lnb-argent - proA logo blancproA logo blanc -  Site officiel de l'Elan Béarnais Pau - Lacq - Orthez Retrouvez nous sur : Facebook Twitter android logo bleu Appstore Dailymotion

ACTUALITE

Actuel 11ème de Pro A (10v, 12d) Le Mans est à la lutte pour intégrer le top 8 avec l'objectif d'accrocher une 21ème participation consécutive aux playoffs. En grande difficulté face au PL le week-end dernier (44-68), le MSB s'est parfaitement repris cette semaine avec une belle qualification pour la finale de la Coupe de France signée aux dépens de Chalon/Saône (81-72). A 3 jours du match au Palais face à l'Elan (dimanche à 18h30) comptant pour la 23ème journée de Pro A, l'occasion était belle d'échanger avec l'ancien Palois Will Yeguete, plus motivé que jamais.

"Will, la victoire face à Chalon/Saône est-elle de nature à relancer votre saison ?"

" Elle nous fait un bien fou au moral d'autant qu'on sortait d'une piètre prestation face au Paris-Levallois, avec un jeu proposé vraiment pauvre. On avait vraiment besoin de gagner et le scénario démontre qu'on a rien lâché. On revient alors qu'on bascule avec 12 points de retard à la pause. On va pouvoir travailler à partir de ce succès et il peut, c'est vrai, s'agir d'un match référence."

"Qu'avez-vous changé pour inverser la tendance en quelques jours ?"

"Il y avait au bout de ce match un ticket pour une finale à Paris et on se devait de rebondir. On croit en nous et on sait qu'on peut réagir même si on a grillé déjà pas mal de jokers en Pro A."

"Justement, on imagine que les playoffs restent l'objectif N°1  à 12 journées de la fin de la saison régulière..."

"Pour le club, pour les supporters, c'est vraiment essentiel. Cette série (20 playoffs consécutifs) est historique  et personne ne veut qu'elle s'arrête cette saison."

"Quel regard portes-tu sur le parcours de l'Elan ?"

"Honnêtement je ne suis pas plus étonné que cela même si l'équipe a été reconstruite et que le staff a pris son temps durant l'été. Justement, les bonnes pièces ont été ajoutées les unes aux autres pour bâtir un groupe très cohérent. Il y a un mix parfait entre les joueurs d'expérience et les jeunes plein de talent comme Léo (Cavalière) et Elie (Okobo). Je trouve aussi que le banc est plus dense que la saison dernière. ils ont eu des coups durs mais Eric (Bartecheky) a toujours su trouver les bonnes solutions. Après, il faut aussi avouer qu'ils disposent du joueur avec DJ Cooper qui dicte le jeu et c'est capital."



Will Yeguete (8.1 pts, 7.1 rbds/m avec le MSB cette saison) était un des chouchous du Palais la saison passée


"Est-ce le bon moment selon toi pour affronter un Elan toujours amoindri ?"

C'est un rendez-vous très important pour les deux équipes. De notre côté, on va essayer de confirmer ce succès récent en Coupe et même si on sait que cela va être très difficile chez une formation qui est toujours invaincue à domicile. J'ai le sentiment qu'on a pourtant les moyens de faire un coup. Pour y parvenir, il faut qu'on reste au contact le plus longtemps possible. Si on part à -10 ou -15, avec leur confiance engrangée, cela sera très compliqué. On va jouer le coup à fond. On est toujours en vie et il faut qu'on parvienne à enclencher une série, comme on avait su le faire avec l'Elan l'an passé. Il nous faut un déclic."

"Tu disais à Pau n'avoir évolué que dans des équipes en confiance, qui gagnent souvent. Comment vis-tu ton premier exercice manceau ?"

"C'est vrai que cette situation est nouvelle pour moi et que ce n'est pas toujours facile. Je me dis que cela fait partie de toute carrière professionnelle avec des supers moments et des périodes plus délicates. On apprend de tout et j'essaye de m'en servir pour progresser, pour avancer encore."

