lnb-argent - proA logo blanc -  Site officiel de l'Elan Béarnais Pau - Lacq - Orthez Retrouvez nous sur : Facebook Twitter android logo bleu Appstore Dailymotion

L'Elan Béarnais attaque ce lundi soir en Alsace (20h30, au Rhénus de Strasbourg) sa deuxième campagne consécutive de playoffs. Comme la saison passée, la SIG se dresse face aux hommes d'Eric Bartecheky en 1/4 de finale et comme la saison passée aussi, la formation de Vincent Collet bénéficie de l'avantage du terrain (match au Rhenus vendredi en cas de belle). Eliminés sèchement il y a un an (2-0) les Palois peuvent-ils espérer faire mieux cette saison ? C'est la grande question à l'heure où débute une nouvelle compétition qui vient valider une saison régulière réussie.

Si l'Elan a gagné deux places par rapport au précédent exercice (5ème contre 7ème avec un succès de plus au compteur, 22 contre 21) la SIG en a perdu 2 de son côté (4ème contre 2ème) ce qui laisserait à penser que l'écart entre les deux formations s'est sensiblement réduit par rapport à la dernière confrontation en phase finale des deux clubs. Gare au leurre, car si on observe les trajectoires et la forme du moment des deux équipes, on se dit que le scénario de la saison dernière pourrait bien se reproduire encore une fois.

La SIG, après un début de saison manqué, a parfaitement redressé la barre dès la fin 2016 pour finir sur une série de 8 succès lors des 10 dernières journées de Pro A, tandis que l'Elan n'en gagnait que la moitié sur la même période, la faute à une série de blessures qui aura fini par éjecter les Palois du top 4. Pire, les coéquipiers de Yannick Bokolo n'auront pas vraiment engrangé de la confiance à la suite des deux revers concédés face à Nanterre et à Dijon, juste avant d'attaquer ce 1er tour de playoffs. Autre ombre au tableau côté palois : l'effectif. Un temps espéré, le retour de Vitalis Chikoko n'est plus à l'ordre du jour. Le pivot, auteur d'une 1ère saison en Pro A remarquable mais écarté des parquets depuis sa blessure contractée à Antibes (le 10 avril dernier) aurait pu apporter une dimension physique supplémentaire à la raquette paloise. Pas sûr non plus qu'Elie Okobo, forcément en manque de compétition car arrêté depuis la Leaders Cup, puisse apporter beaucoup durant la série, ce dernier devant reprendre seulement cette semaine l'entraînement collectif.

Alain Koffi (photo) et Danny Agbelese seront les 2 postes 5 dont disposera Eric Bartecheky en playoffs, Vitalis Chikoko étant encore indisponible


Comment faire alors ne serait-ce que pour bousculer une équipe au roster plus dense,  plus rompue aux joutes des phases finales (5 quarts remportés lors des 5 dernières saisons) et qui dispose de l'avantage du terrain ? "le mental" répond sans hésiter le MVP de la saison DJ Cooper dont la mise à l'honneur individuelle n'a pas atténué la motivation. "Aucun de nous n'a envie de partir en vacances. On sait tous qu'à ce stade de la compétition, tout devient plus compliqué. C'est une nouvelle compétition qui nécessite plus d'intensité, plus de rage. On sait très bien que cela va être difficile face à une équipe qui a su se hisser 4 fois en finale, qui a un coach bourré d'expérience qui va bien préparer ses joueurs mais nous avons aussi nos atouts. Cela devrait être une belle bataille et on est tous prêts à se battre. C'est excitant car il faut bien se dire que tous les efforts que nous avons fournis jusqu'ici ont été faits justement pour pouvoir disputer ces matches."


"On est tous prêts à se battre" annonce DJ Cooper ©Sébastien Arnouts


(1/4, aller)
STRASBOURG - ELAN BEARNAIS 

lundi 22 mai 2017
20:30
Rhenus, Strasbourg
 D. Chambon, T. Kerisit, B. Peyridieu
   
logo villePau logo cclacq logo PA logo-nouvelle-aquitaine logo peak
logo tigf logo fld logo tempo logo casinoPau logo dpd  logo-hotelina