lnb-argent - proA logo blancproA logo blanc -  Site officiel de l'Elan Béarnais Pau - Lacq - Orthez Retrouvez nous sur : Facebook Twitter android logo bleu Appstore Dailymotion

ELan 24/24

SIG - Elan (belle), les réactions

Didier Rey (au micro de FBB) : "C'est à la fois de la déception et de la fierté, dans l'ordre que vous voulez. On a tout donné mais je ne veux pas revenir ce soir sur ce qui a pu nous manquer. En tant que Président, j'ai vraiment pris du plaisir cette saison car on avait une équipe composée de vrais gentlemen qui ont su faire honneur au maillot de l'Elan Béarnais. Je ne vais pas changer à l'avenir mon discours toujours teinté de modestie mais on va continuer de travailler pour franchir au plus vite cette petite marche qui nous manque pour aller plus haut et atteindre le dernier carré."

Eric Bartecheky :"C'est quand même une petite déception car on aurait pu espérer passer mais plus par rapport au match de mercredi au Palais que ce soir. On a raté le coche à ce moment-là. On n'a pas eu assez d'énergie à domicile pour verrouiller ce quart après notre succès lundi dernier. J'ai même eu le sentiment qu'on était plus frais aujourd'hui que mercredi. Ce soir, les joueurs n'ont rien lâché, se sont battus, à l'image de la saison. On aurait pu passer, mais si ce n'est pas le cas, c'est bien la preuve que la SIG était meilleure que nous. Je suis fier d'eux et nous pouvons être contents de la saison : finir en 5ème position avec tous les aléas qu'on a pu connaître depuis la Leaders Cup...avec les blessures, on a été moins performants sur la deuxième partie de la saison, mais on a continué à gagner des matches et à rentrer dans les playoffs. Cela reste assez exceptionnel d'avoir pu faire face. La SIG est un peu moins dense que la saison dernière mais elle a de sérieux atouts quand même et il n'y a pas de raison qu'ils n'y arrivent pas cette année. Je leur souhaite le meilleur pour la suite de la compétition."


Yannick Bokolo : "On a fait des efforts pour revenir à la fin mais on aurait pu mieux tenir pendant la rencontre pour nous éviter tout cela. C'est une grosse déception car contre Strasbourg il faut faire le match parfait. On a eu l'impression de jouer presque contre 8 adversaires, 5 strasbourgeois et 3 arbitres.... je ne dis pas que cela se joue là-dessus mais quand même. Sur chaque action, Howard tire le maillot, je peux le montrer en vidéo mais on ne voit toujours que la deuxième lame..cela engendre beaucoup de frustration et un sentiment d'injustice alors que de notre côté, on nous dit toujours qu'on est des bons garçons. Malgré toutes nos blessures après la Leaders Cup, on a su garder un cap, on n'a pas lâché. On aurait rêvé de rester dans le top 4 bien sûr mais on a tiré sur beaucoup de joueurs et c'était dur de résister. Je suis quand même fier de mes coéquipiers qui ont toujours continué à avancer malgré tout."

Jérémy Leloup : "C'est l'histoire de notre saison. Nous sommes capables de faire des bonnes performances puis n'importe quoi 48 h après. En fin de match on a 15 points d'avance et on les laisse revenir alors qu'on avait dit qu'il ne fallait pas les laisser shooter à 3 points. Je suis fou car je me dis qu'on aurait pu être en vacances à cause de cela. On a été plus agressifs en deuxième mi-temps, Walker nous a fait du bien au meilleur moment mais cela aurait pu ne servir à rien quand on voit les 3 dernières minutes. C'est un problème de concentration. C'est de notre faute et cela aurait pu mal se terminer."

Frank Ntilikina
 : "C'est de la joie avant tout, le job a été fait ce soir. On avait su réagir lors du match 2 mais aujourd'hui on a mis du temps à rentrer dans le match alors il va falloir qu'on soit plus rigoureux niveau mental"

Vincent Collet : "On n'oublie pas d'où on vient et le fait d'être dans le dernier carré est forcément une belle satisfaction. Monaco et Nanterre ont été éliminés, ce qui me fait dire que si nous avions été éliminés nous aussi ce soir, nous n'aurions pas été certains de participer à une coupe d' Europe la saison prochaine. Le fait d'être en 1/2 finale te donne plus de possibilités pour recruter et reconstruire une équipe compétitive pour la saison prochaine. Concernant le match, notre niveau défensif s'est élevé au retour des vestiaires mais on n'a pas su concrétiser. On devait breaker et on ne l'a pas fait. C'est là qu'on aurait dû faire l'écart et tout s'est compliqué. Pau a retrouvé des solutions, est revenu à 4 points et c'est à ce moment que Walker nous a permis de reprendre 14 longueurs d'avance. Je trouve quand même qu'on n'a pas beaucoup parlé de Frank Ntilikina qui a eu un rôle déterminant dans cette série. Il a vraiment limité le rayonnement du meneur palois DJ Cooper."

logo villePau logo cclacq logo PA logo-nouvelle-aquitaine logo peak
logo tigf logo fld logo tempo logo casinoPau logo dpd  logo-hotelina