"Tu as laissé une très bonne image à l'issue de ta saison paloise..heureux de revenir au Palais ?"

"Ahhh mais bien sûr ! j'en parlais encore cette semaine avec Lance Harris. Cela va forcément me faire bizarre de revenir au Palais et d'aller sur le banc adverse. On a vraiment vécu une super saison avec le groupe palois l'an passé et je n'ai que de très bons souvenirs. Je me suis éclaté avec cette équipe et cela va me faire plaisir de revenir."

 








La série de victoires de l'Elan Béarnais s'est interrompue à 7 ce dimanche en Alsace, la SIG s'imposant en clôture de la 22ème journée de Pro A (67-58) : un succès somme toute logique au vu d'un match maîtrisé par les hommes de Vincent Collet même si les Béarnais n'ont abdiqué que dans les derniers instants de la partie. Face à l'agressivité défensive affichée par les SIGmen, les coéquipiers de Yannick Bokolo ont souffert en attaque, perdant trop de ballons (18) et manquant cruellement d'adresse : 20/51 aux tirs (39%)  dont 8/25 à 3 pts. DJ Cooper (18 pts, 10 passes mais aussi 8 balles perdues) n'a pu empêcher ce 6ème revers de la saison qui occasionne un retour de Chalon/Saône et de Nanterre 92 à hauteur des Béarnais à la deuxième place du général. Autre mauvaise nouvelle de la soirée : pour un petit point (+9 contre -8 à l'aller), la SIG s'empare du point-average particulier, un détail qui n'en serait plus un en cas d'égalité entre les deux clubs en fin de saison régulière. 

Après une belle entame de la SIG (6-0, 2e), les Palois signaient à leur tour un run pour reprendre les commandes du match (6-8, 6e). Malgré cela, les hommes d'Eric Bartecheky se montraient bien gênés par la pression défensive des locaux qui terminaient ce 1er quart sur deux triplés signés Murphy (14-11, 10e). Le chassé-croisé se poursuivait suite à un nouveau bon passage des Béarnais qui, par Yannick Bokolo et DJ Cooper, scoraient (enfin) de loin. Alain Koffi au contre, Yannick Bokolo en contre-attaque, les Béarnais bien présents s'installaient peu à peu dans un match toujours très défensif (16-21, 14e). Paul Lacombe, très en vue au cours de ce 1er acte (10 pts, 15 d'éval) ne laissait pas filer pour autant les Palois et le coude à coude se poursuivait jusqu'au tir à 3 points égalisateur de Ron Lewis (26-26, 17e). Les 3 dernières minutes étaient pour la "SIG Army" qui infligeait un terrible 9-0 juste avant le repos sous l'impulsion de Lacombe, toujours lui, mais aussi Leloup derrière l'arc et Slaughter pour un ultime coup de griffe (35-26, 20e). Dominés au rebond et maladroits (1/12 pour le tandem Pinero - Lewis), les Palois ne s'en tiraient pourtant pas si mal à la pause.



AJ Slaughter (9 pts, 4 passes) déborde Ron Lewis et la SIG signe
un 10ème succès consécutif en son Rhénus 

Engagés dans un parfait match de "traînards", les Palois, un temps repoussés à 9 longueurs (39-30) profitaient pleinement d'une antisportive sifflée contre AJ Slaughter (41-39, 26e). Taqwa Pinero, après 7 échecs successifs, ouvrait enfin son compteur (43-41) mais une fois encore c'est Slaughter qui permettait à la SIG de mieux finir (51-46, 30e). Sur un nouveau shoot venu d'ailleurs signé DJ Cooper, les Béarnais revenaient une fois encore sur les talons de la SIG (53-51, 33e) mais une faute antisportive bien sévère sifflée contre Vitalis Chikoko permettait à Paul Lacombe (18 pts, 25 d'éval) et aux siens de respirer un peu mieux (58-51, 36e). Les Béarnais confondaient un peu vitesse et précipitation en cette fin de rencontre et plusieurs mauvais choix en attaque étaient sanctionnés par des paniers faciles comme ce dunk en contre-attaque signé Murphy (67-55, 39e).Malgré un dernier triplé de DJ Cooper balancé presque depuis le rond central au buzzer, l'écart restait supérieur (9) à celui enregistré en faveur des Palois à l'Aller (+8) et au final, la SIG récupérait le point-average (67-58)






