lnb-argent - proA logo blancproA logo blanc -  Site officiel de l'Elan Béarnais Pau - Lacq - Orthez Retrouvez nous sur : Facebook Twitter android logo bleu Appstore Dailymotion

ACTUALITE

L'Elan Béarnais Pau-Lacq-Orthez a confirmé son succès acquis vendredi face à Boulazac en s'imposant sur le fil  face au Limoges CSP (77-76) lors de la Finale du Tournoi du Palio ce samedi. Les hommes de Claude Bergeaud repartent ainsi de Dordogne en vainqueurs après avoir signé deux succès de prestige face à des formations de Pro A. De bonne augure pour la suite.

Pourtant privée de son meneur Nacho Ordin au tout dernier moment (douleur au pied) et avec un Antoine Mendy ménagé au retour des vestiaires, l'équipe béarnaise a affiché une solidarité remarquable pour résister au CSP une grande partie du match et même réussir à coiffer au poteau son adversaire du soir. Devant à l'issue du 1er quart-temps (29-25), les Béarnais ont ensuite subi l'impact et la belle adresse des Limougeauds (69% à la pause, 57% à l'issue du match) sans toutefois lâcher prise réellement. Avec 4 longueurs de retard à la mi-temps (51-55) puis 10 à la 30ème minute de jeu (62-72) les hommes de Claude Bergeaud sont parvenus dans le dernier quart-temps à totalement museler le CSP au sein duquel figuraient deux anciens de la maison, à savoir Terence Dials et le jeune Gaylor Curier, transfuge de l'été. Dans un final à suspense, l'EBPLO égalise sur un tir primé de David Denave (74-74, 39e). Boddicker répond sur la ligne des lancers à Wanamaker (76-76) avant que Sami Driss, le néo-capitaine qui a montré qu'il pouvait aussi occuper le poste 1 en cas de besoin, n'obtienne deux lancers à moins de trois secondes de la sirène. Un seul suffit à garantir la victoire finale (77-76) puisque Nobel Boungou-Colo manque une dernière tentative lointaine. Place désormais à trois matches "régionaux" pour l'Elan avec un prochain rendez-vous fixé vendredi 14 septembre à Orthez (Salle Pierre Seillant, 20h) qui marquera les retrouvailles de Claude Bergeaud et de Sami Driss avec les JSA Bordeaux.

Sacrée performance pour les Béarnais qui disposent en un week-end de deux équipes de Pro A !

Claude Bergeaud (Ent.) : Gagner face à une formation comme Limoges, cela fait énormément plaisir et c'est un gros bonus pour l'équipe. On était pourtant décapité sur l'axe 1-5 car Nacho (Ordin) n'a pas pu disputer cette rencontre. On n'a pas été bon en première mi-temps sur le repli comme cela avait été le cas au Temple/Lot face à Boulazac mais on a su corriger le tir en seconde période. Tout n'a pas été parfait bien sûr mais en phase de préparation, on ne peut pas tout régler à la fois. On avance étape par étape. Il faut par exemple que l'on soit capable de progresser en matière de netteté des conquêtes. On arrive comme ce soir (samedi soir) à contrôler le rebond mais notre première passe n'est pas assez franche pour lancer parfaitement le jeu rapide. Le point très positif est d'avoir contenu le CSP à 21 points après la pause et seulement 4 dans le dernier quart-temps."


Boulazac (Tournoi du Palio, Finale)

LIMOGES CSP 76 EBPLO 77
(25-29, 30-22, 17-11, 4-15)

Limoges CSP : Wanamaker (14), Dials (11), Tsamis (10), Mipoka (9), Boungou Colo (9), Gomis (8), Salmon (5), Zerbo (4), Desroses (3), Curier (3),

EBPLO : Jackson (23), Mendy (14, 6 rbds), Bodickker (10), Morency (9), Denave (7), Driss (6, 5 passes), F. Lesca (4), R. Lesca (2), Pelos (2)

L'Elan Béarnais s'est imposé ce vendredi en demi-finale du Tournoi du Palio face à Boulazac (87-78) et s'est qualifié pour la grande finale face à Limoges (tombeur de Saint-Sébastien dans l'autre match). Le rendez-vous avec le CSP est fixé demain, samedi à 20h30.

