3 victoires lors des 4 dernières journées, dont la dernière acquise après prolongation face au CCRB. De telles considérations, les Palois ne veulent pas en entendre parler, eux qui considèrent à l'image de Yannick Bokolo, vainqueur à 3 reprises de la Leaders Cup, que "c'est une compétition à part et que les compteurs sont remis à 0. Face au PL, c'est un match important, il faut le gagner mais je ne pense pas que nous puissions dire que nous sommes les favoris. Selon moi, pour bien figurer dans une compétition comme celle-là, il ne faut pas calculer. Avant de penser à la 1/2 finale, il faut déjà y arriver et tout donner pour y parvenir ". (à propos de l'absence de JK Edwards, lire par ailleurs) forcément cela nous affaiblit puisqu'il s'agit d'un joueur important mais j'espère aussi que cela va permettre à certains joueurs dont moi-même de sortir de leur boite pour apporter encore un peu plus à l'équipe."

Yannick Bokolo et les Palois avaient débordé les Parisiens fin décembre au Palais (77-61)

Eric Bartecheky annonce la couleur de son côté : "On y va avec des ambitions. C'est une 1ère pour le club et le groupe a très bien travaillé pour en arriver là. On a envie d'aller le plus loin possible dans cette compétition. Maintenant on sait qu'il va falloir passer la 1ère étape face à Paris et cela ne va pas être simple mais il n'y avait pas de bon ou de mauvais tirage, vu que tous les participants à la Leaders Cup sont redoutables. Paris est une équipe compliquée à jouer car très physique et qui dispose d'une belle force de caractère comme elle a pu le montrer encore en début de semaine face au CCRB."

 
le programme des 1/4 :


 EBPLO - Paris-Levallois, vendredi à 13h

Chalon/Saône - ASVEL à 15h30

Nanterre - Strasbourg à 18h

Monaco - Gravelines-Dunkerque à 20h30
 


 

Leaders Cup  - 1/4 de finale
ELAN BEARNAIS - PARIS-LEVALLOIS  
vendredi 17 février 2017
13:00 
Disney® Events Arena, Disneyland® Paris
  

"Le club a été contraint d' initier une procédure disciplinaire à l'encontre du joueur JK EDWARDS. A cet effet, il sera reçu le 22 février par les instances dirigeantes du club.
 A compter de ce jour, soit le 14 février, ce dernier a été mis à pied à titre conservatoire dans l'attente de la décision définitive qui sera prise".

14ème victoire de la saison, la 5ème consécutive, pour l'Elan Béarnais qui s'est logiquement imposé à Orléans samedi soir (64-53) et qui reste ainsi au contact de Chalon/Saône (victorieux de Cholet à domicile, 79-66) à la 2ème place de la Pro A. Auteurs d'une excellente entame de match, très concentrés et appliqués en défense, les Palois ont littéralement étouffé la formation du Loiret qui était déjà reléguée à 22 longueurs à la pause (42-20). L'écart a même atteint les 26 unités (51-25, 27e), les Béarnais plus déterminés dominant aussi le secteur du rebond (43 à 33 au final, dont 15 offensifs) . L'OLB, ne parvenant à scorer que 30 points après 30 minutes (10 par quart-temps) a tout de même profité d'un relâchement des V&B dans le 4ème quart-temps pour se rapprocher (51-59, 39e) sans toutefois parvenir à inquiéter davantage les hommes d'Eric Bartecheky. 


19 pts pour Ron Lewis ©Eric Traversié

Après le festival offensif signé lors de la dernière journée face à Chalon/Saône, c'est un scénario tout autre qui a été proposé aux spectateurs du Palais des Sports d'Orléans mais l'issue est identique pour l'Elan avec un nouveau succès à la clé. Sans afficher une grosse adresse (38% de réussite dont 8/31 à 3 pts) et en dépit de 20 balles perdues, les Palois ont contrôlé ce match de bout en bout. DJ Cooper a un peu moins joué que d'habitude (32 min), avec des statistiques moins impressionnantes aussi (8 pts, 8 passes, 5 rbds mais 6 bp) mais en étant capable à nouveau de se montrer décisif avec un triplé annihilant les derniers espoirs de retour des locaux à l'approche de la dernière minute de jeu (51-62). Si ce match ne fut pas un concours d'adresse, il aura permis au shooteur US Ron Lewis de retrouver toutes ses sensations avec une copie qui lui a permis d'être désigné MVP (19 pts à 7/13). Jean-Michel Mipoka a livré une partie solide dans la lignée de ses dernières sorties (12 pts à 5/9). L'Elan, qui signe là son 4ème succès loin du Palais (après ceux enregistrés à Gravelines, au Portel et à Nancy) sera à nouveau en déplacement à l'ASVEL lors de la prochaine journée (match à l'Astroballe le dimanche 26 février). 