PRO A - J22
STRASBOURG - ELAN BEARNAIS  67-58
(14-11,21-15,16-20 ,16-12)
Dimanche 12 mars 2017
18:30 
Rhenus, Strasbourg
R. BARDERA, F. LEPERCQ, C. DELAUNE
STRASBOURG - ELAN BEARNAIS 62-74

Chalon/Saône, en s'imposant à Villeurbanne (77-68) et Nanterre en faisant chuter le leader Monaco (99-88) ont mis la pression sur les épaules des Palois qui jouent ce dimanche à Strasbourg (18h30) en clôture de la 22ème journée de Pro A. Seuls deuxièmes du classement général depuis la dernière journée (16v, 5d) les hommes d'Eric Bartecheky seraient ainsi rattrapés par ce duo de poursuivants en cas d'échec en Alsace. La mission s'annonce périlleuse face à cette SIG en plein renouveau qui vient d'enchaîner 9 succès de rang dans son antre du Rhénus et ce, même pour un Elan qui surfe sur une série de 7 victoires consécutives et qui enregistre pour ce match le retour aux affaires d'Antywane Robinson.

Pas d'euphorie loin de là dans les couloirs du Palais cette semaine. Depuis mardi, les Béarnais ont préparé avec le plus grand sérieux ce choc face à la SIG sous les yeux des deux derniers pensionnaires de l'infirmerie, à savoir Léo Cavalière et Elie Okobo, toujours en soins. Les déclarations lors du point presse de vendredi ont révélé toute la prudence qui règne dans le camp palois, comme le reflètent les propos de Vitalis Chikoko : "On s'attend à un rendez-vous compliqué bien sûr car la SIG a beaucoup progressé depuis le match aller. On ne s'occupe pas de la forme de notre adversaire car on se déplace à chaque fois avec la volonté de s'imposer mais c'est vrai qu'aujourd'hui les Strasbourgeois jouent plus collectivement en attaque et défendent de façon plus agressive. On peut imaginer qu'ils vont mettre un maximum d'énergie pour tenter de prendre leur revanche alors il va falloir rester calme et jouer en équipe. En ce sens, c'est vraiment bien de pouvoir enregistrer le retour d'Antywane Robinson dans la raquette car on va avoir besoin de lui." 



A l'aller, les Palois s'étaient imposés (82-74) mais depuis, la SIG a retrouvé des couleurs 
 

Les progrès de la SIG n'ont pas échappé non plus au nouveau capitaine palois Yannick Bokolo : "On se doutait bien que cette équipe allait remonter la pente. Ils ont maintenant trouvé leur identité". L'entraîneur Eric Bartecheky insiste de son côté sur " le jeu développé en attaque par Vincent Collet : c'est intelligent, ça se passe la balle. Je ne veux pas trop m'avancer, mais il me semble qu'ils ont un peu moins de dureté défensive que la saison passée, surtout quand Howard n'est pas là. Ils sont néanmoins très bien organisés et demeurent difficiles à jouer."   

Les difficultés rencontrées sous l'ère Dettmann en début de saison semblent oubliées aujourd'hui pour une SIG (6ème, 12v, 9d) qui remonte pas à pas au classement, à un rang plus conforme à la qualité de son roster. "C'est quelque part un exploit que nous allons tenter de réaliser au Rhénus car il ne faut pas oublier qu'on est en train de se reconstruire. Personnellement je ne sais même plus quand j'ai gagné là-bas, cela reste une forteresse" reprend Yannick Bokolo. Si les Palois sont si prudents à l'aube de ce rendez-vous face à la "SIG Army" c'est bien en raison des mouvements récents qui ont concerné l'effectif.

