lnb-argent - proA logo blancproA logo blanc -  Site officiel de l'Elan Béarnais Pau - Lacq - Orthez Retrouvez nous sur : Facebook Twitter android logo bleu Appstore Dailymotion

Pro A (J.30) A 5 journées de la fin de la phase régulière, c'est une dernière ligne droite à gros enjeu que les Palois et les Limougeauds s'apprêtent à entamer ce dimanche (18h30, en direct sur Numéro 23) à l'occasion du 101e classico de l'histoire. Pour le CSP, chaque match équivaut peu ou prou à une finale en vue de la qualification pour le top 8. Le CSP est certes 10e (14v, 15d) au classement général mais ne compte qu'un succès de retard sur le trio Gravelines-Dunkerque, Asvel et Le Portel. Tout reste possible pour une éventuelle 7ème place mais les hommes de Dusko Vujosevic n'ont plus le droit à l'erreur. Même constat pour l'Elan (4e, 20v, 9d) dont la marge de manoeuvre est particulièrement étroite mais cette fois en vue d' accrocher une place au sein du top 4, avec à la clé l'avantage du terrain lors des quarts de finale. La motivation sera, on le voit, aussi forte de chaque côté et pas uniquement pour une question de suprématie régionale au sein de la Nouvelle-Aquitaine. Les Palois savent qu'en cas de succès ils signeraient un parfait retour à l'équilibre en matière de bilan des classicos (49 victoires paloises, 50 défaites et 1 nul pour l'heure) tandis que les pensionnaires de Beaublanc ne rêvent que de laver l'affront du match aller (victoire de l'Elan 89-57 le 15 janvier dernier).


Un contexte si particulier


Il serait bien malvenu de croire que cette seconde manche disputée dans un Beaublanc chauffé à blanc soit du même tonneau que le match aller. Le contexte sera différent pour un Elan qui ne s'est imposé qu'à 11 reprises en 48 rencontres disputées en Limousin et puis surtout, le CSP a été remodelé depuis cette 1ère manche comme l'a confirmé l'entraîneur palois Eric Bartecheky à l'heure du point presse d'avant match : "Pour nous, gagner serait une très belle opération car cela reste un match à l'extérieur et indépendamment du contexte, c'est compliqué de gagner à Limoges. C'est une équipe beaucoup mieux en place qu'avant avec énormément de bons joueurs. Leurs résultats sont d'ailleurs nettement meilleurs depuis un certain temps, 3 victoires lors des 4 derniers matches en ayant en plus failli prendre celui à Monaco. C'est plus consistant défensivement. Ils jouent à quitte ou double alors leur motivation est décuplée." Comment faire alors pour résister à cette pression annoncée ? Le technicien mise sur l'expérience des membres de son équipe : " Un joueur comme John Cox peut nous aider à ne pas laisser les Limougeauds s'enflammer, nous éviter d'être nerveux et de se précipiter dans des moments-clés du match. Il est évident que dans ce contexte là, il va falloir faire preuve de sérénité. Si on fait preuve d'affolement dans une salle comme celle de Limoges, cela peut vite devenir problématique."

Retour aux affaires pour Yannick Bokolo qui quitte à son tour l'infirmerie

Yannick Bokolo bon pour le service 

Petit à petit, l'Elan voit son infirmerie se vider. Quelques jours seulement après Antywane Robinson, voilà que Yannick Bokolo a obtenu à son tour le feu vert médical pour un retour à la compétition. De quoi rassurer coach Bartecheky à la veille d'un déplacement périlleux : " Son retour est très important et va nous être très utile. Les jeunes nous aident beaucoup en ce moment, mais Yannick, c'est un atout dont on a besoin. Physiquement c'est bien de retrouver un deuxième arrière de ce profil et disposant de cette expérience. Il pourra être affecté à différents types de missions défensives."

Si l'Elan a franchi un cap mardi dernier en validant sa présence en playoffs pour la deuxième année de suite, ce 1er objectif a vite été remplacé par celui de terminer au sein du top 4 : "l' avantage du terrain n'est pas une garantie non plus, on l'a vu la saison dernière mais c'est quand même mieux d'en disposer et si possible de ne pas se retrouver dans le tableau de Monaco. Cela va être quand même très compliqué car il y a 4/5 équipes qui peuvent y prétendre derrière Monaco" reprend Eric Bartecheky. Yannick Bokolo se projette aussi mais se veut prudent : "à 5 journées de la fin, en étudiant notre calendrier, on est tenté de se dire que la réception de Nanterre pourrait être synonyme de grande finale pour le top 4 mais avant cela, si on ne fait pas le taf, tout tombera à l'eau...mieux vaut se concentrer sur le prochain match, à savoir ce 101ème classico."



Antywane Robinson, auteur d'un excellent retour à la compétition mardi face au BCM




PRO A - J30
LIMOGES CSP - ELAN BEARNAIS
Dimanche 30 Avril 
18:30
Palais des sports de Beaublanc, Limoges 
 E.Viator, T.Kerisit, M.Roux
LIMOGES - ELAN BEARNAIS à 15h30
 
logo villePau logo cclacq logo PA logo-nouvelle-aquitaine logo peak
logo tigf logo fld logo tempo logo casinoPau logo dpd  logo-hotelina