PRO A - J.19
ORLEANS - ELAN BEARNAIS  53-64
 
(10-18, 10-24,10-11, 23-11)

Samedi 11 février 2017
20:00 
Palais des sports, Orléans 
R. Bardera, G. Dubois, T. Bissuel
  ORLEANS - ELAN BEARNAIS 56-67

Retour sur la 5ème victoire consécutive des Palois en Pro A, la 14ème de la saison, signée à Orléans face à l'OLB (64-53) avec les réactions d'après-match.

Didier Rey (Président) : "Après une telle entame de notre part, on pouvait s'attendre à une réaction de la part de l'OLB. Celle-ci est intervenue dans le 4ème quart-temps avec une équipe plus agressive qui est venue nous chercher plus haut et qui a retrouvé un peu d'adresse à l'image de McAlarney. Les joueurs ont fait preuve de sérénité et ont gardé leur calme. je n'ai pas eu peur ce soir mais cela aurait été différent si Orléans avait été en mesure de revenir à 5, 6 longueurs. Place maintenant à la Leaders Cup. Je ne pense pas que l'Elan soit le favori de la rencontre face au PL en quart car c'est une compétition à part et notre meilleur classement en Pro A ne nous offre aucune garantie supplémentaire avant le match de vendredi prochain. On a bien vu encore ce soir que tout pouvait arriver."

Ron Lewis  (19 pts,18 d'éval., MVP du match) : "Plusieurs joueurs d'Orléans manquaient de rythme, de retour de blessure mais c'était aussi le cas pour nous, avec Antywane (Robinson) ou moi-même. C'est bon de pouvoir s'imposer ainsi car en première partie de saison nous n'avons pas été performants à l'extérieur et cela fait vraiment partie de nos objectifs pour la phase retour. Cela nous permet de rester au coude à coude avec Chalon/Saône et c'est parfait de gagner avant la Leaders Cup pour attaquer cette compétition avec le plein de confiance. Ce soir j'avais du rythme, je me sentais mieux que lors de mes deux derniers matches. 

Après sa longue absence suite à sa blessure au dos, Ron Lewis retrouve peu à peu toutes ses sensations ©Eric Traversié


Jean-Michel Mipoka (12 pts, 13 d'éval.) :"Après nos derniers matches, on souhaitait vraiment soigner notre entame ce soir. On a tout de suite voulu mettre du rythme avec des courses, jouer avec du gaz. On a vu ce que ça donne lorsqu'on parvient à jouer libéré. Dans le 4ème quart-temps, je pense qu'on a levé le pied trop tôt mais on n'a pas paniqué et on a eu une bonne réaction pour assurer ce nouveau succès. Que cela nous serve de leçon pour la suite. On arrive à enchaîner, y compris à l'extérieur et c'est bon pour la confiance. On a réussi aussi à bien équilibrer les temps de jeu, ça aussi c'est positif car On terminait ce soir notre road-trip et il y avait de la fatigue. La saison est encore longue et on va avoir de grosses échéances à venir."

Eric Bartecheky : "On a effectué une très bonne première mi-temps avec seulement 20 points encaissés. On a eu la bonne attitude, fait preuve de concentration et d'engagement, c'était vraiment satisfaisant et même le 3ème quart est plutôt bon. C'est à l'entame du 4ème quart, quand on a une avance conséquente qu'on se relâche, on perd en intensité et surtout on perd des ballons. C'est le point négatif du match. Lorsqu' Orléans revient à -9, tout est possible. On aurait pu commencer à douter et c'est comme cela qu'interviennent les retournements de situation en basket mais on est heureux d'avoir gagné. On n'a pris que 3 matches à l'extérieur sur la phase aller alors c'est un bon signal que de gagner lors du premier déplacement de la phase retour mais attention, il en reste beaucoup !"

BILLETTERIE

PUBLICITE

Animation-renault-Pau

BOUTIQUE

LE BASKET EN CLAIR

logo villePau logo cclacq logo PA logo-nouvelle-aquitaine logo peak
logo tigf logo fld logo tempo logo casinoPau logo dpd  logo-hotelina