lnb-argent - proA logo blancproA logo blanc -  Site officiel de l'Elan Béarnais Pau - Lacq - Orthez Retrouvez nous sur : Facebook Twitter android logo bleu Appstore Dailymotion

ELan 24/24

Elan - SIG, les réactions

Retour sur la défaite paloise à domicile face à la SIG (68-83) avec les réactions d'après-match

Yannick Bokolo : "Nous n'étions pas prêts, pas dans la réalité de l'enjeu du match. On n'est pas bien rentré dans cette partie et quand on compte 10 points de retard face à Strasbourg, c'est compliqué de revenir. Un match c'est 40 minutes et pas 20. On a fait beaucoup d'efforts en deuxième mi-temps mais pour moi le match était presque déjà plié à la pause. On a voulu trop gérer alors que dans un match couperet il n'y a rien à gérer. Strasbourg était dos au mur, nos adversaires ont laché les chevaux d'entrée de jeu, pas nous. Je garde confiance en mon équipe pour la belle en Alsace. Cela reste un match de basket, ils vont devoir nous passer dessus pour se qualifier. Tout le monde nous voyait perdre en 2 manches alors on aura pas de pression mais eux oui."

Antywane Robinson : "Les rebonds offensifs de Strasbourg nous ont fait très mal. Nous avons souffert face aux 4 intérieurs strasbourgeois c'est certain mais je rappelle qu' il nous manque Vitalis Chikoko, même si cela ne doit pas être une excuse. Il nous reste une chance à Strasbourg, c'est du sport ! On va garder notre plan de marche mais il va surtout falloir limiter les balles perdues. Ce soir, il a fait très chaud, même les supporters ont souffert en tribune alors imaginez sur le parquet. Nous sommes fatigués c'est normal mais on va repartir au combat.

malgré la nouvelle perf' d'Alain Koffi (13 pts, 7 rbds, 21 d'éval.) Mam Jaiteh et les SIGmen ont su prendre leur revanche mercredi soir ©Eric Traversié

Mam Jaiteh : "Il était indispensable qu'on donne tout ce soir. Potentiellement nous étions censés être supérieurs à cette équipe de Pau mais on a pas réalisé qu'on était en playoffs lors du 1er match et nous sommes tombés dans la facilité. Il a fallu se remettre dans un nouveau contexte et nous étions comme une armée ce soir. On a appliqué à la lettre le plan de jeu de Vincent Collet. On voulait jouer avec une grosse intensité pour les épuiser car on sait qu'ils sont plus âgés que nous. On a tout donné car on savait qu'on pouvait se relayer. On sait malgré tout qu'il nous reste encore beaucoup de choses à améliorer. Ce soir on a rattrapé une erreur, il faut qu'on confirme maintenant mais cette défaite lors du 1er match nous a peut-être fait du bien." 

Eric Bartecheky : "Strasbourg a été intense défensivement dès le début de la rencontre mais a aussi très bien joué en attaque. On a eu du mal à trouver des solutions face à une telle agressivité et comme on a pas été aidés par les arbitres sur les contacts..nous n'avons pas été assez durs sur les rebonds, pas assez déterminés. On leur a donné 12 points sur deuxième chance en 1ère mi-temps. C'est au cours de ce 1er acte qu'on perd le match. Ensuite on a fait des efforts pour revenir mais on a jamais été en mesure de passer la barre des 10 points de retard.  En revenant en dessous, on aurait pu espérer faire basculer la rencontre. Pouvait-on mettre plus d'intensité de notre côté ? je ne sais pas. On a manqué de rigueur, de justesse, de lucidité aussi et fait des mauvais choix face à leur défense. Il y a une forme de logique ce soir. C'est évident que cela va être très compliqué vendredi. C'était ce soir qu'on avait la chance de valider le quart. Ils ont pu faire tourner leur effectif une fois encore avec aucun joueur à plus de 25 minutes alors que de notre côté nous avons été contraints de faire jouer plusieurs éléments au-delà de 30 minutes. Sur un troisième match, avec le déplacement en plus....ça va être difficile." 


La SIG égalise à 1 victoire partout dans cette série ©Eric Traversié


Vincent Collet : "Nous avons été solides mentalement. On a montré une autre détermination que celle affichée lundi en début de match. On a su appliquer ce soir dès le début du match le même type de défense que celui que nous avions développé en deuxième mi-temps lors du match aller. On était à 0 balle perdue à la mi-temps, on dominait le rebond et on était bien en place défensivement. on a imprimé un rythme élevé qui a clairement usé nos adversaires. Ils se sont battus dans une salle magnifique, alors il y a eu quand même quelques moments de flottement mais le travail de sape a pesé. Les 50 minutes de lundi ont été dures pour les deux équipes mais probablement un peu plus pour la leur. On récupère l'avantage du terrain, vendredi on va être à la maison mais malgré tout il faut le faire. Il va falloir afficher à nouveau le visage de ce soir, avoir la même détermination et la même dureté."

logo villePau logo cclacq logo PA logo-nouvelle-aquitaine logo peak
logo tigf logo fld logo tempo logo casinoPau logo dpd  logo-hotelina