Prestation collective très solide livrée par les Béarnais ce soir à Boulazac à l'occasion de cette deuxième opposition de la semaine face au BBD. Bousculés physiquement lundi soir, les hommes de Claude Bergeaud ont su faire front avec beaucoup de volonté. Sérieux et appliqués en défense à l'image de Sami Driss et Antoine Mendy, ils ont su contenir leurs adversaires et ce, en dépit d'un manque de rotation à l'intérieur (Negueba Samake absent) même si Pierre Pelos, diminué par une tendinite, a pu quand même apporter son écot avec 12 minutes de temps de jeu.

Brian Boddicker, meilleur marqueur du match avec 25 pts

Longtemps au coude à coude, les deux équipes étaient encore dans un mouchoir à l'entame du dernier quart-temps (52-58, 30e), jusqu'à ce que le tireur d'élite Brian Boddicker prenne feu : 4 tirs primés pour une mise en orbite parfaite de l'Elan qui a compté jusqu'à 16 unités d'avance avant  un léger relâchement en fin de rencontre. Malgré les 17 ballons perdus d'une équipe à la grosse envie de jouer, l'Elan affiche au final une domination au rebond (32 à 24), une belle adresse (56% au total avec 10/22 à 3 pts) et une évaluation collective à 93. Voilà de quoi, presque, oublier le 11/20 aux lancers !  En tous les cas, de bonne augure pour la suite même si la finale s'annonce redoutable face à une formation du Limoges CSP qui a impressionné tout le Palio lors de l'autre demi-finale.

Réaction

Claude Bergeaud (ent.) : "C'est toujours bon pour le moral de gagner face à une équipe de Pro A, quelles que soient les conditions. Ce soir, Boulazac était sûrement un peu fatigué mais nous aussi. La différence principale par rapport à Lundi ? On n'a pas perdu la balle et en plus, on a fait preuve d'une belle agressivité. 34 points seulement pour Boulazac à la pause, c'est bien. Maintenant, demain, on va se régaler !  Quelle dureté du CSP face aux Espagnols ! Cette équipe a été impressionnante. On peut s'attendre à souffrir mais on a fait le choix de ces matches compliqués."

Boulazac (Tournoi du Palio, 1/2 Finale)
BOULAZAC 78 EBPLO 87
(19-17, 15-22, 18-19, 26-29)

Boulazac : Eldridge (22), McKenzie (14), Monroe (12), Hawkins (11), Harris (6), Ramseyer (6), Gaillou (2), Kerckhof (3),
Cheriet (2),

EBPLO : Bodickker (25, dont 5/9 à 3 pts), Mendy (14, 7 rbds), Morency (10), Jackson (9, 10 rbds), Denave (9), F. Lesca (7), Ordin (5, 6 passes), R. Lesca (4), Driss (2), Pelos (2)


L'entraîneur palois Claude Bergeaud va pouvoir encore sortir sa caisse à outils à l'occasion du Tournoi du Palio qui débute ce vendredi soir et qui réunit cette saison, outre l'Elan, les équipes de Limoges (Pro A), Lagun Aro GBC (Ligue Endesa) et la formation locale de Boulazac (Pro A). L'Elan Béarnais va avoir fort à faire durant ces deux jours et autant de matches à disputer, d'autant que l'effectif vert et blanc reste amoindri :

"Nous sommes dans une période délicate de la préparation" reconnait humblement le technicien palois. "Certes on récupère David Denave (ménagé au Temple/Lot ) mais on reste privé au poste 5 de Negueba Samaké (réponse définitive du staff médical la semaine prochaine) tandis que Pierre Pelos (tendinite) et Diatta Diop (fracture de fatigue) ne peuvent prendre le relais. Du coup, tout repose sur CJ Jackson que nous avons du pourtant mettre au repos à son tour ces dernières 24 heures (dos bloqué). Cela fait beaucoup, surtout à l'heure d'affronter des équipes calibrées pour la Pro A ou l'élite espagnole. Ce vendredi soir (20h30) l'Elan retrouve en 1/2 Finale le BBD pour un deuxième round après celui disputé lundi dernier au temple (victoire de Boulazac 105-82).

 JF Morency, auteur de 12 pts lundi soir, va croiser
à nouveau la route du BBD ce vendredi au Palio

"On va tenter de ne pas reproduire les mêmes erreurs que lors du dernier match" avance Jean-Fred Morency qui poursuit aussitôt : "On est toujours diminué mais quitte à l'être, autant que cela soit maintenant et pas au début du championnat. On va faire avec nos moyens actuels durant ce tournoi mais on va avant tout s'attacher à perdre moins la balle. Personnellement, et même si les jambes sont lourdes avec l'enchaînement des entraînements et des matches amicaux, je me sens bien physiquement."