"On a réussi à trouver un certain équilibre avec le passage de Jean-Michel (Mipoka) en 4 tout comme Alain (Koffi) mais le retour d'Antywane (Robinson) va nous permettre de retrouver une situation plus conforme avec deux postes 4 et deux postes 5" souligne Eric Bartecheky. "Attention, Antywane a quand même manqué trois semaines, on va voir comment il se comporte mais on ne s'interdit pas de revenir par moment au schéma utilisé lors des deux derniers matches si c'est nécessaire. Depuis l'arrivée de Taqwa (Pinero) on dispose quand même de trois joueurs extérieurs (avec DJ Cooper et Ron Lewis) qui peuvent apporter du danger sur le tir avec une certaine aisance balle en main. Jouer avec trois "petits" et un 4 qui peut s'écarter nous permet d' ouvrir le jeu et c'est intéressant. Cela peut constituer un atout mais on peut aussi se retrouver en difficulté dans cettte configuration. Comme on vient de gagner deux matches, on a l'impression qu'il n'y a pas de souci mais il va falloir encore tester ce système. Face à un adversaire de la qualité de Strasbourg, on va passer au révélateur. Jusqu'à présent, chapeau à l'équipe qui a démontré une belle force de caractère. On dispose de compétiteurs mais ce n'est pas une surprise. Cela, on le savait déjà depuis le début de saison. En revanche, comment cette équipe va se comporter dans sa nouvelle configuration d'ici la fin du championnat ? je n'en sais rien. Je ne suis pas plus inquiet que cela mais je me pose néanmoins des questions."  



PRO A - J22
STRASBOURG - ELAN BEARNAIS  
Dimanche 12 mars 2017
18:30 
Rhenus, Strasbourg
R. BARDERA, F. LEPERCQ, C. DELAUNE
STRASBOURG - ELAN BEARNAIS 62-74
  /   / 

L'Elan, désormais seul deuxième de Pro A (16v, 5d), effectue un déplacement périlleux ce dimanche à 18h30 (en direct et en clair sur Numéro 23) à Strasbourg (6e, 12v, 9d). Si l'Elan, bien que surfant sur une série de 7 victoires de rang, n'aura pas la partie facile en Alsace, il devrait en être de même pour ses poursuivants immédiats, Chalon/Saône (3e) se déplaçant à Villeurbanne (7e) et Nanterre (4e) accueillant Monaco (1er) au cours d'une 22ème journée riche en chocs. A la veille du départ de la délégation paloise (avion jusqu'à Paris puis Paris-Strasbourg en TGV) nous avons échangé avec DJ Cooper. L'actuel meilleur passeur de Pro A (10.7 /m) demeure toujours aussi ambitieux et particulièrement concentré avant ce nouveau choc au sommet.

"DJ, depuis quelques semaines l'équipe est diminuée et parvient malgré tout à poursuivre sa série de victoires. Es-tu surpris par les capacités de ce groupe ?"

"Pas vraiment. Nous démontrons aujourd'hui notre force de caractère et cela vient principalement du fait que notre équipe est composée de joueurs d'expérience qui savent réagir en pareil cas. Cela témoigne aussi du très bon travail produit par le coach Eric (Bartecheky) et le staff dans son ensemble. Il parvient à maintenir cette osmose entre nous et cela génère de la confiance. On a prouvé qu'on pouvait toujours jouer à un bon niveau malgré les absents. On n'a pas eu besoin de beaucoup parler dans les vestiaires. Notre réponse se situe sur le parquet : on se bat les uns pour les autres. Tu sais, en cas de coups durs, il y a deux possibilités : soit le groupe réagit mal, soit il se soude encore plus et je pense qu'on a su prendre la bonne direction."

