lnb-argent - proA logo blanc -  Site officiel de l'Elan Béarnais Pau - Lacq - Orthez Retrouvez nous sur : Facebook Twitter android logo bleu Appstore Dailymotion

ELan 24/24

Elan - BC Ostende, les réactions

Victoire paloise (72-70) mais victoire insuffisante ce mercredi au Palais des Sports pour espérer poursuivre l'aventure puisque les hommes d'Eric Bartecheky devaient s'imposer de + de 9 points pour tenter d'aller défier le BC Enisey en Sibérie (!) le 08 mars prochain en 1/4 de finale. Pour ces Béarnais autant diminués (Léo Cavalière, Elie Okobo, Antywane Robinson et JK Edwards absents) que courageux, les décisions arbitrales avaient du mal à passer à l'issue de la rencontre.

Eric Bartecheky (coach EBPLO) : "Nous sommes vraiment déçus de ne pas avoir pu disputer la possibilité que le jeu nous offrait de reprendre le goal-average sur la possession où nous sommes à + 7 en fin de match.  Si on ne prend pas le panier, il suffit juste de marquer derrière mais les arbitres ont décidé de siffler pour du flopping à ce moment-là de la partie. On en a parlé mais les arbitres font ce qu'ils veulent, comme d'habitude.  C'est dommage. L'équipe s'est bien battue. On démarre bien mais on laisse revenir Ostende beaucoup trop vite. 10 balles perdues à la mi-temps, c'est aussi beaucoup trop. C'est vrai qu'on n'a pas trop ouvert le banc avec les jeunes, on tire un peu sur les mêmes joueurs et encore une fois on s'expose aux blessures comme ce soir avec Jean-Michel Mipoka. Bon j'espère que ce n'est pas trop grave. Antywane (Robinson) pourra peut-être revenir pour le match à Villeurbanne."

Eric Bartecheky (EBPLO)

Alain Koffi : "Comme au match aller, on a le sentiment de s'être fait voler par l'arbitrage. Sur la faute de Yannick (accusé de flopping) on a revu cela à la vidéo et il n'y a rien. C'est dommage que l'arbitrage décide du sort d'un match, c'est rageant. Bien revenus, nous étions proches de l'exploit. Depuis le début de la saison, nous jouons tous nos matches à fond. On aurait seulement été deux joueurs, on aurait quand même joué à fond. Quand on est sportif, on veut aller au bout des compétitions. On ne doit pas se cacher derrière les blessures. On abordera le match à Villeurbanne dimanche de la même façon, sans calculer car sinon on va lâcher des matches bêtement. On a envie de montrer un meilleur visage face à l'ASVEL qui vient de nous infliger une véritable correction à la Leaders Cup."

Dario Gjergja (BC Ostende) 


Dario Gjergja (coach BC Ostende) : "On a fait une bonne première mi-temps, on avait le contrôle de cette rencontre mais on a fait des fautes, perdu quelques ballons et pris plusieurs mauvaises décisions en attaque au cours de la deuxième mi-temps.  On a aussi manqué de concentration en défense sur quelques séquences avec des tirs ouverts à 3 points pour notre adversaire qui a pu revenir dans la partie. Pau reste une équipe de qualité même avec un effectif réduit comme ce soir. Je pense que le public a apprécié les performances de Cooper (22 pts, 14 passes) et Djordjevic (15 points, 9 passes, 8 rbds), avec deux meneurs qui savent jouer avec leur tête. Je suis heureux qu'on passe mais maintenant, on va devoir aller en Sibérie ! J'ai travaillé en Russie pendant un an et je sais ce que cela signifie. Avant le match, j'avais évoqué cette possibilité avec mon staff, mais quoi faire ? nous sommes des sportifs professionnels et il faut gagner ! "

Pierre-Antoine Gillet  : "On a eu beaucoup de hauts et de bas pendant la rencontre et je pense qu'on aurait pu tuer cette partie un peu avant, surtout face à une équipe avec beaucoup de blessés et moins de rotations disponibles. On aurait pu imposer plus notre rythme mais on ne l'a pas fait, du moins pas assez longtemps. Nous sommes forcément contents car on passe mais un peu déçus d'avoir perdu. On a dominé au rebond, ce qui nous laisse dans le match en fin de rencontre et il valait mieux d'ailleurs que nous soyons dominants dans ce secteur, surtout quand je vois nos pourcentages de réussite. On a peut-être sous-estimé cet Elan diminué en pensant qu'on serait plus fort physiquement. Cela nous a presque coûté la qualification. Ils auront fait un gros boulot mais on aura réussi quand même à gérer en fin de rencontre pour pouvoir passer."



logo villePau logo cclacq logo PA logo-nouvelle-aquitaine logo peak
logo tigf logo fld logo tempo logo casinoPau logo dpd  logo-hotelina