C'est justement sur la capacité des uns et des autres à encaisser deux matches successifs que Claude Bergeaud comptait mettre à profit ce premier tournoi de la préparation mais il a quelque peu changé son fusil d'épaule : "On va travailler à partir de toutes les bonnes choses que j'ai observées lundi soir mais avant tout on va tenter de revenir indemne de ce week-end, sans blessé supplémentaire."


Tournoi du Palio
1/2 Finale
Boulazac  - EBPLO
vendredi 07 septembre - 20h30

 

Il fallait un joueur doté d'une belle expérience pour assumer la succession du meneur US Teddy Gipson parti goûter aux joies de l'Euroligue avec le club allemand de Bamberg. En quête d'un tel profil, l'entraîneur Claude Bergeaud a déniché un chef d'orchestre espagnol, Nacho Ordin, pour mener le jeu béarnais en cette saison de Pro B et ce n'est finalement pas une surprise tant on connait l'admiration que voue le technicien pour le jeu ibérique. Habitué aux rudes joutes de l'ex ACB (ligue Endesa), Nacho aura pour mission d'apporter cette "grinta" qui a tant fait défaut à l'équipe la saison dernière. A 34 ans, le troisième joueur espagnol à porter le maillot du club vert et blanc (après Roger Esteller et Juan Aisa) croque cette première expérience à l'étranger à pleines dents. Pour preuve, c'est en prenant le temps mais en français, qu'il a tenu à répondre à ces quelques questions. Rencontre.


Nacho, quelles sont tes impressions après tes premières semaines passées de l'autre côté des
Pyrénées ?"

"Je me sens un peu comme chez moi ici ! C'est amusant et même paradoxal de constater que ma première expérience hors Espagne  me permet aujourd'hui de me rapprocher comme jamais de ma région natale (Nacho est natif de Huesca, Ndlr) et de ma famille. Je ne dis pas que c'est un retour au Pays mais presque tant je retrouve des similitudes entre le comportement des gens d'ici et celui des personnes que j'ai côtoyées quand j'étais plus jeune. Je crois qu'au-delà d'être français ou espagnol, nous sommes avant tout des "Pyrénéens", des gens vrais qui aiment la nature."

"Du coup, ton adaptation s'en trouve grandement facilitée..."

"Forcément. Je me sens déjà un peu comme chez moi. J'ai déjà eu aussi la visite de mon frère qui est ingénieur à Saragosse et qui va venir me voir jouer dès qu'il le pourra cette saison. Sur le plan professionnel, dès mon premier jour au Palais des Sports, j'ai ressenti que l'Elan appartient à cette catégorie de "clubs de légende" où les conditions de travail sont idéales. Bien sûr je connaissais le club de réputation, de par son passé sur la scène européenne et par le biais des anciens de la maison que sont Roger Esteller et Juan Aisa. Je n'ai pas été déçu."

"Tu quittes ton pays pour la première fois à 34 ans. C'était un objectif personnel ou s'agit-il d'un concours de circonstances ?"

"J'avais visité Pau il y a environ six ans mais je ne pensais pas alors revenir ici en tant que joueur. Evoluer à l'étranger a toujours été un objectif ancré au fond de moi. On peut se demander légitimement  pourquoi cela ne s'est pas fait avant. Je crois simplement que je n'ai jamais eu la bonne opportunité au bon moment et je n'étais pas pressé. Déjà je n'étais pas prêt à partir n'importe où et la France était une de mes priorités. Après vous savez, jusqu'à il y a peu, beaucoup de joueurs rêvaient d'évoluer en Espagne et non l'inverse. La crise que connait mon pays a changé la donne.."

17 points au compteur et déjà une belle assurance pour Nacho Ordin
face à Boulazac lundi soir au Temple/Lot.


"Penses-tu voir débarquer nombreux de tes compatriotes au sein de la LNB ?"

