lnb-argent - proA logo blanc -  Site officiel de l'Elan Béarnais Pau - Lacq - Orthez Retrouvez nous sur : Facebook Twitter android logo bleu Appstore Dailymotion

L'Elan Béarnais s'est incliné logiquement face à l'ASVEL (80-94) à l'issue d'un match à sens unique au cours duquel jamais les hommes d'Eric Bartecheky n'ont jamais été en mesure de rivaliser face à une impressionnante green team. Malheureusement, il ne s'agit pas que de la seule conséquence d'un véritable samedi noir vécu par le club vert & blanc. Au-delà de l'élimination, qui n'a rien d'infamante loin de là, surtout après le joli quart remporté la veille face au Paris-Levallois, ce sont bien les 3 blessés dénombrés au cours de cette rencontre, à savoir Yannick, Elie et Léo, qui posent problème (lire par ailleurs). C'est un Elan très fortement diminué qui s'apprête ainsi à affronter le BC Ostende en 1/8 de finale retour mercredi avec un retard de 9 longueurs à combler.

Déjà impressionnante la veille face à Chalon/Saône, l'ASVEL a fait parler sa puissance et son collectif de plus en plus affiné dès les premières minutes du match. Après seulement 3 minutes de jeu, Dragovic avait déjà décoché 2 flèches derrière l'arc pour un premier break annonciateur d'une soirée compliquée (6-13, 3e). A 8-16, après un nouveau triplé signé Hodge, l'ASVEL affichait encore un 100% de réussite au tir illustrant un début de match idéal pour les hommes de JD Jackson (2/2 à 2 pts, 4/4 à 3 pts). Fort heureusement côté palois, Ron Lewis se montrait chaud et ses 12 points inscrits (3/3 à 3 points) permettaient de maintenir un écart raisonnable à l'iisue du 1er QT (21-28, 10e). Le désormais traditionnel mais toujours aussi spectaculaire alley-oop DJ Cooper - Alain Koffi et le tir longue distance de Jean-Michel Mipoka confirmaient le regain d'énergie des Palois qui revenaient ainsi à 4 longueurs (32-36, 15e puis 36-40, 17e). Tandis qu'Elie Okobo ratait l'occasion de ramener les Palois à une longueur, les Villeurbannais plaçaient un nouveau coup d'accélérateur. Déjà nettement dominés au rebond (3 prises à...13) les Béarnais échappaient 2, 3 ballons importants aussitôt mis à profit par Nelson derrière l'arc ou en contre-attaque par un Hodge très en jambes. Bilan, l'Asvel signait un 11-2 avant la pause (38-51).


Les 15 minutes de pause n'y changeaient rien. DJ Cooper muselé, l'écart enflait encore suite aux réussites au-delà des 6.75m de Lang et Uter (47-68, 26e). Après la sortie sur blessure de Léo Cavalière et avec un écart porté à + 25 (55-80, 32e) la fin de rencontre s'annonçait longue. DJ Cooper terminait sur le banc une rencontre au sort scellé, Eric Bartechekyoffrant quelques minutes à Corentin Carne. Malgré la sortie d'Elie Okobo, lui aussi blessé, les Béarnais, Ron Lewis en tête (28 points à 6/8 derrière l'arc) montraient qu'ils avaient à coeur de bien finir une compétition à laquelle ils prenaient part pour la 1ère fois (80-64). Avec deux matches en deux jours et 3 blessés au compteur, c'est un Elan touché qui a repris la route du Béarn dimanche matin depuis Disneyland. 



 





Leaders Cup  - 1/2 de finale
ELAN BEARNAIS - PARIS-LEVALLOIS  80-94
(21-28, 17-23, 17-24, 25-19)
samedi 18 février 2017
13:00 
Disney® Events Arena, Disneyland® Paris


logo villePau logo cclacq logo PA logo-nouvelle-aquitaine logo peak
logo tigf logo fld logo tempo logo casinoPau logo dpd  logo-hotelina