"Après 4 défaites consécutives à l'extérieur, l'Elan a réussi à s'imposer à Nancy, à Orléans et récemment à Villeurbanne. Comment expliquer de tels progrès à l'extérieur ?"

"On a su progresser depuis le début du championnat, d'abord parce qu'on a appris à jouer ensemble. C'est toujours ce que parvient à faire une bonne équipe en cours de saison. Aujourd'hui, même quand on évolue à l'extérieur, on parvient à mieux contrôler le rythme des matches. Je crois tout simplement qu 'on a appris de nos erreurs."


DJ Cooper (14.1 pts, 10.7 passes et 5.6 rbds/m pour une éval. moy. de 21.6 après 21 journées)

"Au-delà des blessures (Léo Cavalière et Elie Okobo sont encore à l'infirmerie) le visage de l'équipe a récemment évolué avec un joueur en moins (JK Edwards) mais aussi un renfort (Taqwa Pinero). Est-il facile de s'adapter à une nouvelle façon de jouer ?"

"Oui tout à fait car Taqwa est tout de suite parvenu à s'intégrer. C'est une valeur ajoutée indéniable pour le groupe car lui aussi possède de l'expérience et il a aussitôt compris son rôle. Je trouve que cela apporte du crédit au management de ce club car on a eu besoin de 3 ou 4 renforts en cours de saison (4 exactement avec Sek Henry, Ron Howard, Anthony Goods et Taqwa Pinero) et le recrutement a été bien fait. Les choix ont été judicieux, les gars ont montré de réelles qualités et ont su apporter quelque chose à notre équipe sans jouer les égoïstes."

"Comment appréhendes-tu ce match face à Strasbourg dimanche ?"

"Je m'attends à une rencontre bien plus difficile qu'à l'aller (victoire 82-74). Bon, il faut bien avouer que jusqu'à présent, vu notre niveau de jeu au Palais, toutes les équipes visiteuses cette saison ont éprouvé des difficultés face à nous mais là, le contexte sera différent. Comme je disais, les bonnes formations progressent toujours en cours de saison et c'est le cas de Strasbourg. Depuis le changement de coach (retour de Vincent Collet) la SIG développe un basket de qualité et cela va être un beau rendez-vous entre une équipe qui cherche à bien se placer en vue des payoffs et une autre qui veut rester au top de la Ligue."

"On te sent toujours aussi ambitieux..."

"C'est le cas. Comme je dis depuis que je suis ici, notre objectif principal reste de finir le plus haut possible en fin de saison régulière puis de faire le plus long parcours en playoffs, c'est à dire jusqu'au titre. Bon, les playoffs c'est une autre compétition et on a le temps de parler de tout cela plus tard. On ne veut pas brûler les étapes et simplement rester concentrés sur le match à venir." 


DJ Cooper n'a pas son pareil pour enflammer le Palais des Sports avec ses tirs à 3 points venus d'ailleurs,
comme ici en fin de match face à Chalon/Saône début février






"Le Club de l'Elan Béarnais Pau Lacq Orthez a mis fin, ce jour, au contrat de travail le liant à son joueur JK EDWARDS.

Cette décision, mûrement réfléchie, est exclusivement liée aux fautes commises et reconnues par le joueur, tant au regard des règles de la FIBA, qu’à celles du contrat le liant au club ainsi qu’au règlement intérieur de l’E.B.P.L.O.

Pour autant le club ne peut que regretter ce triste épisode et son épilogue, et n'oublie pas l'impact qu’aura eu son Capitaine JK EDWARDS sur l’équipe durant presque deux saisons."
 


 

BILLETTERIE

PUBLICITE

Animation-renault-Pau

BOUTIQUE

LE BASKET EN CLAIR

logo villePau logo cclacq logo PA logo-nouvelle-aquitaine logo peak
logo tigf logo fld logo tempo logo casinoPau logo dpd  logo-hotelina