"C'est difficile à dire. J'ai bien plusieurs coéquipiers qui à l'annonce de mon arrivée en France m'ont dit que j'étais chanceux de vivre une telle expérience mais au fond d'eux-mêmes je ne suis pas persuadé qu'ils soient prêts aujourd'hui à franchir le pas. Nous sommes peu, à part ceux qui ont répondu forcément aux sirènes de la NBA, à être prêt à découvrir un nouvel environnement. Ceci dit, tout cela peut évoluer si la situation économique se dégrade encore au cours des prochains mois. A titre personnel, je savais que c'était le bon moment."

"Côté terrain, dans quel état d'esprit te trouves-tu ?"

"J'ai le même appétit qu'un jeune tout droit sorti du centre de formation. Cela va faire 16 ans que j'évolue dans le monde professionnel et mon désir de progresser est intact. Tous les jours je viens à la salle pour apprendre. J'ai la chance de pouvoir être dirigé cette saison par Claude Bergeaud, l'ancien sélectionneur français et c'est un luxe. On est en Pro B mais j'ai pu constater la valeur de notre équipe qui pourrait concurrencer plusieurs équipes de Ligue Endesa."

"Tu sais aussi que l'objectif du club est élevé avec une remontée immédiate en Pro A..."

"En arrivant, je connaissais uniquement Brian Boddicker (passé à Valladolid en 07-08) parmi mes coéquipiers et je ne sais pas grand chose du championnat Pro B c'est vrai mais quand je vois nos séances d'entraînement et nos premiers pas ensemble, je pense qu'on a les moyens de faire une grande saison."

Nacho Ordin, repères :

1997-98 LEBA. Elmar León.
1997-98 ACB. León Caja España.
1998-99 ACB. B. León Caja España.
1999-00 ACB. B. León Caja España.
2000-01 LEB. Baloncesto León.
2001-02 ACB. CB Granada.
2002-03 ACB. CB Granada.
2003-04 LEB. C.B. Granada.
2004-05 ACB. CB Granada.
2005-06 ACB. CB Granada.
2006-07 ACB. Bruesa GBC.
2007-08. Leche Río Breogán. LEB Oro.
2008-09. Leche Río Breogán. LEB Oro.
2009-10. Leche Río Breogán. LEB Oro.
2010-11. Girona FC. LEB Oro.
2011-12. Girona FC. LEB Oro.

1ère défaite de la saison ce lundi soir au temple/Lot pour l'Elan Béarnais qui s'incline 105 à 82 face à Boulazac (Pro A). L'entraîneur palois Claude Bergeaud avait prévenu que la marche serait haute pour ces joueurs et la performance du promu dans l'élite a confirmé ses dires.

Encore dans la course à la pause (52-44), les Béarnais ont craqué au retour des vestiaires, Darnell Harris prenant feu derrière la ligne des trois points côté BBD.

"Nous avons cédé face à une équipe plus athlétique et physique que la nôtre. On a été agressé défensivement et on a perdu beaucoup de balles très haut. On doit encaisser 30 points sur contre-attaque alors qu'on a plutôt bien résisté dans le jeu sur 1/2 terrain. On s'attendait à souffrir face à cet adversaire déjà de niveau Pro A la saison dernière et qui s'est bien renforcé cet été, tandis que nous étions encore diminués ce soir (l'équipe était privée de David Denave et Negueba Samake). On voulait ce type d'opposition car on voit ainsi ce qu'il faudra aller chercher et sur qui on pourra compter quand on sera dans la difficulté. Se mettre dans le dur, telle est ma méthode de préparation."
Le technicien palois sait aussi que Boulazac sera à nouveau sur la route des siens dès vendredi pour le premier match du Tournoi du Palio (vendredi soir, 20h30): "On aurait pu disputer le tournoi de Fos et éviter d'affronter le BBD aussi souvent mais c'était une compétition moins relevée. On va les jouer à nouveau c'est vrai mais on sait aussi comment ils évoluent et on va voir désormais ce qu'on peut améliorer."


Au Temple/Lot

BOULAZAC 105 EBPLO 82

(27-20; 25-24;29-18;24-20)

Les marqueurs : Ordin (17) - Jackson (17) - Morency (12) - Mendy (9)  - Driss (8, 7 passes et 7 rebonds) - Boddicker (7) - F.Lesca (6) - Couzigou (3) - R.Lesca (3) - Pelos (-)
logo villePau logo cclacq logo PA logo-nouvelle-aquitaine logo peak
logo tigf logo fld logo tempo logo casinoPau logo dpd  logo-hotelina