lnb-argent - proA logo blanc -  Site officiel de l'Elan Béarnais Pau - Lacq - Orthez Retrouvez nous sur : Facebook Twitter android logo bleu Appstore Dailymotion

Playoffs (1/4, retour) L'Elan Béarnais n'a rien pu faire face à la SIG mercredi soir au Palais des Sports et s'est incliné logiquement (68-83). Avec 10 longueurs d'avance à la pause (31-41) les visiteurs, dos au mur à l'heure d'aborder ce match 2 de la série, avaient fait le plus dur. Il faut dire que l'équipe de Vincent Collet avait su mettre rapidement sa grosse patte sur le match : une intensité de tous les instants, une détermination sans faille qui se traduisait par une forte domination au rebond (42 à 22 au final) et un collectif parfaitement huilé, illustré par l'absence de balle perdue pendant les 20 premières minutes (!). A l'efficacité défensive, les SIGmen ajoutaient un atout offensif choc avec AJ Slaughter à peine moins chaud que lundi soir (19 pts à 5/8 à 3 pts). Au sein d'un roster aussi épais que celui de la SIG, le danger peut venir de partout. Les Palois en ont fait les frais quand Mam Jaiteh, très peu utilisé lundi soir (5 min de temps de jeu) est sorti de sa boite au Palais : 15 pts, 10 rbds, 21 d'éval.

Et les V&B dans tout cela ? dans la touffeur d'un Palais où la température dépassait les 30 degrés, ils se sont battus à l'image d'un Alain Koffi encore à gros rendement (13 pts, 7 rbds) ou d'un DJ Cooper en mode double-double (12 pts, 12 rbds). Ils ont essayé de revenir tout au long du match après une dernière égalité à 16 partout (9e) mais tout cela avait un fort goût d'impuissance. L'écart ne s'est jamais réduit en deçà des 10 unités et à aucun moment le public palois, qu'on sentait pourtant bouillant, n'a eu l'opportunité de pouvoir vraiment y croire. Pouvait-on mettre plus d'intensité ? c'est la question à l'adresse de ses joueurs que se posait coach Bartecheky en conférence de presse sitôt le match terminé. Avec moins de rotations, des joueurs plus âgés, le technicien palois avait dit dès lundi que sa formation avait forcément laissé des plumes  au cours des 50 minutes de combat intenses disputées au Rhenus lundi. Pourtant, c'est bien dans ce même Rhénus que les Palois vont devoir disputer une belle décisive dont le vainqueur sera propulsé en 1/2 finale. Peu de monde voyait l'Elan s'imposer lundi soir alors on imagine qu'il y en aura encore moins pour miser sur un succès palois vendredi (20h30). Pour le coup, c'est fatigués mais sans la moindre pression sur les épaules que les coéquipiers de Yannick Bokolo repartent en Alsace.



malgré la belle adresse d'Antywane Robinson en début de match, jamais les Palois n'ont paru en mesure de rivaliser ©Eric Traversié






(1/4, retour)
 ELAN BEARNAIS - STRASBOURG 68-83
(16-20, 15-21, 11-19, 26-24)
mercredi 24 mai 2017
20:30
Palais des sports, Pau
 Y.Rosso, P.Creton, A.Deman 
logo villePau logo cclacq logo PA logo-nouvelle-aquitaine logo peak
logo tigf logo fld logo tempo logo casinoPau logo dpd  logo-hotelina